L’armée dit ne pas être entrée à Gaza – problème de « communication en interne »
Rechercher

L’armée dit ne pas être entrée à Gaza – problème de « communication en interne »

Une femme de 87 ans décède après s'être blessée en allant s'abriter ; 3 roquettes tirées depuis le sud du Liban; Les violences s'intensifient dans plusieurs villes judéo-arabes

  • Une maison détruite par une roquette à Ashkelon, le 12 mai 2021. (Crédit :Edi Israel/Flash90)
    Une maison détruite par une roquette à Ashkelon, le 12 mai 2021. (Crédit :Edi Israel/Flash90)
  • Des médecins évacuent un homme blessé lors d'affrontements entre Arabes et Juifs à Acre, dans le nord d'Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Roni Ofer/Flash90)
    Des médecins évacuent un homme blessé lors d'affrontements entre Arabes et Juifs à Acre, dans le nord d'Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Roni Ofer/Flash90)
  • Salve de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, sur Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Edi Israel/Flash90)
    Salve de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, sur Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Edi Israel/Flash90)
  • Le commandant du commandement du front intérieur israélien, le général de brigade Uri Gordin, sur les lieux où un enfant de 5 ans a été mortellement touché par un éclat d'obus à Sderot, le 12 mai 2021. (Crédit : Gili Yaari /Flash90)
    Le commandant du commandement du front intérieur israélien, le général de brigade Uri Gordin, sur les lieux où un enfant de 5 ans a été mortellement touché par un éclat d'obus à Sderot, le 12 mai 2021. (Crédit : Gili Yaari /Flash90)
  • Des colonnes de fumée s'élèvent après des frappes aériennes israéliennes sur la ville de Gaza, le 12 mai 2021. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
    Des colonnes de fumée s'élèvent après des frappes aériennes israéliennes sur la ville de Gaza, le 12 mai 2021. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
  • Illustration. Des soldats israéliens se préparent à descendre vers le sud, le 11 mai 2021, à El Poran, sur le plateau du Golan. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
    Illustration. Des soldats israéliens se préparent à descendre vers le sud, le 11 mai 2021, à El Poran, sur le plateau du Golan. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
  • Avions sur le tarmac à Ben Gurion, le 7 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)
    Avions sur le tarmac à Ben Gurion, le 7 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)
  • Le système de défense aérienne Dôme de fer d'Israël est activé pour intercepter une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 12 mai 2021. (EMMANUEL DUNAND / AFP)
    Le système de défense aérienne Dôme de fer d'Israël est activé pour intercepter une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 12 mai 2021. (EMMANUEL DUNAND / AFP)
  • Un incendie fait rage dans une raffinerie à Ashkelon, tôt le 12 mai 2021, après qu'elle a été touchée par des roquettes tirées par le groupe terroriste Hamas la veille. (Jack Guez/AFP)
    Un incendie fait rage dans une raffinerie à Ashkelon, tôt le 12 mai 2021, après qu'elle a été touchée par des roquettes tirées par le groupe terroriste Hamas la veille. (Jack Guez/AFP)
  • Des colonnes de fumée s'élèvent après des frappes aériennes israéliennes sur la ville de Gaza, le 12 mai 2021. (MAHMUD HAMS / AFP)
    Des colonnes de fumée s'élèvent après des frappes aériennes israéliennes sur la ville de Gaza, le 12 mai 2021. (MAHMUD HAMS / AFP)

Les sirènes retentissent à l’est de Gaza

De nouvelles sirènes de roquettes ont retenti dans les communautés israéliennes situées à l’est de la bande de Gaza, alors que le groupe terroriste du Hamas continue de tirer des roquettes et des obus de mortier depuis l’enclave.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé/

Les alarmes ont été entendues à Nahal Oz, Alumim, Kfar Maimon et Be’eri.

Tous les vols vers l’aéroport de Tel-Aviv déroutés

Tous les vols en direction de l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv sont déroutés jusqu’à nouvel ordre, ont annoncé jeudi les autorités aéroportuaires israéliennes, après plusieurs jours de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza contrôlée par le groupe terroriste du Hamas.

Cette décision n’affecte pas pour l’instant les vols en partance de l’aéroport, où les avions privés sont autorisés à atterrir et où le trafic avait déjà été temporairement suspendu mardi soir, d’après cette source.

Bannières en hommage au Hamas suspendues sur le Dôme du Rocher

Des activistes ont accroché de grandes bannières à la gloire du groupe terroriste palestinien du Hamas et de ses dirigeants devant le Dôme du Rocher, sur le mont du Temple, alors que les fidèles se rassemblent pour les prières de l’Aïd al-Fitr sur le lieu saint, la fin du ramadan.

Les sirènes dans les régions du nord étaient une fausse alerte, selon l’armée

Le porte-parole de l’armée israélienne, Hidai Zilberman, a affirmé que les sirènes de roquettes entendues dans le nord d’Israël, dans la vallée de Jezreel et en Basse-Galilée, étaient le résultat d’une fausse alerte.

« Aucune roquette ne s’est dirigée vers la vallée de Jezreel », a déclaré Zilberman.

Le commandement du front intérieur précise qu’aucune roquette n’a été tirée sur la vallée de Jezreel la nuit dernière, malgré les sirènes d’alerte rouge qui ont été entendues aussi loin au nord que Nazareth.

Le commandement du front intérieur a déclaré que les sirènes dans le nord avaient été déclenchées par mesure de précaution lors de l’un des barrages de roquettes visant le centre d’Israël.

Tsahal examinera des plans d’une offensive terrestre à Gaza dans la journée

Selon Zilberman, les plans d’une éventuelle incursion terrestre dans la bande de Gaza seront présentés à l’état-major de l’armée israélienne pour approbation dans le courant de la journée.

Ces plans, qui sont en train d’être élaborés par la division de Gaza et le Commandement Sud, pourront ensuite être remis aux dirigeants politiques d’Israël pour examen.

Ces derniers jours, l’armée a déployé des troupes terrestres supplémentaires à la frontière – la brigade des parachutistes, la brigade d’infanterie Golani et la 7e brigade blindée – en prévision d’une éventuelle incursion, mais aucune décision n’a encore été prise quant à la poursuite d’une telle campagne.

Des médecins font accoucher une femme grièvement blessée à Lod

Une femme enceinte de 39 semaines de grossesse, a été gravement blessée lors d’émeutes dans le centre de Lod cette nuit.

Les responsables de l’hôpital Assaf Harofeh, près de Rishon Letzion, affirment qu’elle reste dans un état grave, et que les médecins ont réussi à faire naître le bébé.

L’hôpital est le centre médical principal le plus proche de la ville arabo-juive de Lod. Il a fait savoir que 20 personnes blessées lors des affrontements dans la ville sont arrivées à l’hôpital cette nuit, dont une avec des blessures par balle.

Tunisie, Norvège et Chine demandent une réunion publique du Conseil de sécurité

La Tunisie, la Norvège et la Chine ont demandé mercredi soir la tenue vendredi d’une nouvelle réunion en urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur le conflit israélo-palestinien, qui sera cette fois publique, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Cette session, à laquelle devraient participer Israël et les Palestiniens, sera la troisième du Conseil de sécurité depuis lundi.

Lors des deux premières visioconférences, tenues à huis clos, les Etats-Unis se sont opposés à l’adoption d’une déclaration commune du Conseil de sécurité visant à faire arrêter les affrontements, la jugeant « contre-productive » à ce stade, selon des diplomates.

L’état de santé de l’homme lynché par une foule juive à Bat Yam s’améliore

L’hôpital Ichilov de Tel Aviv a indiqué que l’état de santé de l’homme arabe battu par une foule juive à Bat Yam hier s’est amélioré.

L’homme de 33 ans, dont le passage à tabac a été filmé en direct à la télévision nationale et a suscité des réactions indignées de l’ensemble des dirigeants israéliens, est désormais dans un état modéré.

Il a eu des points de suture au visage et à l’intérieur de la bouche, a indiqué l’hôpital, et sera transféré ce matin à l’unité de soins intensifs de l’hôpital.

Le bilan à Gaza a atteint 69 morts dans la nuit, selon le Hamas

Selon des responsables du ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, le bilan des frappes aériennes israéliennes a atteint 69 morts dans la nuit, dont 17 mineurs.

Depuis lundi, 388 autres personnes ont été blessées.

Trois roquettes tombent dans un kibboutz près de Gaza

Trois roquettes tirées depuis Gaza ont touché le kibboutz Nir Oz, près de la frontière avec le sud de la bande.

Aucun blessé n’a été signalé.

Selon des responsables du conseil régional d’Eshkol, où se trouve Nir Oz, 82 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza vers leur région au cours des huit premières heures de jeudi.

La santé du soldat blessé par un tir anti-char depuis Gaza s’améliore

L’état de santé d’un soldat blessé lors d’une attaque au missile du Hamas contre une jeep de l’armée israélienne près de Gaza hier s’est considérablement amélioré, selon un porte-parole de l’hôpital Soroka.

Le soldat a été opéré à son arrivée à l’hôpital de Beer Sheva hier et se trouve actuellement dans le service de neurochirurgie. Son état a été relevé à blessé léger.

Le sergent-chef Omer Tabib, 21 ans, a été tué dans le tir de missile. Un troisième soldat a été légèrement blessé.

Tsahal cible des agents et des infrastructures du Hamas

L’armée de l’air israélienne a pris pour cibles les infrastructures du Hamas dans toute la bande de Gaza, éliminant également plusieurs agents du groupe terroriste, selon l’armée.

Les combattants visés étaient une escouade des forces navales du Hamas, indique Tsahal.

Parmi les bâtiments frappés figuraient le siège du Hamas chargé de la trésorerie et de la sécurité intérieure, qui est utilisé dans les opérations de renseignement, selon l’armée.

L’aviation israélienne frappait des positions du Hamas dans la bande de Gaza, ciblant entre autres des locaux liés aux opérations de « contre-renseignement » du Hamas et la résidence d’Iyad Tayeb, un commandant du mouvement.

