Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Moscou accuse Israël d’avoir « aplati Gaza », appelle à une conférence internationale

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, participant à une conférence de presse conjointe à Moscou, en Russie, le 23 décembre 2022. (Crédit : Evgenia Novozhenina/ Pool Photo via AP)
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, participant à une conférence de presse conjointe à Moscou, en Russie, le 23 décembre 2022. (Crédit : Evgenia Novozhenina/ Pool Photo via AP)

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a appelé mercredi les Nations unies à convoquer une conférence internationale sur le règlement du conflit israélo-palestinien.

Lavrov a accusé Israël d’avoir « aplati » les zones résidentielles de Gaza, qualifie la situation d’« horrible » et met en doute les affirmations d’Israël quant au nombre de combattants terroristes du Hamas tués par rapport aux civils.

« La seule voie possible pour régler ce problème pour toujours et le régler de manière juste est d’organiser une conférence internationale avec la participation obligatoire des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, de la Ligue arabe, de l’Organisation de coopération islamique et du Conseil de coopération du Golfe », a déclaré M. Lavrov à la presse, après une intervention devant les sénateurs russes.

Selon lui, l’ONU doit y jouer « le rôle clé ». « Je pars du principe que le secrétaire général de l’ONU », Antonio Guterres, est bien capable de prendre une telle initiative », a fait valoir M. Lavrov.

Il a réitéré la position russe, à savoir le soutien à la création d’un Etat palestinien « solennellement promis », en soulignant que le « maintien de l’injustice à l’égard du peuple palestinien (…) alimente de puissants sentiments terroristes et extrémistes » dans la région.

La Russie, qui a déclaré la guerre à l’Ukraine en février 2022, entretient de bons rapports avec le Hamas et ne le considère pas comme une organisation terroriste, contrairement à Israël, aux Etats-Unis et à l’Union européenne.

Elle avait également de bonnes relations avec Israël, où réside une importante communauté russophone, « le deuxième pays russe au monde », mais ces relations traversent un froid depuis le début du conflit.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.