Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Les familles d’otages à la tête du défilé – très controversé – de Pourim à Jérusalem

Des proches des otages détenus dans la bande de Gaza par le groupe terroriste Hamas mènent le défilé de Pourim à Jérusalem aux côtés du maire Moshe Lion, le 25 mars 2024 (Crédit : Leo Correa/AP)
Des proches des otages détenus dans la bande de Gaza par le groupe terroriste Hamas mènent le défilé de Pourim à Jérusalem aux côtés du maire Moshe Lion, le 25 mars 2024 (Crédit : Leo Correa/AP)

Le défilé « Unis pour Pourim » a commencé à Jérusalem, avec à sa tête des proches d’otages détenus dans la bande de Gaza marchant aux côtés du maire de Jérusalem, Moshe Lion.

Le premier défilé de Pourim organisé à Jérusalem depuis 42 ans a suscité la colère des habitants de la ville, des proches des otages détenus à Gaza et d’autres personnes directement touchées par le 7 octobre et la guerre contre le Hamas.

L’événement « Adloyada » (une expression araméenne du Talmud décrivant le commandement de boire jusqu’à l’ivresse dans le cadre de la célébration de la fête) a été modifié à la suite d’une rencontre entre des familles d’otages et Lion la semaine dernière.

« Nous partageons la douleur des familles des personnes tuées, nous continuons à soutenir les familles des otages et nous prions pour leur retour rapide », a affirmé Lion, selon le site d’information Ynet.

Une petite manifestation contre le défilé a eu lieu près du centre commercial de Mamilla, les manifestants portant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « C’est toujours le 7 octobre ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.