Le mouvement terroriste du Hezbollah salue son confrère palestinien
Rechercher

Le mouvement terroriste du Hezbollah salue son confrère palestinien

Des partisans du groupe terroriste du Hezbollah tiennent des portraits de son chef Hassan Nasrallah (droite) et son ancien chef militaire Imad Mughniyeh lors d'une manifestation à Beyrouth le 11 décembre 2017. L'histoire de l'assassinat ciblé de Mughniyeh par Israël est le sujet de la nouvelle série télévisée HBO/Keshet (AFP Photo/Joseph Eid)
Des partisans du groupe terroriste du Hezbollah tiennent des portraits de son chef Hassan Nasrallah (droite) et son ancien chef militaire Imad Mughniyeh lors d'une manifestation à Beyrouth le 11 décembre 2017. L'histoire de l'assassinat ciblé de Mughniyeh par Israël est le sujet de la nouvelle série télévisée HBO/Keshet (AFP Photo/Joseph Eid)

Le Hezbollah a salué vendredi une « victoire historique » des groupes terroristes palestiniens à Gaza après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu.

« Le Hezbollah félicite le peuple palestinien héroïque et sa vaillante résistance pour la victoire historique remportée (…) contre l’ennemi sioniste », a indiqué dans un communiqué le mouvement chiite armé, poids lourd de la politique libanaise mais considéré comme un groupe « terroriste » par Israël et les Etats-Unis.

Le Hezbollah « salue en particulier les résistants, les martyrs, les blessés et leurs familles » tout comme « la direction des factions de la résistance palestinienne, qui étaient à la hauteur de cette bataille », en référence aux groupes terroristes palestiniens de la bande de Gaza.

Un membre du Hezbollah a été blessé par les soldats israéliens alors qu’il tentait de saboter la barrière frontalière. Il a ensuite succombé à ses blessures. Il a été enterré dans des funérailles organisées par le Hezbollah.

Les groupes terroristes ont détourné le sens du mot « résistance ».

Des personnes en deuil portent le cercueil de Mohamad Kassem Tahan, membre du mouvement Hezbollah soutenu par l’Iran, tué un jour plus tôt à la frontière avec le Liban, lors de ses funérailles dans le sud du Liban village d’Adloun, le 15 mai 2021. – Des centaines de personnes brandissant des drapeaux palestiniens et les couleurs jaunes du Hezbollah se sont rassemblées pour les funérailles. (Crédit : Anwar AMRO / AFP)
C’est vous qui le dites...