Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Lors d’un rassemblement à Jérusalem, l’ex-otage Itay Regev évoque la guerre psychologique du Hamas

Itay Regev, qui a été enlevé par des terroristes du Hamas le 7 octobre et libéré à la faveur d'un accord en novembre, s'exprime lors d'une manifestation de grande ampleur devant la Knesset à Jérusalem le 7 avril 2024. (Crédit : Forum ses otages et des familles de disparus)
Itay Regev, qui a été enlevé par des terroristes du Hamas le 7 octobre et libéré à la faveur d'un accord en novembre, s'exprime lors d'une manifestation de grande ampleur devant la Knesset à Jérusalem le 7 avril 2024. (Crédit : Forum ses otages et des familles de disparus)

Après une minute de silence en l’honneur des otages toujours aux mains des groupes terroristes de Gaza depuis le 7 octobre, lors d’une manifestation à Jérusalem, l’ex-otage Itay Regev a évoqué sa captivité sous la férule du Hamas.

Regev a dit qu’à Gaza, le Hamas « tente de persuader les otages que le gouvernement les a abandonnés », une forme de guerre psychologique.

Des milliers de manifestants israéliens se sont rassemblés devant la Knesset aux mots de : « Il n’y a rien de plus important, tous les otages doivent revenir », pour exiger un accord immédiat sur le sort des otages.

Sur scène, mais muettes, durant quelques minutes, avec des morceaux de scotch portant le numéro 184 sur la bouche – soit le nombre de jours écoulés depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre 2023 – des femmes proches des otages ont poussé un long cri à glacer le sang, auquel le public a répondu par un autre cri.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés pour appeler à un accord sur la situation des otages, six mois après le 7 octobre, lors d’une manifestation de grande ampleur devant la Knesset, à Jérusalem, le 7 avril 2024. (Crédit : Charlie Summers/Times of Israel)

C’est l’acteur israélien Lior Ashkenazi qui a ouvert le rassemblement, demandant au gouvernement de ne pas « fermer son cœur » aux 129 otages encore à Gaza.

« Faire un échange de captifs, ce n’est pas faire de la politique, c’est être juif », a-t-il affirmé.

Organisé par le Forum des otages et des familles de disparus, le rassemblement s’est tenu en même temps que des dizaines d’autres de par le monde, à commencer par New York, où les familles des otages se sont entretenues ce matin le maire de la ville, Eric Adams.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.