Rechercher

Les US espèrent que le prochain gouvernement « respectera nos valeurs partagées »

De gauche à droite : le leader d’Otzma Yehudit, le député Itamar Ben Gvir, le chef de l’opposition et leader du Likud, Benjamin Netanyahu, et le chef de HaTzionout HaDatit, le député Bezalel Smotrich. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
De gauche à droite : le leader d’Otzma Yehudit, le député Itamar Ben Gvir, le chef de l’opposition et leader du Likud, Benjamin Netanyahu, et le chef de HaTzionout HaDatit, le député Bezalel Smotrich. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Les Etats-Unis ont dit mercredi espérer que le prochain gouvernement israélien continue de respecter les droits des minorités, au moment où l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu semble en mesure de retourner au pouvoir grâce à l’extrême-droite.

Interrogé sur la position des États-Unis concernant les résultats des élections israéliennes par la presse, le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, a d’abord réitéré la déclaration publiée plus tôt dans la journée par l’ambassadeur américain en Israël, Tom Nides, qui a déclaré qu’il était encore trop tôt pour tirer des conclusions quant à la composition du prochain gouvernement, mais a ajouté qu’il se réjouissait de travailler avec la personne au pouvoir, quelle qu’elle soit, pour faire avancer les valeurs et les intérêts communs des États-Unis et d’Israël.

Price a déclaré que « ce qui rend cette relation si forte – et ce qui l’a rendue si forte depuis l’indépendance d’Israël jusqu’à aujourd’hui – c’est que cette relation a toujours été fondée sur nos intérêts communs, mais surtout sur nos valeurs communes. »

« Nous espérons que tous les responsables gouvernementaux israéliens continueront de partager les valeurs d’une société ouverte, démocratique et porteuse de tolérance et de respect pour toute la société civile, en particulier les groupes minoritaires », a déclaré le porte-parole.

« Nous avons certains intérêts et certaines valeurs qui nous sont propres. Vous nous avez entendu parler de notre engagement en faveur d’une future solution à deux États et de mesures égales de sécurité, de liberté, de justice et de prospérité pour les Israéliens comme pour les Palestiniens », a-t-il dit.

La relation israélo-américaine « a toujours été fondée sur nos intérêts communs, mais aussi, de façon importante, sur nos valeurs partagées », a-t-il ajouté.

S’abstenant de commenter les résultats électoraux de Benjamin Netanyahu, dont les relations avec les démocrates américains ont pu être tendues, il a indiqué ne pas vouloir « spéculer à propos d’un gouvernement qui n’a pas encore été présenté ».

« Mais quoi qu’il en soit, nous avons une relation proche et durable avec Israël. »

C’est vous qui le dites...