Le mouvement islamiste avait annoncé mercredi le décès de Wael Issa, chef de sa branche armée pour la ville de Gaza, la principale de ce territoire palestinien, tandis que les services de renseignement intérieurs israéliens ont annoncé le décès de six autres hauts responsables de l’organisation.

L’aviation israélienne a aussi détruit une tour de plus de dix étages abritant des bureaux de la chaîne palestinienne Al-Aqsa, créée il y a quelques années par le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza

Blinken a parlé à Abbas et réclamé la fin des tirs de roquettes vers Israël

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a annoncé mercredi soir s’être entretenu avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et avoir réclamé la fin des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël.

« J’ai parlé avec le président Abbas de la situation en cours à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza. J’ai exprimé mes condoléances pour les pertes de vies. J’ai souligné la nécessité de mettre fin aux attaques à la roquette et de faire baisser les tensions », a tweeté le responsable américain.

« Israéliens et Palestiniens méritent de façon égale liberté, dignité, sécurité et prospérité », a-t-il ajouté.

Il s’agit du premier contact de haut niveau entre l’administration Biden et les Palestiniens.

Blinken a transmis ses meilleurs vœux à Abbas à l’occasion de l’Eid al Fitr (fin du ramadan) et a exprimé l’espoir que la paix et le calme règnent, selon le compte rendu.

Washington avait annoncé plus tôt l’envoi d’un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens pour exhorter une nouvelle fois à la « désescalade » suite à l’embrasement meurtrier des derniers jours.

Plus tôt mercredi, le président américain Joe Biden et Antony Blinken se sont tous les deux entretenus avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, peu après l’annonce de l’envoi d’un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens pour exhorter à la « désescalade ».

Des milliers de New-Yorkais pro-israéliens à Times Square, solidaires d’Israël

NEW YORK — Des milliers de New-Yorkais pro-israéliens ont envahi Times Square en début de soirée pour un rassemblement de solidarité avec l’État juif, ciblé par des pluies de roquettes depuis Gaza.

Le rassemblement a été organisé par l’Israel American Council, qui a organisé des manifestations similaires à Boston, Los Angeles, Atlanta, Austin, Cleveland, Denver, Houston, Irvine, Las Vegas, Orlando, Philadelphie, Redwood City, Seattle, Scottsdale, St. Louis, Walnut Creek, Washington, D.C. et West Palm Beach.

« Nous devons être là pour Israël, et pour nos frères et sœurs, qui subissent des attaques brutales de la part d’organisations terroristes », a déclaré Shoham Nicolet, cofondateur et PDG de l’IAC, lors du rassemblement de New York.

Le rassemblement de Times Square a eu lieu au lendemain d’un rassemblement des milliers de manifestants pro-palestiniens dans les rues du centre-ville pour protester contre la campagne de bombardements du gouvernement israélien à Gaza, lancée en représailles aux roquettes du Hamas.

Sullivan a discuté des violences à Gaza avec le chef de la diplomatie qatarie

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, s’est entretenu plus tôt dans la journée avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohamed bin Abdulrahman Al-Thani, a fait savoir la Maison Blanche.

« Ils ont discuté de leurs préoccupations communes concernant la situation actuelle à Gaza et à Jérusalem. Sullivan a clairement indiqué que les tirs de roquettes actuels du Hamas sur Israël sont inacceptables et doivent cesser. Ils ont discuté des efforts qu’ils déploient actuellement auprès des parties concernées pour soutenir les efforts visant à rétablir le calme, et ont convenu de rester en contact étroit dans la période à venir », selon le communiqué.

Les deux pays sont de proches alliés. Le Qatar aide financièrement les Gazaouis et sont proches des dirigeants du Hamas. L’ex-chef du Hamas Khaled Meshaal y réside.

Jihad islamique : les frappes de l’armée entraîneront « une réponse plus large »

Un responsable du Jihad islamique palestinien a déclaré aux médias arabes que les frappes de l’armée israélienne à Gaza cette nuit entraîneront « une réponse encore plus large » de la part du groupe terroriste.

La police arrête 36 émeutiers de Jisr al Zarqa, Wadi Ara et Hadera

La police a affirmé avoir arrêté 36 suspects pour avoir jeté des pierres, tiré des pétards, incendié des bennes à ordures et des pneus et attaqué des officiers lors des violentes manifestations qui ont eu lieu hier et la nuit dernière à Jisr al Zarqa, Wadi Ara et Hadera.

59 personnes prises en charge pour inhalation de fumée à Haïfa

Cinquante-neuf personnes, pour la plupart des enfants, ont été prises en charge pour inhalation de fumée après que plus de cinq véhicules ont été incendiés dans le parking d’un immeuble de huit étages à Haïfa.

Une épaisse fumée a envahi l’immeuble et les pompiers ont ordonné aux locataires de s’enfermer dans les appartements pendant qu’ils éteignaient le feu en dessous, selon les médias israéliens.

On ignore si les voitures avaient été incendiées dans le cadre des émeutes dans la ville qui ont touché des localités judéo-arabes similaires dans tout le pays la nuit dernière.

Le ministre britannique des Affaires étrangères appelle à la désescalade

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a dit avoir parlé de la violence avec le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh.

« Nous appelons au calme, à la fin des tirs de roquettes du Hamas et à une désescalade de la violence de tous les côtés, qui coûte des vies », a déclaré Raab dans un communiqué.

Mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a exhorté Israël et les Palestiniens à « reculer du bord du gouffre » et a appelé les deux parties à « faire preuve de retenue ».

« Le Royaume-Uni est profondément préoccupé par la violence croissante et les victimes civiles et nous voulons voir une désescalade urgente des tensions », a tweeté Boris Johnson.

Commandement de la Défense passive: aucune roquette n’a atteint le nord d’Israël

Le commandement de la Défense passive a assuré qu’aucune roquette n’a été tirée sur la vallée de Jezreel la nuit dernière, malgré les sirènes d’alerte qui ont été entendues jusqu’à Nazareth au nord.

Le commandement de la Défense passive a expliqué que les sirènes au nord ont été déclenchées par mesure de précaution pendant l’un des barrages en direction du centre d’Israël.

Gantz envoie la police des frontières en renfort dans les villes agitées

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a ordonné que 10 compagnies de réserve de la police des frontières soient déployées pour soutenir les efforts de la police visant à mettre un terme aux affrontements dans les villes judéo-arabes du pays.

Un communiqué du bureau de Gantz indique qu’il n’autorisera pas la mobilisation des troupes de Tsahal pour le maintien de l’ordre dans les villes israéliennes. Mais les soldats aideront la police pour l’appel et « l’enveloppe logistique », a précisé le communiqué.

« Nous sommes dans une situation d’urgence », a déclaré Gantz. « En ce moment, il y a un besoin de renforts massifs des forces sur le terrain, qui seront envoyés immédiatement pour imposer la loi et l’ordre. »

Incursion terrestre ? Des unités sont « prêtes », répond l’armée

Interrogé sur l’éventualité d’une incursion terrestre, le porte-parole de l’armée, Jonathan Conricus, a déclaré à des journalistes que des unités étaient « prêtes » et mentionné des « préparatifs d’opérations au sol à des stades différents ».

Les sirènes retentissent à Kerem Shalom

Après près de deux heures de calme dans les communautés frontalières de Gaza, de nouvelles sirènes de roquettes retentissent à l’est de l’enclave palestinienne, alors que le groupe terroriste Hamas continue de tirer des roquettes et des obus de mortier depuis l’enclave.

Aucun blessé ni dégât n’a été entendu.

L’alarme a été entendue à Kerem Shalom.

L’armée cible une cellule du Hamas qui tirait un missile anti-char

L’armée israélienne a déclaré avoir mené une frappe sur une cellule du Hamas qui tirait un missile guidé antichar vers Israël depuis le nord de la bande de Gaza.

L’armée n’a pas dit si le missile avait été lancé avec succès.

Hier, Omer Tabib un soldat israélien a été tué et deux autres blessés, avec un civil israélien, après que des membres du Hamas ont tiré un missile anti-char sur leur Jeep juste au nord de la bande de Gaza.

Tashal a frappé les locaux du service de renseignement militaire du Hamas

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué que ses avions militaires ont effectué une frappe sur un bâtiment abritant les services de renseignement militaire du groupe terroriste Hamas dans la bande de Gaza.

« Les avions de chasse et les avions de l’armée ont récemment attaqué les bureaux des services de renseignement militaire de l’organisation terroriste Hamas à Rimal dans la bande de Gaza », a déclaré l’armée dans un communiqué faisant référence à un quartier huppé de la ville de Gaza.

Cette attaque a eu lieu alors que l’armée israélienne a étendu ses cibles aux institutions que le Hamas utilise pour diriger l’enclave palestinienne, notamment son Trésor et ses banques.

L’armée affirme qu’elle continuera à frapper des cibles dans la bande de Gaza.

83 personnes tuées à Gaza depuis le début des violences – Hamas

Selon des responsables du ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, le nombre de morts s’élève à 83, et à 487 blessés depuis le début de l’actuelle série de violences, lundi.

L’armée israélienne affirme que des dizaines de personnes tuées étaient des terroristes et qu’en outre, certains décès palestiniens ont été causés par des roquettes tirées depuis Gaza qui n’ont pas réussi à atteindre Israël et qui sont retombées dans l’enclave palestinienne.

Des centaines de personnes à l’enterrement d’Omer Tabib

Des centaines de personnes ont assisté aux funérailles du sergent d’état-major Omer Tabib, 21 ans, dans le cimetière militaire de sa ville natale d’Elyakim.

Le ministre de la Coopération régionale, Ofir Akunis, a assisté aux funérailles en tant que représentant du gouvernement.

a été tué et deux autres soldats et un civil israélien ont été blessés, après que des agents du Hamas ont tiré un missile antichar guidé sur leur jeep, juste au nord de la bande de Gaza, mercredi.

Son service militaire prenait fin le mois prochain.

Tsahal a empêché une troisième cellule de tirer un missile antichar sur Israël

L’armée israélienne a annoncé qu’elle avait empêché une troisième cellule de tirer un missile antichar guidé vers Israël depuis la bande de Gaza.

