Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Eli Cohen: La guerre contre le Hamas continuera « avec ou sans soutien international »

Devant la Knesset, les familles des otages font pression sur les élus avant le vote du budget ; Cent quinze soldats israéliens tués à Gaza depuis le début de la guerre ; 10 soldats ont été tués dans une série d'explosions alors qu'ils fouillaient Shejaiya ; Des avions et des chars ont frappé des sites au Liban et en Syrie après des tirs de roquettes

Soldats tués en combattant le Hamas dans le nord de la bande de Gaza le 12 décembre 2023 : En haut : de gauche à droite : le major Roei Meldasi, le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, le sergent. Achia Daskal, major Moshe Avram Bar On, Cpt. Liel Hayo ; en bas : le sergent d'état-major. Oriya Yaakov, sergent. Rom Hecht de première classe, le major Ben Shelly, le Sgt. Eran Aloni et le colonel Itzhak Ben Basat. (Autorisation ; image combinée : Times of Israel)
Soldats tués en combattant le Hamas dans le nord de la bande de Gaza le 12 décembre 2023 : En haut : de gauche à droite : le major Roei Meldasi, le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, le sergent. Achia Daskal, major Moshe Avram Bar On, Cpt. Liel Hayo ; en bas : le sergent d'état-major. Oriya Yaakov, sergent. Rom Hecht de première classe, le major Ben Shelly, le Sgt. Eran Aloni et le colonel Itzhak Ben Basat. (Autorisation ; image combinée : Times of Israel)

Des activistes d’IfNotNow bloquent une autoroute de Los Angeles à l’heure de pointe

Photo d'illustration : Des militants de IfNotNow devant le bureau de l'AIPAC à Boston, le 19 avril 2016. (Facebook via JTA)
Photo d'illustration : Des militants de IfNotNow devant le bureau de l'AIPAC à Boston, le 19 avril 2016. (Facebook via JTA)

Des dizaines de manifestants ont bloqué une autoroute de Los Angeles à l’heure de pointe mercredi, appelant à un cessez-le-feu entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Bras dessus, bras dessous, ils se sont assis sur la route, bloquant ainsi la circulation et entraînant des embouteillages sur plusieurs kilomètres, dans une ville où la circulation est en temps normal surchargée.

IfNotNow, un groupe qui se présente comme « des juifs américains qui s’organisent pour mettre fin au soutien des États-Unis au système d’apartheid israélien », a placé une ménorah géante sur la chaussée et a chanté, appelant à un « cessez-le-feu immédiat ».

« En tant que juifs, nous ne pouvons pas rester les bras croisés alors que la population de Gaza est affamée et massacrée en notre nom », a écrit le groupe sur les réseaux sociaux.

« Nous ne pouvons pas tolérer que la vie suive son cours comme d’habitude, alors que les Palestiniens sont assassinés en toute impunité. Nous avons donc bloqué l’autoroute. »

Des images de la manifestation ont montré des échauffourées, apparemment entre des manifestants et des automobilistes.

La police est intervenue une heure environ après le début du blocage.

Des manifestants ont été arrêtés et conduits jusqu’aux voitures de police qui les attendaient.

Des pro-palestiniens piratent brièvement les sites de Tsahal et de la poste d’Israël

Les sites Internet de Tsahal et de la société postale israélienne ont été brièvement piratés par des hackers pro-palestiniens plus tôt dans la soirée, et des messages anti-Israël ont été affichés sur les plateformes.

Les deux sites Web ont été brièvement mis hors ligne afin de repousser les attaques, et tous deux sont désormais de nouveau opérationnels.

Washington a exprimé à Israël sa « préoccupation » sur les victimes civiles à Gaza

Le porte-parole du Conseil national de sécurité des États-Unis, John Kirby, s'exprimant lors du briefing quotidien à la Maison Blanche, à Washington, le 26 octobre 2023. (Crédit : Susan Walsh/AP Photo)
Le porte-parole du Conseil national de sécurité des États-Unis, John Kirby, s'exprimant lors du briefing quotidien à la Maison Blanche, à Washington, le 26 octobre 2023. (Crédit : Susan Walsh/AP Photo)

« Nous avons des préoccupations et nous les avons exprimées sur l’offensive militaire » israélienne à Gaza et sur son impact sur la population civile, a dit mercredi un porte-parole de la Maison Blanche.

John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain, a noté lors d’une conférence de presse qu’Israël avait exprimé son « intention » de minimiser les pertes civiles à Gaza, et ajouté qu’il fallait des « résultats ».

Une bande de Gaza sans le Hamas est une « illusion », selon Haniyeh

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, lors d'un discours télévisé dans lequel il a appelé à une "solution politique" au conflit en cours avec Israël, le 1er novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de la chaîne Telegram du Hamas)
Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, lors d'un discours télévisé dans lequel il a appelé à une "solution politique" au conflit en cours avec Israël, le 1er novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de la chaîne Telegram du Hamas)

Le chef de la branche politique du groupe terroriste Hamas Ismaïl Haniyeh a qualifié d’ « illusion » mercredi toute solution politique dans la bande de Gaza après la guerre avec Israël sans la participation de ce qu’il a appelé les « mouvements de résistance » palestiniens – un nom que se donnent les groupes islamistes anti-Israël.

« Tout arrangement à Gaza ou concernant la cause palestinienne sans le Hamas ou les mouvements de résistance est une illusion », a déclaré Ismaïl Haniyeh, qui ne vit pas à Gaza mais au Qatar, dans un discours télévisé.

Haniyeh s’est dit prêt à des discussions sur « une voie politique qui assurera le droit des Palestiniens à un Etat indépendant avec Jérusalem pour capitale ».

