Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Les jeunes de Kfar Aza marchent vers Jérusalem, réclamant la libération des otages

Un groupe d’adolescents de Kfar Aza a commencé la seconde journée de sa marche reliant la place des Otages, à Tel Aviv, à la Knesset de Jérusalem, réclamant un accord pour la libération de tous les otages détenus à Gaza.

Kfar Aza, sur la frontière avec la bande de Gaza, a été l’une des communautés les plus durement touchées, le 7 octobre, quand des milliers de terroristes du Hamas ont franchi la frontière et qu’ils ont envahi le sud du territoire israélien pour y semer la désolation, tuant 1 200 personnes et prenant environ 240 otages.

« Tout le monde ! maintenant ! » ont scandé les jeunes qui réclament le retour de tous les captifs.

La Radio militaire a indiqué que le groupe avait passé la nuit à Beit Dagan, malgré la pluie et le froid, et qu’ils se rendront aujourd’hui à Beit Hashmonaï.

Les adolescents sont des élèves de classes de troisième et des lycéens, jusqu’à la Terminale, et ils ont informé de leur absence leurs écoles et le ministère de l’Éducation.

« Nous en sommes arrivés à la décision que c’est beaucoup plus important que les études et nos lycées ont été d’accord avec nous », a commenté Shiri Yechieli, une élève de Terminale.

« Nous étions tous au kibboutz, le 7 octobre. Nous avons tous perdu des amis et nous avons le sentiment que nous ne sommes pas suffisamment entendus. Nous, les jeunes, avons notre propre pouvoir : Nous pouvons nous lever et commencer à marcher », a-t-elle expliqué.

Il resterait 129 otages entre les mains du Hamas, à Gaza – tous ne seraient pas encore en vie – après que 105 civils ont été libérés de captivité par le groupe terroriste pendant la trêve d’une semaine qui a eu lieu à la fin du mois de novembre. Quatre otages avaient été relâchés avant cela et une soldate qui avait été kidnappée avait été secourue par les soldats. Les corps de huit otages ont aussi été retrouvés et trois captifs ont été accidentellement tués par les militaires. L’armée israélienne a confirmé le décès de 22 personnes encore détenues par le Hamas, citant de nouvelles informations et renseignements obtenues par les soldats qui sont sur le terrain, à Gaza.

Le Hamas détient les dépouilles d’Oron Shaul et de Hadar Goldin, tués au combat en 2014, ainsi que deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui seraient encore en vie après être entrés de leur propre gré dans la bande en 2014 et en 2015 respectivement.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.