L’armée dit avoir « frappé et déjoué » l’attaque.

Hier, un soldat israélien a été tué et deux autres ont été blessés, ainsi qu’un civil israélien, après que des agents du Hamas ont tiré un missile guidé antichar sur leur jeep, juste au nord de la bande de Gaza.

Les funérailles du sergent-chef Omer Tabib, 21 ans, se déroulent actuellement à Elyakim.

Plus de permis d’entrée en Israël octroyés avant mardi prochain

À partir de maintenant, aucune nouvelle demande de permis d’entrée en Israël ne peut être soumise avant mardi prochain.

Les bureaux du gouvernement seront fermés à partir de cet après-midi et rouvriront, après le congé de Shavuot, le mardi 18 mai, selon un communiqué du gouvernement.

Le préavis minimal pour le traitement des demandes est de deux jours ouvrables. Par conséquent, à toutes fins utiles, il n’est pas possible de se rendre en Israël avant le 20 mai.

Un juif poignardé à Lod sous les cris d’Allahu Akbar – épouse du blessé

Gil Gabai, l’épouse de l’homme qui a été poignardé dans le centre de la ville de Lod ce matin, dit qu’il a été attaqué par un groupe d’Arabes qui ont crié « Allahu Akbar » en le frappant et en le poignardant.

« Il est allé à la voiture et sur son chemin, un groupe d’Arabes a crié ‘Allahu Akbar’ et l’a attaqué avec des pierres et des rochers », a-t-elle dit. « L’un d’eux a sorti un couteau de poche et l’a poignardé dans le dos. Il a réussi à le repousser et à s’échapper, mais un autre homme arabe a tout de même essayé de l’attraper. »

« J’ai tout vu depuis la fenêtre de la maison. J’ai crié pour qu’ils partent mais j’avais peur de descendre au cas où il me serait arrivé quelque chose », a-t-elle ajouté.

« Mon mari est actuellement à l’hôpital. Il est stable et se porte bien », a précisé Gil Gabai.

Des émeutiers arabes incendient des voitures à Haïfa

Des images des caméras de sécurité montrent le moment où un groupe d’émeutiers, qui seraient des résidents arabes de Haïfa, ont mis le feu à des véhicules dans le parking d’un immeuble habité par des familles ultra-orthodoxes.

Selon le site d’information Walla, une soixantaine de personnes ont été traitées pour inhalation de fumée, dont de nombreux enfants.

L’attaque a eu lieu aux premières heures du matin, alors que les familles dormaient.

Pékin appelle l’ONU à mettre fin aux violences

La Chine a fait part jeudi de sa « vive préoccupation » au sujet de l’escalade militaire entre Israël et des groupes islamistes armés à Gaza, et appelé l’ONU à réaffirmer son soutien à une solution à deux Etats.

La Chine, qui assure ce mois-ci la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué jeudi qu’une déclaration commune appelant à un arrêt des affrontements était prête.

Mais certains pays font « obstruction » au texte, a fustigé devant la presse une porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying, sans préciser lesquels.

« La Chine exprime sa vive préoccupation concernant la situation en cours entre Israël et les Palestiniens », a indiqué Mme Hua, appelant l’ONU à « prendre des mesures » pour mettre un terme aux affrontements.

Le prof attaqué à Akko voulait empêcher ses élèves de se joindre aux violences

L’homme de 37 ans attaqué par des Arabes à Akko la nuit dernière était un professeur de lycée qui était parti à la recherche de ses élèves pour les empêcher de participer aux violences, a rapporté la Douzième chaîne.

Les médecins du centre médical de Galilée ont déclaré que l’état d’Elad Barzilai s’était considérablement amélioré, bien qu’il soit toujours sous sédatif et sous respirateur.

Barzilai a déjà subi une opération d’urgence pour les blessures à la tête qu’il a subies lors de l’attaque et il devra subir d’autres opérations à l’avenir, selon les médecins.

Tsahal identifie et frappe une 4e unité de missiles antichars à Gaza

L’armée israélienne a identifié et frappé une autre unité de missiles antichars à Gaza, selon l’armée.

C’est la quatrième unité de missiles à être frappé depuis ce matin.

Omer Tabib, un soldat de Tsahal a été tué et deux ont été blessés lorsqu’une unité a tiré avec succès un missile sur une jeep de Tsahal près de la frontière hier.

Le Congrès juif européen condamne les attaques de synagogues en Allemagne

« Le Congrès juif européen est furieux et choqué par les attaques contre des synagogues et la dégradation d’un mémorial de la Shoah, qui semblent viser les communautés juives européennes dans le contexte des tensions accrues au Moyen-Orient, » lit-on dans un communiqué.

« Les attaques contre les Juifs et les cibles juives sont toujours motivées par l’antisémitisme, quelle que soit la tentative de les contextualiser avec des événements géopolitiques à 5 000 km de distance », a déclaré le Dr Moshe Kantor, président de l’EJC.

« Une fois de plus, nous voyons la diffusion de récits haineux et faux sur Israël et son droit à se défendre contre les attaques terroristes du Hamas alimenter la haine et les attaques contre les Juifs en Europe », a ajouté le Dr Kantor.

Mardi, des pierres ont été lancées contre les fenêtres d’une synagogue à Bonn et un drapeau israélien a été brûlé, tandis qu’un incident similaire a eu lieu devant une synagogue à Munster. En outre, un feu a été allumé sur un mémorial en pierre pour une synagogue détruite à Dusseldorf, et à Gelsenkirchen, la police a dispersé une foule de 180 personnes rassemblées devant la synagogue en scandant des menaces antisémites.

« Nous condamnons fermement les tentatives de transposer et d’étendre les attaques actuelles contre l’État juif aux communautés juives d’Europe. Nous appelons les forces de l’ordre en Allemagne et dans toute l’Europe, en cette période délicate de tension, à fournir la protection nécessaire à nos communautés et à adopter une politique sans équivoque de tolérance zéro à l’égard des pourvoyeurs de haine », a déclaré le Dr Kantor.

« Nous espérons sincèrement et prions pour que les attaques violentes en Israël cessent dès que possible et que les Israéliens et les Palestiniens puissent retourner rapidement à la normalité et à la paix à l’abri des ravages des organisations terroristes », a-t-il conclu.

La police israélienne déplore un niveau de violence inédit

Le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, a déclaré à l’AFP que la violence se situait à un niveau jamais atteint depuis des décennies.

Des centaines de personnes ont manifesté dans la ville arabe de Kafr Kassem, dans le centre d’Israël, brûlant des pneus et incendiant des véhicules de police, a-t-il ajouté.

Près de 1 000 membres de la police des frontières ont été appelés à intervenir pour faire face à ces violences et plus de 400 personnes ont été arrêtées depuis lundi.

Les sirènes retentissent à Sderot et à Shaar Hanegev

Des sirènes d’alerte à la roquette supplémentaires sont entendues à Sdérot et dans la région de Shaar Hanegev, et des images télévisées montrent au moins une interception par le Dôme de fer.

Les sirènes retentissent à Herzliya, dans la région de Tel Aviv et à Beer Sheva

Un important barrage de roquettes est tiré vers le centre d’Israël alors que les sirènes retentissent à Tel Aviv et dans d’autres villes du centre du pays. Des sirènes ont également retenti à Beer Sheva.

Huit explosions ont été entendues dans la ville d’Herzliya, en périphérie de Tel Aviv.

Alertes à Ashdod, Beer Sheva ; tir de barrage d’une cinquantaine de roquettes

De nouvelles alertes à la roquette ont retenti à Ashdod, Beer Sheva et dans d’autres régions.

Le dernier tir barrage en direction du centre d’Israël comprenait une cinquantaine de roquettes, selon les médias israéliens.

Plusieurs interceptions du Dôme de fer ont été constatées et une roquette a atteri au large de Bat Yam.

Hamas: Frapper Tel Aviv, Jérusalem « plus facile que de boire une gorgée d’eau »

Un porte-parole de la branche armée du Hamas, les Brigades Izz al-Din al-Qassam, appelle les Palestiniens de Cisjordanie à rejoindre les combats en cours entre Israël et le groupe terroriste.

« Allez de l’avant, notre peuple en Cisjordanie, combattez l’ennemi dans tous les champs. Les Brigades Al-Qassam seront là pour vous soutenir », a déclaré le porte-parole des Brigades Al-Qassam, Abu Obeida.

La Cisjordanie a connu de violents affrontements entre les forces israéliennes et les Palestiniens, avec quelques morts, mais rien qui puisse être qualifié d’Intifada à grande échelle, ou de soulèvement.

« Ce qui fait que cette bataille est à part, c’est la solidarité de notre peuple partout où il se trouve, chacun selon les circonstances présentes sur le terrain », déclare Abu Obeida.

Il menace Israël de la poursuite de tirs de roquettes vers le cœur d’Israël dans les prochains jours si Israël continue de franchir les « lignes rouges ».

« Frapper Tel Aviv, Dimona et Jérusalem, de près ou de loin, tout cela est plus facile pour nous que de boire une gorgée d’eau », dit Abu Obeida.

Aucun blessé signalé après le barrage de roquettes dans le centre d’Israël

Aucune victime n’a été signalée dans le dernier barrage de roquettes sur le centre d’Israël et Beer Sheva, qui a consisté en une centaine de roquettes.

Une roquette a atterri à l’entrée d’un parking à Tel Aviv, causant des dégâts mais ne faisant aucune victime.

Le groupe terroriste du Hamas assume la responsabilité de ce barrage, affirmant qu’il s’agit d’une réponse à l’assassinat par Israël de ses commandants à Gaza.

Les sirènes ont retenti près de Jérusalem

Des alertes avertissant de l’arrivée de roquettes ont également été entendues dans des communautés proches de Jérusalem, mais pas dans la ville elle-même.

Les médias indiquent que les sirènes ont retenti à Beit Shemesh, Nataf et Mevo Horon.

Le Hamas dit utiliser une nouvelle roquette capable de frapper n’importe où

La branche armée du Hamas a affirmé avoir commencé à utiliser une nouvelle roquette qui lui permet de frapper n’importe quel endroit en Israël.

