Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Le Hamas dit qu’il répétera l’attaque du 7 octobre jusqu’à ce qu’Israël soit anéanti

Ghazi Hamad, membre du bureau politique du Hamas, lors d'une interview accordée à l'Associated Press, à Beyrouth, au Liban, le 26 octobre 2023. (Crédit : Bilal Hussein/AP)
Ghazi Hamad, membre du bureau politique du Hamas, lors d'une interview accordée à l'Associated Press, à Beyrouth, au Liban, le 26 octobre 2023. (Crédit : Bilal Hussein/AP)

Ghazi Hamad, membre du bureau politique du Hamas, a déclaré dans une interview accordée à une chaîne de télévision libanaise que le groupe terroriste renouvellerait sans relâche ses attaques du 7 octobre jusqu’à l’anéantissement d’Israël.

« Israël est un pays qui n’a pas sa place sur notre terre », a déclaré M. Hamad dans une interview accordée à la chaîne de télévision LBC le 24 octobre et diffusée aujourd’hui par MEMRI. « Nous devons l’éliminer car il représente une catastrophe sécuritaire, militaire et politique pour la nation arabe et islamique. Nous n’avons pas honte de le dire ».

Un extrait de l’interview a été partagé aujourd’hui sur X par le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly.

Dans cet entretien, Hamad déclare qu’Israël doit être rayé de toutes les « terres palestiniennes », c’est-à-dire qu’il doit être complètement anéanti, affirmant que son existence est « illogique ».

« Nous devons donner une leçon à Israël, et nous le ferons deux et trois fois. Le déluge d’al-Aqsa [nom donné par le Hamas à son attaque du 7 octobre] n’est que la première fois », a poursuivi Hamad. « Aurons-nous payer un prix pour cela ? Oui, et nous sommes prêts à le payer. On nous appelle une nation de martyrs, et nous sommes fiers de sacrifier des martyrs ».

Le responsable du Hamas a également réitéré son affirmation mensongère selon laquelle le Hamas n’avait jamais eu l’intention de blesser des civils, mais qu’il y avait eu des « complications » sur le terrain. Depuis trois semaines, des preuves accablantes d’attaques délibérées contre des civils israéliens, sur instruction des commandants du Hamas, ont été apportées.

« Nous sommes les victimes de l’occupation. Nous sommes les victimes de l’occupation, un point c’est tout. Personne ne devrait donc nous reprocher ce que nous faisons. Le 7 octobre, le 10 octobre, le millionième octobre, tout ce que nous faisons est justifié », a martelé Hamad.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.