Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

L’armée israélienne confirme la fin d’une « opération précise et limitée » à l’hôpital Nasser

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un réservoir de carburant est livré à l'hôpital Nasser de Khan Younès, dans le sud de Gaza, selon une image publiée le 25 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un réservoir de carburant est livré à l'hôpital Nasser de Khan Younès, dans le sud de Gaza, selon une image publiée le 25 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a confirmé la fin d’une « opération précise et limitée » à l’hôpital Nasser, dans le sud de Gaza, la semaine dernière, qui lui a permis d’interpeller 200 suspects de terrorisme.

Lors de cette opération dans le centre hospitalier de Khan Younès, l’armée israélienne a trouvé des boîtes – intactes – de médicaments portant le nom d’otages israéliens, ainsi que des armes appartenant à des membres du Hamas.

Selon Tsahal, sur les 200 suspects interpelés, nombre d’entre eux sont membres de groupes terroristes impliqués dans l’attaque du 7 octobre, ayant de surcroît eu des interactions avec les otages du Hamas.

Selon les témoignages d’ex-otages et de suspects de terrorisme interrogés, des otages israéliens ont été détenus à cet endroit.

L’armée israélienne a fait savoir que cette opération, menée par la 98e division, les commandos de marine de Shayetet 13 et l’administration de coordination et de liaison du COGAT pour Gaza, s’était faite « en veillant à limiter au maximum les perturbations imposées aux activités hospitalières et les nuisances aux patients comme au personnel soignant ».

Les soldats ont livré un nouveau générateur à l’hôpital pour remplacer celui endommagé lors de l’opération, mêne si Tsahal assure que « les systèmes essentiels de l’hôpital ont pu fonctionner sans interruption tout au long de cette activité opérationnelle ».

L’armée israélienne a par ailleurs précisé avoir « fait intervenir des professionnels pour examiner les problèmes électriques de l’hôpital » et avoir fait livrer du carburant pour faire fonctionner le générateur.

Des vivres, de l’eau, des fournitures médicales et du lait maternisé ont également été livrés à l’hôpital Nasser sous la coordination de Tsahal.

Plusieurs patients gravement malades ont été transférés vers d’autres centres hospitaliers, « à la demande du personnel soignant et en coopération avec la communauté internationale », a ajouté l’armée israélienne.

« L’armée israélienne continuera d’agir dans le respect du droit international contre l’organisation terroriste du Hamas qui opère, elle, systématiquement depuis des hôpitaux et des infrastructures civiles », a ajouté l’armée.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.