Abu Obeida a indiqué que le chef de la branche armée du Hamas, Mohammad Deif, a demandé aux « compagnies aériennes internationales de cesser immédiatement leurs vols vers tout aéroport de la Palestine occupée ».

« Nous disons à l’ennemi : vos aéroports et chaque point du nord de la Palestine à son sud sont à la portée de nos roquettes », a déclaré Abu Obeida, porte-parole de la branche armée du Hamas.

La roquette s’appelle la Ayyash 250, du nom du célèbre expert en terrorisme Yahya Ayyash.

2 blessés légers à Kiryat Gat après le tir de barrage

Le service d’ambulance Magen David Adom a fait état de deux personnes légèrement blessées par des éclats d’obus à Kiryat Gat après la dernière salve de plus de 100 roquettes.

Une dizaine d’interceptions ont été observées au-dessus de Tel Aviv.

Natalie Portman parle de Sheikh Jarrah sur Instagram

L’actrice Natalie Portman s’est déjà montrée très critique du gouvernement israélien par le passé – notamment en refusant d’accepter le prix Genesis, surnommé le « Nobel juif », à Jérusalem en raison de sa désapprobation du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Mardi, la star israélo-américaine a reposté une série d’images virales sur Instagram par sa compatriote Viola Davis, lauréate d’un Oscar et très active sur le réseau social, intitulée « Ce qu’il faut savoir sur Sheikh Jarrah », le quartier contesté de Jérusalem-Est où les tribunaux israéliens ont menacé d’expulser quatre familles palestiniennes.

Les tensions liées à ces expulsions en suspens ont contribué aux manifestations de Jérusalem qui ont déclenché la série de violences, et le mot-dièse #SaveSheikhJarrah est en vogue sur les réseaux sociaux depuis le week-end.

1 369 roquettes lancées depuis lundi, sans compter la dernière salve

Le commandement de la défense passive a indiqué que, sans compter le dernier barrage de plus de 100 roquettes vers le centre d’Israël, un total de 1 369 projectiles ont été lancés jusqu’à présent par les terroristes de Gaza depuis le début des combats lundi.

Sur ce total, 1 031 ont atterri en Israël, dont 264 dans des zones habitées.

Un drone entré en Israël explose au-dessus d’une communauté, pas de victimes

Un engin sans pilote a pénétré de plusieurs centaines de mètres en territoire israélien et a explosé au-dessus d’une communauté israélienne dans la région de Sha’ar Hanegev, sans faire de victimes, a rapporté la Douzième chaîne israélienne.

Il y a eu de nombreuses tentatives d’attaques de drones, la plupart déjouées par l’armée israélienne.

Une roquette du Hamas vise le 2ème aéroport international d’Israël près d’Eilat

Le groupe terroriste islamiste du Hamas a affirmé avoir lancé uune roquette d’une portée de 250 km vers l’aéroport de Ramon, situé à plus de 200 km de la bande de Gaza et appelé les transporteurs aériens à « suspendre » tous leurs vols vers l’Etat hébreu.

La roquette est tombée dans la région de Hevel Eilot, près d’Eilat, alors que les terroristes de Gaza semblent tenter de forcer Israël à fermer complètement son espace aérien.

Au cours des dernières heures, des vols à destination de l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv avaient été déroutés vers l’aéroport Ramon, près d’Eilat, dans le sud du pays, après que l’aéroport Ben Gurion a également été visé.

– avec AFP

 

Le dernier barrage de roquettes fait 4 blessés, dont un garçon de 7 ans

Le service d’ambulances Magen David Adom a fait état de quatre blessés suite au barrage de plus de 100 roquettes sur le centre et le sud d’Israël.

Un garçon de sept ans a été modérément blessé alors qu’il se rendait dans un abri anti-bombes dans le centre d’Israël et a été transporté au centre médical Sheba à Ramat Gan, selon MDA, qui n’a précisé ni le lieu ni la cause exacte de la blessure.

Dans la communauté de Zohar, près de Kiryat Gat, une femme de 60 ans est soignée pour des blessures légères dues à des éclats de verre, une femme de 40 ans a été légèrement blessée en se rendant dans un abri anti-bombes, et une autre femme a souffert d’une crise d’angoisse aiguë.

Le Hamas affirme avoir lancé des drones suicide sur Israël

Le groupe terroriste du Hamas a affirmé avoir lancé un certain nombre de drones suicide armés depuis Gaza vers le sud d’Israël.

Les premiers signalements des résidents israéliens à la frontière de Gaza, qui disent avoir entendu des explosions au-dessus de leur tête, indiquent que les engins sans pilote ont été abattus.

L’armée israélienne n’a pas confirmé pour le moment.

Un drone armé provenant de Gaza s’écrase en Israël

L’un des drones armés lancés par le Hamas dans le sud d’Israël s’est écrasé dans un champ ouvert, sans faire de blessés ni de dégâts, selon les autorités locales.

Selon le conseil régional de Sha’ar Hanegev, l’appareil a été désarmé par un démineur de la police.

 

Netanyahu: « nous atteindrons notre objectif – rétablir le calme en Israël »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu dans une batterie du Dôme de Fer dans le centre d’Israël et a salué le travail des troupes qui « défendent le ciel et les citoyens d’Israël ».

« Atteindre 100% est impossible mais ils s’en rapprochent et nous l’apprécions tous doublement : aux niveaux défensif et offensif », a déclaré le Premier ministre selon une déclaration transmise par son bureau.

« Les actions défensives des batteries du Dôme de Fer nous donnent de la latitude [nécessaire] pour monter des attaques. Tsahal a déjà attaqué des centaines de cibles et nous dépasserons bientôt les 1 000. Nous continuons à frapper le Hamas tout en défendant nos citoyens », a averti Netanyahu.

« Cela prendra du temps, mais en faisant preuve d’une grande détermination, tant sur le plan défensif qu’offensif, nous atteindrons notre objectif – rétablir le calme dans l’État d’Israël. »

Le Premier ministre a été accompagné sur le site par le commandant de la défense aérienne, le général de brigade Gilad Biran, le commandant du 127e bataillon, le lieutenant-colonel Maor Gavriel et le commandant de la batterie, le capitaine Asaf Ohana.

Après le briefing, Netanyahu s’est entretenu avec les soldats de la batterie Dôme de Fer qui lui ont décrit l’activité opérationnelle. Le Premier ministre les a remerciés pour leur contribution à la sécurité des habitants d’Israël.

 

 

 

Un chanteur exhorte Tsahal à « réduire Gaza en poussière »

Des éclats de roquettes sont tombés près de la maison de Yishai Levi, chanteur israélien très populaire, dans le sud de Tel-Aviv, ce qui l’a amené à demander au gouvernement de lancer une opération terrestre dans la bande de Gaza.

S’adressant à la Douzième chaîne, Levi a exhorté les forces de sécurité « à ne pas sortir tant qu’ils [le Hamas] ne sont pas [réduits en] poussière ».

« C’était à un centimètre de mon jardin », a-t-il confié au site d’information Ynet.

« Nous avons d’abord entendu un boom très fort, puis un bruit de chute de métal. Je vais bien. »

Tsahal dit avoir abattu un drone entré en Israël depuis Gaza

L’armée israélienne a affirmé avoir abattu un autre drone lancé depuis Gaza qui avait pénétré en territoire israélien.

L’armée a précisé que le drone a été étroitement surveillé depuis le moment où il a franchi la frontière jusqu’à ce qu’il soit abattu.

Aaron Klein regrette que le narratif du Hamas soit largement accepté à l’international

Aaron Klein, conseiller principal du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a écrit dans une tribune publiée dans Newsweek que le Hamas tente intentionnellement de « mettre le feu à l’arène palestinienne » afin de « consolider sa propre position intérieure avant toute élection et de se présenter comme le sauveur de la cause palestinienne ».

Pour Klein, la violence croissante à Jérusalem au cours des dernières semaines fait partie d’une campagne délibérée du Hamas, dont le discours a été largement accepté à l’international.

« Pour aider à étouffer cette campagne de terreur calculée du Hamas, la communauté internationale doit immédiatement condamner l’agression palestinienne et soutenir pleinement le droit d’Israël à l’autodéfense », écrit le conseiller de Netanyahu. « Et les médias d’information internationaux doivent cesser de promouvoir les faux prétextes transparents du Hamas qui semblent légitimer l’effusion de sang. »

Des vidéos montrent des voyageurs se précipitant pour s’abriter à Ben Gurion

Des images très largement sur les réseaux sociaux montrent des personnes se précipitant pour se mettre à l’abri à l’aéroport Ben Gurion après que des alertes à la roquette ont retenti hier soir.

Les groupes terroristes gazaouis ont délibérément et ouvertement pris pour cible le principal aéroport international d’Israël dans le but de perturber les voyages aériens à destination et en provenance de l’État juif.

Tsahal a ciblé un lanceur de missiles antichars du Hamas à Gaza

L’armée israélienne a déclaré que ses forces ont visé un autre lanceur de missiles antichars du Hamas placé dans un gratte-ciel de Gaza.

L’armée a aussi publié des images de l’attaque dans le sud de la bande de Gaza, ajoutant que le groupe terroriste « place délibérément ses moyens militaires au cœur de la population civile de Gaza. »

Drones : les habitants des environs de Gaza sommés de rester chez eux

Des alertes à la roquette ont retenti dans les communautés israéliennes proches de la bande de Gaza, alors qu’une attaque de drones à grande échelle sur la zone a également été signalée.

Les résidents des communautés voisines de Gaza ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur en raison des drones lancés par des groupes terroristes. Jusqu’à présent, ils n’ont fait aucun blessé et la plupart ont été abattus par l’armée.

Lod: les suspects juifs dans la fusillade fatale d’un Arabe libérés sous caution

Le tribunal de première instance de Rishon Lezion a statué que les trois suspects juifs dans la fusillade mortelle d’un homme arabe à Lod en début de semaine seront libérés sous des conditions restrictives relativement clémentes. Le parquet a imposé un embargo sur tout détail qui pourrait révéler leurs identités en raison des menaces de mort émises contre eux et leurs familles.

