Les sirènes dans les régions du nord étaient une fausse alerte, selon l’armée
Rechercher

Les sirènes dans les régions du nord étaient une fausse alerte, selon l’armée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le porte-parole de l’armée israélienne, Hidai Zilberman, a affirmé que les sirènes de roquettes entendues dans le nord d’Israël, dans la vallée de Jezreel et en Basse-Galilée, étaient le résultat d’une fausse alerte.

« Aucune roquette ne s’est dirigée vers la vallée de Jezreel », a déclaré Zilberman.

Le commandement du front intérieur précise qu’aucune roquette n’a été tirée sur la vallée de Jezreel la nuit dernière, malgré les sirènes d’alerte rouge qui ont été entendues aussi loin au nord que Nazareth.

Le commandement du front intérieur a déclaré que les sirènes dans le nord avaient été déclenchées par mesure de précaution lors de l’un des barrages de roquettes visant le centre d’Israël.

C’est vous qui le dites...