Les trois hommes ont été placés en détention provisoire après avoir affirmé qu’ils avaient tiré sur l’homme en état de légitime défense, dans un contexte d’affrontements intenses et de violences commises par des émeutiers arabes dans la ville judéo-arabe.

Après avoir initialement demandé qu’ils soient maintenus en détention, la police a fait marche arrière et a demandé que les suspects soient assignés à résidence pendant 10 jours, avec une ordonnance d’interdiction supplémentaire de deux semaines leur interdisant de séjourner à Lod.

Le tribunal ne les a pas assignés à résidence, mais les a libérés sous caution et leur a interdit de se rendre à Lod pendant plusieurs jours.

Un représentant de la police a déclaré au tribunal que la version des faits des suspects avait été largement corroborée au cours des derniers jours d’enquête.

Tsahal nie les affirmations du Hamas : pas 100, mais 25 à 30 roquettes tirées

L’armée israélienne nie les affirmations du Hamas – largement reprises par les médias israéliens – selon lesquelles il aurait tiré une centaine de roquettes sur le centre et le sud d’Israël lors de son dernier barrage.

Au contraire, selon l’armée, le groupe terroriste a en fait lancé 25 à 30 roquettes lors de l’attaque.

Tsahal annule les permissions des combattants, rappelle 7 000 réservistes

L’armée israélienne a annoncé qu’elle annulait toutes les permissions de fin de semaine pour les combattants alors qu’elle se prépare à l’éventualité d’une opération terrestre dans la bande de Gaza, où les combats s’intensifient.

L’armée a envoyé des troupes d’infanterie et des chars de la Brigade des Parachutistes, de la Brigade Golani et de la 7ème Brigade Blindée à la frontière de Gaza.

En outre, le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman, indique que l’armée a rappelé 7 000 réservistes.

Environ la moitié d’entre eux sont des troupes de la défense aérienne, de l’artillerie et des unités médicales, et l’autre moitié sert dans des postes administratifs et de renseignement, précise Zilberman.

Nouvelles sirènes d’alerte à la roquette à Netivot et à proximité de Gaza

Une nouvelle salve de roquettes a été lancée depuis l’enclave palestinienne sur les communautés israéliennes frontalières.

Darmanin demande l’interdiction de manifestations pro-Hamas et pro-palestiniennes à Paris

« A Paris, j’ai demandé au Préfet de police d’interdire les manifestations de samedi en lien avec les récentes tensions au Proche-Orient. De graves troubles à l’ordre public furent constatés en 2014. Consigne a été donnée aux Préfets d’être particulièrement vigilants et fermes, » a déclaré le ministre de l’Intérieur français.

Le président de l’Association France Palestine Solidarité, Bertrand Heilbronn, a été placé mercredi en garde à vue mercredi après un rassemblement « interdit » à proximité du ministère des Affaires étrangères à Paris, a-t-on appris auprès de la préfecture de police et de l’association.

Israël rassemble des soldats près de Gaza

Israël a déployé des chars et des blindés le long de la frontière avec la bande de Gaza où les échanges de tirs meurtriers continuent, au moment où l’Etat hébreu fait face à une autre éruption de violence entre ses habitants juifs et arabes.

Tandis que les tirs d’artillerie se multipliaient en direction de l’enclave palestinienne, contrôlée par les islamistes du Hamas, des chars et d’autres véhicules blindés se sont massés le long de la barrière frontalière séparant Gaza d’Israël, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« Nous sommes prêts et nous continuons à nous préparer à différents scénarios », a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’armée, Jonathan Conricus, précisant qu’une invasion terrestre était « un des scénarios ».

Dans le même temps, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a ordonné des renforts « massifs » au sein des forces de sécurité dans les villes mixtes israéliennes, où vivent Juifs et Arabes, théâtres d’émeutes depuis mardi.

En dépit des appels à la désescalade de la communauté internationale et des efforts diplomatiques pour mettre un terme à la spirale de la violence, des centaines de roquettes ont à nouveau été tirées jeudi vers Israël depuis la bande de Gaza, où les frappes de l’armée israélienne ont continué.

Tsahal demande aux résidents de rester sous les fenêtres des abris anti-bombes

L’armée israélienne a demandé au public de fermer toutes les fenêtres de leurs abris anti-roquettes et de rester en dessous du bas de la fenêtre, après qu’un garçon de 5 ans, Ido Avigal, a été tué par un éclat de roquette qui a pénétré dans la pièce sécurisée de son appartement de Sderot.

« Nous avons eu un incident inhabituel à Sderot, un abri qui a été pénétré par la fenêtre », a déclaré le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman. « La fenêtre était standard. L’irrégularité résidait dans l’angle du tir et sa vitesse. »

Le Sénégal, soutien historique des Palestiniens, appelle à la « désescalade »

Le président sénégalais Macky Sall a appelé jeudi Israël et les Palestiniens à la « désescalade ».

Le Sénégal, pays ouest-africain musulman à près de 95 %, préside depuis le milieu des années 1970 le Comité onusien pour les droits inaliénables du peuple palestinien. Proche du monde arabo-musulman, il a aussi des relations avec Israël, un des premiers pays à reconnaître son indépendance en 1960.

Des voix s’élevaient au Sénégal pour presser le pouvoir de s’exprimer sur la crise.

Dans un message télévisé adressé aux musulmans et aux chrétiens à l’occasion de la célébration concomitante de la fin du Ramadan et de l’Ascension, le président sénégalais a lancé « un appel pour une désescalade, afin que la paix revienne et que les discussions saines et sereines puissent être engagées entre ces deux communautés dans le respect du droit international ».

Outre la présidence du Comité pour les droits inaliénables du peuple palestinien, « Israël est également un partenaire. Nous l’invitons à tenir compte de la situation et à agir dans le sens de l’apaisement », a-t-il dit.

Dans un communiqué publié par ailleurs, le gouvernement « condamne le recours à la violence sous toutes ses formes » entre Israël et les Palestiniens, et « réitère son attachement à l’avènement d’un Etat palestinien viable coexistant avec l’Etat d’Israël ».

Les relations entre le Sénégal et Israël ont fluctué au gré du conflit israélo-palestinien. Le Sénégal avait co-parrainé en décembre 2016 la résolution 2334 du Conseil de sécurité condamnant la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens.

Cette résolution avait ulcéré le gouvernement israélien qui avait pris des sanctions diplomatiques et économiques contre le Sénégal.

Les deux pays avaient annoncé la normalisation de leurs relations en juin 2017 lors du sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) au Liberia, où le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait été invité.

Images d’un avion de combat de Tsahal abattant un « drone suicide » venant de Gaza

L’armée israélienne a publié des images vidéo montrant un avion de chasse F-16 abattant un drone suicide armé lancé depuis la bande de Gaza vers une cible au large des côtes.

Dans la vidéo, on peut voir l’avion de chasse se caler sur le « drone suicide », qui transportait une charge explosive d’environ cinq kilos, avant de détruire l’aéronef sans pilote avec un missile.

Depuis le début des combats, le Hamas a lancé un certain nombre de ces drones, dont le groupe terroriste affirme qu’ils sont assemblés à Gaza, bien que Tsahal pense que de nombreux composants sont introduits en contrebande dans l’enclave sous blocus. Tous ces drones ont été abattus par l’armée israélienne.

Netanyahu serait pour les détentions administratives contre la violence à Lod

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu à Lod, qui a été le théâtre d’importantes émeutes entre Juifs et Arabes ces derniers jours, et a déclaré qu’il approuverait des mesures de grande envergure pour réprimer la violence, notamment le déploiement de forces militaires ou le recours à la mesure controversée qu’est la détention administrative.

« Nous n’avons pas de plus grande menace que ces pogroms, et nous n’avons pas d’autre choix que de rétablir la loi et l’ordre par un usage déterminé de la force », a déclaré le Premier ministre aux journalistes.

La détention administrative, héritage de la période ottomane, permet aux autorités de détenir des personnes pendant des périodes prolongées sans engager de poursuites formelles à leur encontre, une pratique décriée par les critiques comme étant anti-démocratique et abusive, mais défendue par les responsables de la sécurité comme une mesure nécessaire dans les cas où la révélation des preuves porterait atteinte à la sécurité nationale.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu effectue une visite de la ville mixte judéo-arabe de Lod, tôt le 12 mai 2021, alors que l’état d’urgence est imposé suite à des émeutes arabes. À sa droite, le maire de Lod, Yair Revivo. (AHMAD GHARABLI / AFP)

L’entrée dans Lod interdite, un couvre-feu de 20 heures à 3 heures décrété

Le commissaire de police Kobi Shabtai annonce qu’à partir de 17 heures, l’entrée dans la ville de Lod au centre d’Israël est interdite en raison d’émeutes de grande ampleur, et de la violence entre Juifs et Arabes de ces derniers jours.

Un couvre-feu sera en vigueur de 20 heures à 3 heures du matin pour éviter que les scènes de violence des nuits précédentes ne se reproduisent.

Les résidents ne seront autorisés à sortir de chez eux que pour recevoir des soins médicaux d’urgence, se rendre dans des abris anti-bombes ou pour d’autres besoins vitaux approuvés par la police.

Une roquette de Gaza traverse le toit d’une garderie vide et « anti-roquettes »

Une roquette tirée depuis Gaza a frappé de plein fouet et traversé le toit d’un jardin d’enfants vide dans une commune proche de la bande, alors qu’il avait été homologué comme étant à l’épreuve des roquettes, a rapporté la Douzième chaîne.

La chaîne a diffusé des images de l’intérieur du jardin d’enfants, montrant des dégâts importants.

Les autorités sont en train d’examiner comment la roquette a pu traverser le toit du bâtiment malgré les travaux effectués pour en faire une zone sûre.

Tsahal frappe 4 « appartements opérationnels » des commandants du Hamas

Tsahal a déclaré avoir lancé des frappes contre quatre appartements de hauts commandants du Hamas dans la bande de Gaza.

Dans un communiqué, l’armée a déclaré que des avions de l’armée de l’air avaient bombardé des « appartements opérationnels » du commandant adjoint du régiment Jabalia du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, ainsi que ceux de trois commandants de bataillons dans le nord et le centre de Gaza.

Tous les appartements auraient été utilisés pour diriger de récents tirs de roquettes contre des villes israéliennes.

Le chef de la police serait opposé à l’idée de Netanyahu d’envoyer Tsahal à Lod

Après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il envisageait de déployer les soldats de Tsahal à Lod dans le cadre des efforts visant à réprimer les violentes émeutes sans précédent dans la ville judéo-arabe, le commissaire de police Kobi Shabtai est cité par les médias israéliens comme ayant déclaré lors de réunions à huis clos qu’il s’y opposait.

Shabtai s’oppose à l’utilisation des forces militaires pour le maintien de l’ordre civil, selon les éléments rapportés, car il pense que les troupes de Tsahal n’ont pas la formation nécessaire pour gérer les populations civiles.

Tsahal a bombardé le centre de renseignement du Hamas avec des dizaines d’agents

L’armée israélienne annonce qu’elle vient d’effectuer une frappe aérienne sur un centre de renseignement du Hamas avec des dizaines d’agents terroristes à l’intérieur.

L’armée affirme que le site servait de centre de commandement principal pour son réseau de surveillance.

On ignore pour l’instant combien de membres du Hamas ont été tués dans cette frappe.

Erdan exhorte le Conseil de sécurité à condamner les roquettes du Hamas

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Gilad Erdan, a envoyé une lettre au Conseil de sécurité appelant l’organe de haut niveau de l’ONU à condamner fermement les tirs de roquettes continuels depuis Gaza et à défendre le droit d’Israël à se défendre.

« Le Hamas, un groupe internationalement désigné comme djihadiste et terroriste soutenu par l’Iran, est responsable de ces attaques meurtrières. Les tirs aveugles de roquettes constituent un double crime de guerre : cibler la population civile d’Israël et lancer les roquettes depuis les quartiers et institutions civils de Gaza », écrit Erdan.

« Le Hamas se présente comme le ‘défenseur de Jérusalem et des lieux saints’. C’est, bien sûr, un mensonge. Il est clair que le Hamas a prémédité cette escalade de la violence et du terrorisme et est heureux de payer le prix des pertes des deux côtés afin de se renforcer politiquement », ajoute-t-il.

Il souligne qu’ « Israël a pris des mesures de désescalade de grande portée pour empêcher toute agitation et violence [y compris] en interdisant l’entrée des Juifs sur le mont du Temple le Jour de Jérusalem. Les terroristes palestiniens ont réagi en intensifiant leur terrorisme et en tirant des centaines de roquettes et de missiles sur Jérusalem, ainsi que sur d’autres villes d’Israël ».

L’ambassadeur conclut en déclarant que « l’État d’Israël n’est pas intéressé par une escalade. Cependant, Israël a le droit et le devoir de défendre son peuple et sa souveraineté et continuera de le faire avec vigueur ».

Pour la troisième fois cette semaine, le Conseil de sécurité de l’ONU convoquera vendredi une session d’urgence pour discuter de la flambée de violence actuelle en Israël et à Gaza. Cette réunion sera, cette fois, diffusée en direct.

Pluie de roquettes ciblant le sud d’Israël – les sirènes retentissent partout dans le sud

De nouvelles sirènes de roquettes se font entendre continuellement dans les communautés israéliennes près de Gaza et plusieurs interceptions sont observées à la suite d’une lourde volée tirée par les terroristes du Hamas.

Des alarmes sont également entendues dans la région de Beer Sheva et de Rahat dans le Néguev.

Le Conseil régional de Sha’ar Hanegev a déclaré que deux roquettes avaient atterri dans la zone sans faire de victimes.

L’une a atterri à l’intérieur d’une communauté, ne causant pas de dégâts, et une autre a atterri dans un champ agricole et a provoqué un incendie qui est actuellement géré par les services d’incendie et de sauvetage.

La bande de Gaza sera à court de carburant pour son électricité d’ici dimanche

La bande de Gaza sera à court de carburant pour ses générateurs d’électricité d’ici dimanche, a déclaré aux journalistes un responsable de la défense israélienne.

Selon le fonctionnaire, qui s’exprimait sous couvert d’anonymat, Gaza ne dispose plus que de cinq heures d’électricité par jour, alors qu’elle en avait 16 en moyenne avant les combats.

Cela est dû en partie à la fermeture par Israël du point de passage de Kerem Shalom, qui est normalement utilisé pour acheminer le carburant vers Gaza, et en partie au fait que des roquettes tirées par des terroristes dans l’enclave ont touché certaines lignes électriques dans la bande près de la ville de Rafah.

Selon le responsable, trois des quatre turbines qui fonctionnent normalement dans la centrale électrique du Hamas sont actuellement hors service en raison de la pénurie de carburant.

Républicains à Biden: cessez les discussions avec l’Iran, soutien du Hamas

Les républicains ont demandé jeudi au président américain Joe Biden de stopper les négociations en cours pour ressusciter l’accord sur le nucléaire iranien, en invoquant un lien entre l’Iran et les tirs de roquettes du Hamas contre Israël.

« Etant donné les attaques contre Israël menées par le Hamas, allié de l’Iran, j’ai demandé aujourd’hui au président de mettre immédiatement un terme aux négociations avec l’Iran », a déclaré sur Twitter le sénateur Marco Rubio.

« Pourquoi envisageons-nous de lever des sanctions pour un régime dont l’objectif affiché est la destruction de l’Etat hébreu ? », a-t-il demandé.

Il a adressé au président Biden une lettre cosignée par la quasi-totalité des sénateurs républicains réclamant que Washington « ne fasse rien pour enrichir les ennemis d’Israël ».

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’exprime lors d’un compte-rendu sécuritaire sur le mont Bental, sur le plateau du Golan, à proximité de la frontière israélo-syrienne, le 19 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Patrick Semansky, Pool)

L’ex-secrétaire d’Etat de Donald Trump, Mike Pompeo, a aussi fait le lien entre les pourparlers en cours et l’embrasement en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Selon lui, le chef du Hamas a lui-même « dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas : l’Iran lui fournit l’argent et les armes qu’il utilise pour attaquer Israël ». « Et l’équipe de Biden chargée de l’apaisement est à Vienne pour donner à l’Iran des milliards de dollars et une voie pour se doter de l’arme nucléaire. C’est dangereux », a-t-il protesté sur Twitter.

Donald Trump et Mike Pompeo avaient claqué la porte en 2018 de l’accord international censé empêcher Téhéran de se doter de la bombe atomique, jugé insuffisant, et avaient multiplié les sanctions contre la République islamique.

Joe Biden veut revenir dans l’accord et a engagé en avril des négociations indirectes à Vienne avec les Iraniens pour déterminer quelles sanctions Washington doit lever en échange d’un retour iranien dans les clous de ses propres engagements.

Alors que les négociations se poursuivent, le conflit israélo-palestinien vient compliquer la donne, d’autant que l’Etat hébreu est aussi farouchement hostile à l’accord sur le nucléaire iranien.

Interrogé sur un rôle de Téhéran derrière les tirs de roquette du mouvement terroriste islamiste palestinien Hamas, un haut responsable américain s’est montré prudent.

« Ce que nous savons, bien sûr, c’est que l’Iran fournit depuis longtemps des ressources, notamment des armes et des équipements, à ses alliés et à des groupes terroristes dans la région. Mais je ne vais pas m’aventurer au sujet de ce à quoi nous assistons actuellement ou d’un quelconque rôle iranien là-dedans », a-t-il dit sous couvert de l’anonymat.

L’administration Biden a déjà fait savoir qu’elle ne lèverait pas toutes les sanctions contre l’Iran liées aux accusations de terrorisme.

Macron voulait s’entretenir avec Netanyahu qui a dit être « indisponible »

Communiqué de l’Élysée publié sur son site internet :

« Préoccupé par l’escalade des violences au Proche-Orient, le Président de la République est déterminé à œuvrer avec l’ensemble des parties pour y mettre un terme au plus vite. Le retour au calme, la paix sont nos priorités.

Dans cet esprit, le Président de la République s’est entretenu aujourd’hui avec le Président de l’Autorité palestinienne, M. Mahmoud ABBAS. Il lui a présenté ses condoléances, en ce jour de fête religieuse, pour les nombreuses pertes de civils palestiniens résultant des opérations militaires et des affrontements en cours avec Israël. Il a fermement condamné les tirs revendiqués par le Hamas et d’autres groupes terroristes visant le territoire israélien, mettant en grave danger la population de Tel Aviv et d’autres villes israéliennes et nuisant à la sécurité de l’État d’Israël. Il lui a enfin demandé d’user de tous les moyens de son influence pour que le calme soit rétabli au plus vite.

Le Président de la République va également s’entretenir avec le Premier ministre israélien, indisponible ce jour pour une conversation téléphonique. Il sera en contact avec les principaux partenaires de la France au Proche-Orient, notamment le président égyptien, M. Abdelfattah SISSI, à la médiation duquel il apporte son plein soutien.

À tous, le Président de la République dira l’urgence d’un retour à la paix, d’une relance décisive des négociations nécessaires à l’établissement d’une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens et la volonté de la France d’y contribuer dans le respect des aspirations légitimes de chacun. »

Pas de réunion du Conseil de sécurité de l’ONU vendredi sur le Proche-Orient

Une réunion prévue vendredi au Conseil de sécurité de l’ONU pour discuter des violences entre Israéliens et Palestiniens, n’aura finalement pas lieu, a déclaré un porte-parole de la présidence chinoise du Conseil.

« Il n’y aura pas de réunion du Conseil de sécurité demain », a dit jeudi le porte-parole alors que des diplomates ont affirmé que les Etats-Unis s’y étaient opposés.

Selon Tsahal, 160 roquettes ont été lancées depuis Gaza aujourd’hui

Quelque 160 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Israël par des groupes terroristes dans la bande de Gaza depuis 7 heures du matin aujourd’hui, selon l’armée.

Des dizaines de projectiles qui se dirigeaient vers des zones habitées ont été interceptés par le système de défense antimissile Dôme de fer, selon l’armée israélienne.

Quarante autres projectiles ont été tirés de Gaza vers Israël, mais n’ont pas réussi à franchir la frontière et ont atterri à l’intérieur de l’enclave, selon l’armée.

Au total, près de 1 600 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Israël depuis le début des combats lundi soir, selon le décompte de Tsahal.

Gantz approuve le recrutement de 9 000 réservistes supplémentaires pour Tsahal

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a donné à l’armée l’autorisation de mobiliser jusqu’à 9 000 réservistes en cas de besoin, en raison des combats en cours avec les groupes terroristes dans la bande de Gaza, a indiqué son bureau.

Les réservistes proviendraient d’unités de combat et d’opérateurs de centres de commandement, pour servir dans le Commandement Sud, le Commandement Central et le Commandement Nord, afin que les soldats qui y sont régulièrement stationnés puissent être envoyés sur d’autres missions, a précisé son bureau.

Tsahal a bombardé un important centre de production de roquettes du Hamas

L’armée israélienne a déclaré avoir bombardé un site central de production de roquettes du Hamas et un poste militaire de la marine du Hamas dans le centre de la bande de Gaza.

En outre, un certain nombre d’autres sites de production d’armes ont été frappés au cours de la journée, selon l’armée.

Un civil gravement blessé à Lod alors que les émeutes reprennent

À l’approche du couvre-feu nocturne de 20h à Lod, des affrontements sont déjà signalés, des émeutiers ayant gravement blessé un homme par des tirs, selon les informations.

Un soldat de 19 ans est dans un état grave après avoir été passé à tabac à Jaffa

Un soldat de 19 ans est dans un état grave après avoir été passé à tabac. Il souffre d’une fracture du crâne et d’une hémorragie cérébrale, a indiqué l’hôpital Ichilov.

Des émeutiers radicaux d’extrême droite agressent un journaliste à Tel Aviv

Des images filmées dans le sud de Tel Aviv montrent des journalistes du diffuseur public Kan attaqués et frappés par plusieurs émeutiers prétendument d’extrême droite.

Le reporter Yoav Zehavi a été frappé et a été emmené à l’hôpital, tandis que le caméraman Roland Novitzky a vu sa caméra détruite.

L’agresseur aurait été arrêté.

Selon Tsahal, quelque 1 750 roquettes ont été lancées depuis Gaza depuis lundi

Selon l’armée israélienne, environ 1 750 projectiles ont été lancés jusqu’à présent par les terroristes de Gaza depuis le début des combats lundi, dont 300 n’ont pas franchi la frontière et ont atterri à l’intérieur de l’enclave.

Des centaines de projectiles qui se dirigeaient vers des zones habitées ont été interceptés par le système de défense antimissile Dôme de fer, selon l’armée israélienne.

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans 10 communautés du sud

Un policier blessé par balle à Ramle ; les émeutes s’intensifient

Un agent de police aurait été blessé par balle par des émeutiers arabes à un carrefour de Ramlé, alors que les violences s’intensifient dans plusieurs villes judéo-arabes.

Antérieurement, un soldat de 19 ans avait été grièvement blessé à Jaffa après avoir été physiquement agressé, et deux autres avaient aussi été blessés à Lod. De plus, des émeutiers d’extrême-droite ont attaqué des journalistes de la chaîne Kan dans le sud de Tel Aviv.

Une vidéo du Hamas montre la roquette qui aurait frappé les abords d’Eilat

Le groupe terroriste du Hamas, à Gaza, a diffusé une vidéo de la roquette à longue portée « Ayyash 250 », qui porte le nom du chef terroriste Yahya Ayyash et qui, selon le groupe, avait été lancée en direction de l’aéroport de Ramon, à proximité d’Eilat.

La roquette était retombée dans la journée dans la région de Hevel Eilot, près d’Eilat. Elle semble être le projectile ayant la plus longuee portée jamais tirée par le groupe terroriste palestinien vers Israël.

La roquette est entrée à environ 250 kilomètres sur le territoire israélien.

Bennett aurait convenu de soutenir l’élection directe du Premier ministre

Le chef du parti Yamina, Naftali Bennett, aurait trouvé un accord avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le responsable de Raam pour soutenir l’initiative du chef du gouvernement d’organiser des élections directes pour désigner le Premier ministre.

Selon la Douzième chaîne, dans le cadre de cet accord, Bennett et sa numéro 2, Ayelet Shaked, auraient des places réservées sur la liste électorale de Netanyahu et ils seraient désignés ministre de la Défense et ministre des Affaires étrangères.

La police et des locaux secourent une famille juive égarée accidentellement à Umm al-Fahm

Une famille juive a été attaquée par des émeutiers arabes à Umm al-Fahm après être entrée par accident dans la municipalité arabe, ont fait savoir les médias israéliens, alors que les émeutes continuent dans de nombreuses villes du pays.

La police a sauvé le couple et ses trois jeunes enfants, avec l’aide de civils locaux.

Ils se trouvent tous dans un état modéré.

Tsahal : 3 roquettes tirées du Liban ont touché des champs dans le nord d’Israël

L’armée israélienne a confirmé que trois roquettes ont été tirées sur le nord d’Israël depuis le Liban.

Les roquettes ont atterri dans des zones ouvertes près de la côte nord d’Israël, selon l’armée.

Comme elles se dirigeaient vers une zone non peuplée, aucune sirène ou défense aérienne n’a été déclenchée.

L’armée ne fait aucun commentaire sur l’identité des auteurs de l’attaque à la roquette.

Une source militaire libanaise a déclaré à la chaîne d’information MTV qu’un groupe palestinien marginal semble avoir lancé les roquettes, et non la milice terroriste chiite du Hezbollah.

Un porte-parole des services de sécurité libanais ont déclaré à Al-Jazeera que trois roquettes avaient été tirées en direction d’Israël depuis un camp de réfugiés palestiniens situées au sud du Liban.

« L’origine des roquettes lancées vers Israël reste indéterminée et l’enquête continue. Les roquettes envoyées vers le nord d’Israël viennent des abords du camp de réfugiés Rashidieh », a fait savoir Al-Jazeera, citant les services libanais de sécurité.

Les résidents d’une ville, près de Gaza, brièvement sommés de rester chez eux

Les résidents d’une ville de la région de Hof Ashkelon, sur la frontière avec le nord de Gaza, ont reçu l’ordre de fermer leurs portes et de se tenir à proximité des abris antiaériens, en raison d’un incident sécuritaire présumé.

Il s’est avéré, peu après, qu’il s’agissait d’une fausse alarme et les citoyens du secteur ont eu l’autorisation de quitter à nouveau leur domicile.

Barrage de roquettes vers l’aéroport Ben-Gurion et la région de Shfela

Un barrage important de roquettes a été lancé par les terroristes de Gaza vers l’aéroport Ben-Gurion et vers la région de Shfela.

Par ailleurs, les tirs de projectiles continuent aussi en direction d’Ashdod et d’Ashkelon. L’un d’entre eux s’est abattu dans cette dernière. Il n’y a pas d’informations portant sur d’éventuels dégâts ou blessés.

Une synagogue incendiée à Lod

Une synagogue a été incendiée à Lod, la police ne réussissant pas encore à contenir les émeutes qui font rage dans la ville du centre d’Israël.

Davantage de personnes – Juifs, Arabes et policiers – ont été blessées lors d’affrontements généralisés dans la ville et dans d’autres villes judéo-arabes.

Salves de roquettes palestiniennes à Ashdod et Ashkelon

Une salve de roquettes a ciblé les villes d’Ashdod et d’Ashkelon. Beaucoup ont été interceptés par le système de défense aérienne du Dôme de fer.

Washington « profondément préoccupé par la violence dans les rues d’Israël »

Les Etats-Unis sont « profondément préoccupés par la violence dans les rues d’Israël », où des heurts entre juifs et arabes accompagnent le nouveau conflit entre le Hamas et l’Etat hébreu, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

Israéliens et Palestiniens « doivent pour participer sans crainte de la violence aux célébrations » liées à la fin du ramadan pour les musulmans et à la fête de Shavouot, la Pentecôte juive, a-t-il ajouté devant la presse.

Les Etats-Unis sont favorables à la tenue d’une réunion du conseil de sécurité de l’ONU sur le conflit israélo-palestinien « en début de semaine prochaine », a aussi déclaré Blinken.

Des diplomates ont affirmé plus tôt que Washington avait bloqué l’organisation d’une telle réunion d’urgence initialement envisagée pour vendredi. « Je pense que nous envisageons le début de la semaine prochaine, j’espère que cela donnera un peu de temps à la diplomatie pour apporter des résultats », a dit le secrétaire d’Etat devant la presse.

103 Palestiniens morts depuis lundi – Hamas

Le ministère de la Santé dirigé par le Hamas, à Gaza, a revu son bilan des morts à la hausse, faisant savoir que 103 Palestiniens avaient été tués depuis lundi, dont 27 mineurs.

Cette augmentation survient après que des informations parues dans les médias locaux palestiniens ont fait état de frappes aériennes israéliennes dans des zones résidentielles. Des familles entières auraient été tuées dans certains cas.

De son côté, Israël maintient que la plus grande partie des victimes qui sont mortes à Gaza étaient des membres de groupes terroristes et qu’à plusieurs reprises, des Gazaouis ont été tués par des roquettes perdues palestiniennes.

Netanyahu a tenu une réunion au QG de la police des frontières à Lod

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a procédé aujourd’hui à une évaluation de la situation au siège de la police des frontières à Lod, en présence de plusieurs hauts fonctionnaires.

« Nous venons de terminer un groupe de commandement, comme on pourrait l’appeler, avec les plus hauts responsables de la sécurité », a déclaré le Premier ministre selon un communiqué. « Notre objectif est d’obtenir des résultats et de les obtenir rapidement. »

« Nous devons rétablir le calme et la sécurité pour les citoyens d’Israël et cela commence et se termine par le soutien de nos soldats. Ils recevront un soutien total. »

« Je ne peux pas vous dire que nous ne sommes pas confrontés à une escalade. Les renseignements dont nous disposons indiquent qu’il se pourrait très bien que nous ayons une recrudescence de la violence ici dans les prochains jours. Il se pourrait que des coups soient échangés ici. C’est toujours comme ça : pour réprimer des émeutiers, il faut utiliser la force, beaucoup de force. Nous l’utiliserons en soutenant pleinement la police israélienne et les soldats de la police des frontières », a conclu le Premier ministre.

Une roquette s’abat à Ramle, provoquant un incendie; pas de blessés

Un incendie s’est déclenché dans un champ aux abords de Ramlé, dans le centre du pays, suite à un barrage de roquettes depuis Gaza.

La police et les sapeurs-pompiers ont indiqué que le feu massif n’avait pas été causé par l’atterrissage d’une roquette, rejetant des informations préalablement communiquées.

Il n’y a pas eu de blessés.

Zohar Palti à Washington pour des entretiens avec son homologue américain

Le directeur de la politique et des affaires politico-militaires du ministère de la Défense, Zohar Palti, a rencontré le sous-secrétaire américain à la Défense pour la politique Colin Kahl à Washington, a fait savoir le Pentagone.

Les deux hommes ont discuté du partenariat américano-israélien en matière de défense et des possibilités de renforcer la coopération bilatérale, selon un communiqué de presse américain.

Ils ont également discuté des récentes attaques à la roquette depuis Gaza. Kahl a « condamné sans équivoque les attaques terroristes dirigées contre des civils israéliens et a souligné le soutien des États-Unis au droit d’Israël à l’autodéfense », indique le communiqué.

Kahl a également souligné le « soutien constant des États-Unis à la sécurité d’Israël et à l’avantage militaire qualitative, et a fait part du soutien de l’administration à un retour au calme et à la protection des civils », ajoute le document.

 

Une femme de 87 ans décède après s’être blessée en allant s’abriter

Une femme âgée de 85 ans, résidant dans le moshav Shetoulim, à proximité d’Ashdod, est décédée après s’être blessée en allant s’abriter pendant que retentissait la sirène d’alerte à la roquette.

Le secouriste volontaire de United Hatzalah, Aharon Zano, qui était l’un des premiers à intervenir sur les lieux, a rapporté que « selon les membres de la famille de la femme, celle-ci a glissé et est tombée alors qu’elle courait pour se rendre dans un abri protégé au moment où la sirène de raid aérien se déclenchait. La femme a subi une grave blessure à la tête et a perdu connaissance. Nous avons pratiqué un massage cardiaque pour tenter de la réanimer, mais malheureusement, un ambulancier présent sur les lieux a été contraint de constater son décès à la fin de nos efforts. »

Tsahal a ciblé 7 cellules antichars et une unité informatique du Hamas

L’armée israélienne affirme avoir attaqué sept cellules antichars du Hamas à Gaza au cours de la journée. Deux d’entre elles ont été ciblées au cours de la dernière heure, selon l’armée.

L’armée dit également avoir frappé deux bâtiments au cours de la journée appartenant à l’unité informatique du Hamas.

L’armée a précisé que les bâtiments dans la ville de Gaza ont été identifiés lors d’une opération menée conjointement par la Direction des services informatiques et de la Direction du renseignement militaire.

Une roquette explose entre deux bâtiments à Beer Sheva

Lors du dernier barrage qui a touché la ville de Beer Sheva, au sud de pays, une roquette a explosé entre deux bâtiment et causé des dégâts matériels.

Deux personnes ont été prises en charge en état de choc mais aucun blessé physique n’a été signalé.

Tsahal : des forces aériennes et terrestres attaquent actuellement Gaza

L’armée israélienne a déclaré que des forces aériennes et terrestres attaquent actuellement la bande de Gaza.

L’armée n’a pas donné d’autres informations et a indiqué que les détails suivront.

Plus tôt dans la journée, une source diplomatique de haut niveau relayée par la Douzième chaîne a déclaré qu’Israël envisageait une opération terrestre à Gaza en réponse à la poursuite des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

La source anonyme indique que l’option a été discutée par le cabinet de sécurité à la demande de l’armée et que toutes les options sont examinées.

Selon la chaîne, plus de 200 roquettes ont été lancées aujourd’hui par des terroristes palestiniens, et un total de plus de 1 600 ont été lancées depuis le début des hostilités lundi.

Frappes aériennes, artillerie, barrages : Israël pilonne le nord de Gaza

L’armée israélienne a lancé un bombardement massif sur des cibles dans le nord de la bande de Gaza, en utilisant des avions, des hélicoptères et d’autres types d’avions, ainsi que des chars et diverses batteries d’artillerie.

Il ne s’agit pas encore d’une offensive terrestre, mais il semble que ce soit la plus grande série de frappes menées par Israël jusqu’à présent dans cette série de combats.

Une enfant juive de 8 ans blessée à la tête par une pierre près de Beer Sheva

Une fillette juive de 8 ans a été blessée après avoir été frappée à la tête par une pierre lancée sur une voiture dans laquelle elle voyageait près de Beer Sheva, selon les médecins.

La fillette a subi des blessures modérées et a été emmenée à l’hôpital Soroka pour des soins supplémentaires.

Les lanceurs de pierres seraient originaires d’un village bédouin voisin.

Netanyahu : nous infligeons un lourd tribut au Hamas, l’opération se poursuivra

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël allait infliger un lourd tribut au Hamas dans la bande de Gaza et poursuivra l’opération aussi longtemps que nécessaire.

« J’ai dit que nous infligerions un très lourd tribut au Hamas, nous le faisons et nous continuerons avec une grande force. Le mot de la fin n’a pas été prononcé et cette opération se poursuivra aussi longtemps que nécessaire », a déclaré Netanyahu dans un communiqué publié par son bureau.

Le Premier ministre a déclaré qu’Israël est confronté à une lutte sur deux fronts, les combats à Gaza et les conflits entre Juifs et Arabes à l’intérieur du pays. Il a promis de restaurer la loi et l’ordre, et a appelé les Israéliens à ne pas faire justice eux-mêmes.

Hamas : Israël a mené 150 frappes contre Gaza en quelques minutes

Alors qu’Israël mène un bombardement généralisé sur le nord de la bande de Gaza, les médias du Hamas ont affirmé que plus de 150 frappes aériennes israéliennes ont eu lieu au cours des dernières minutes.

Selon le ministère de la Santé du groupe terroriste, le nombre de Palestiniens tués par les frappes aériennes israéliennes s’élève désormais à 109. Vingt-huit d’entre eux étaient des mineurs, a-t-il précisé.

« L’ennemi criminel effectue des raids-spectacles visant à saboter et à détruire. Leur motivation est leur incapacité à affronter la résistance. Cela n’affectera pas du tout les capacités de la résistance [nom que se donnent les groupes terroristes palestiniens, iraniens et libanais], si Dieu le veut », a déclaré un porte-parole du Hamas.

Les Israéliens dans les 4km autour de Gaza sommés de rester dans les abris

L’armée israélienne a ordonné à toute personne se trouvant dans un rayon de 4 kilomètres autour de la bande de Gaza d’entrer dans un abri anti-bombe et d’y rester jusqu’à nouvel ordre.

Il semble s’agir d’une mesure de précaution car l’armée s’attend à des représailles importantes de la part des groupes terroristes de la bande de Gaza, alors que les forces israéliennes effectuent un barrage massif sur des cibles dans le nord de Gaza.

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à Ashdod

Les sirènes d’alerte aux roquettes se sont déclenchées dans le sud d’Israël et dans la ville d’Ashdod.

Les sirènes retentissent alors qu’Israël lance un bombardement majeur sur Gaza.

Le Dôme de fer intercepte des dizaines de roquettes, un immeuble touché à Ashdod

Le système du Dôme de fer intercepte des dizaines de roquettes lancées par le Hamas à Ashdod, Beer Sheva et les communautés du sud.

La vidéo montre la plupart des roquettes explosant dans les airs. Le Hamas a déclaré avoir tiré 50 roquettes

Un bâtiment a été touché à Ashdod, provoquant une panne de courant locale, selon la Douzième chaîne.

Washington appelle les Américains à éviter d’aller en Israël

Le département d’Etat américain a appelé jeudi les ressortissants américains à « éviter de se rendre en Israël » en raison de la flambée de violence.

Le niveau d’avertissement aux voyageurs, qui avait été abaissé ces dernières semaines à la faveur de l’amélioration de la situation sanitaire liée à la pandémie dans l’Etat hébreu, a été relevé du deuxième au troisième cran sur quatre.

« Evitez de vous rendre en Israël en raison du conflit armé et de troubles civils », écrit le département d’Etat dans son nouvel avertissement.

Le gouvernement américain recommande plus catégoriquement de ne pas se rendre dans la bande de Gaza en raison « du terrorisme, de troubles civils et du conflit armé », ainsi qu’en Cisjordanie, en lien avec les restrictions sanitaires. Il s’agit, dans le cas des Territoires palestiniens, du niveau d’avertissement maximal.

L’armée dit ne pas être entrée à Gaza – problème de « communication en interne »

L’armée israélienne a dit finalement ne pas être entrée dans la bande de Gaza comme elle l’avait plus tôt affirmé dans la nuit, évoquant un problème de « communication en interne ».

Peu après minuit, l’armée avait envoyé un message aux médias pour dire que des troupes étaient « dans » la bande de Gaza. Mais deux heures plus tard, l’armée a publié une « clarification » pour dire qu’il n’y avait « pas de soldats » à Gaza. Le porte-parole de l’armée a évoqué un « problème de communication en interne » pour expliquer la situation.

Des dizaines de roquettes interceptées, un bâtiment touché à Ashdod

Le système du Dôme de Fer a intercepté des dizaines de roquettes lancées par le Hamas sur Ashdod, Beer Sheva et des communautés du sud.

Une vidéo montre la plupart des roquettes explosant en plein vol. Le Hamas a déclaré avoir tiré 50 roquettes.

La Douzième chaîne a indiqu » qu’un bâtiment a été touché à Ashdod, provoquant une panne de courant locale.

Aucun blessé n’a été signalé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...