Washington, saluant les progrès d’Israël, espère la réouverture totale de Kerem Shalom

Des camions avec de l'aide humanitaire attendant d'entrer du côté palestinien de Rafah sur la frontière égyptienne avec la bande de Gaza, le 11 décembre 2023. (Crédit : Giuseppe Cacace/AFP)
Des camions avec de l'aide humanitaire attendant d'entrer du côté palestinien de Rafah sur la frontière égyptienne avec la bande de Gaza, le 11 décembre 2023. (Crédit : Giuseppe Cacace/AFP)

WASHINGTON – L’administration du président américain Joe Biden a constaté des progrès dans l’effort humanitaire d’Israël à Gaza au cours de la journée écoulée, déclare le porte-parole du Département d’État américain Matt Miller.

Ces progrès se sont traduits par la mise en place de « routes de déconfliction durables » dans le sud de la bande de Gaza pour permettre aux civils de se mettre à l’abri et à l’aide humanitaire d’atteindre ceux qui en ont besoin, explique Miller.

Israël a mis en place des pauses de quatre heures dans les combats dans différents quartiers du sud de Gaza, ajoute Miller.

Miller note également que la décision d’Israël d’autoriser l’entrée de plus de carburant à Gaza ces derniers jours, ainsi que la décision d’ouvrir le point de passage de Kerem Shalom aux inspections, sont deux mesures bienvenues.

Cependant, il précise que les États-Unis aimeraient que Kerem Shalom soit également ouvert pour l’acheminement de l’aide et note que le cabinet israélien doit en discuter plus tard dans la journée.

La réouverture complète de Kerem Shalom « allégerait une partie du trafic » au point de passage égyptien de Rafah, qui est actuellement le seul point de passage ouvert à l’entrée de l’aide humanitaire, dit Miller, ajoutant que l’ouverture de Kerem Shalom permettrait une augmentation significative de l’acheminement de l’aide dans la bande de Gaza.

Halevi salue les soldats morts dans une embuscade à Gaza comme « l’expression de notre esprit »

Le chef d'état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, rencontrant des soldats blessés, à l'hôpital de Sheba, à Ramat Gan, le 13 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, rencontrant des soldats blessés, à l'hôpital de Sheba, à Ramat Gan, le 13 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Commentant une embuscade meurtrière dans le quartier de Shejaiya à Gaza hier, qui a tué neuf soldats, le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, déclare que « les commandants qui sont tombés au combat sont l’expression de notre esprit ».

« Hier, nous avons vécu un événement difficile, mais c’est un incident dans lequel une force s’est retrouvée en détresse et de nombreuses forces et des commandants de haut rang sont allés au feu, au [cœur du] danger – des commandants au front – parce que c’est ce que nous enseignons dans Tsahal », déclare Halevi lors de l’allumage de la 7e bougie de Hanoukka avec des soldats blessés à l’hôpital de Sheba, à Ramat Gan.

Yariv Levin retarde la réunion du panel de sélection des juges

La commission de sélection des juges se réunissant pour la première fois depuis plus de 18 mois, à Jérusalem, le 16 novembre 2023. (Crédit : GPO)
La commission de sélection des juges se réunissant pour la première fois depuis plus de 18 mois, à Jérusalem, le 16 novembre 2023. (Crédit : GPO)

Le ministre de la Justice Yariv Levin reporte une réunion de la commission de sélection des juges qui avait été fixée à demain, affirmant que les votes de la Knesset sur le budget 2023 réactualisé prévus le même jour signifient qu’il serait impossible de convoquer le panel puisque lui-même et d’autres représentants du gouvernement et de la coalition ne pourraient pas y assister.

La commission, qui sélectionne tous les juges en Israël, était censée avoir entamé la procédure pour pourvoir le siège ouvert actuellement à la Cour suprême et éventuellement nommer un nouveau président de la Cour suprême.

Une nouvelle date de convocation de la commission n’a pas été fixée.

Le panel s’était réuni en novembre pour la première fois depuis avril 2022, suite au refus de Levin de le convoquer pendant 10 mois, en raison d’une volonté de modifier d’abord sa composition pour donner au gouvernement le contrôle des nominations judiciaires.

La députée Karine Elharrar (Yesh Atid), membre de la commission, décrit la raison invoquée par Levin pour reporter la réunion comme « une excuse qui est tombée à point pour le ministre », et l’appelle à fixer immédiatement une nouvelle date pour la convocation de la commission.

« Il doit se préparer pour le sérieux de cette période et la grave pénurie de juges, et agir pour travailler à des nominations professionnelles et indépendantes dans l’intérêt du peuple israélien. »

Les soldats ont tué des terroristes qui ouvraient le feu depuis une école à Gaza

Les troupes du bataillon de reconnaissance de la 55e Brigade ont tué plusieurs terroristes du Hamas dans une école de Khan Younès, dans le sud de Gaza, a fait savoir l’armée.

Elle a expliqué que les forces israéliennes avaient reçu des informations portant sur des activités suspectes dans le secteur. Lorsque les hommes armés du Hamas ont ouvert le feu dans leur direction depuis l’école, les troupes ont pris d’assaut le complexe.

Selon Tsahal, pendant ce raid, les terroristes ont utilisé des armes légères et ils ont tiré des RPG. « Les troupes se sont engagées ; elles se sont battues avec les terroristes et elles les ont éliminés », ont précisé les militaires.

Une vidéo publiée par l’armée montre le sillage des combats avec les corps sans vie de de trois hommes armés jonchant l’établissement scolaire.

Elle a ajouté que les soldats avaient trouvé des infrastructures souterraines du Hamas dans le même périmètre. Ce complexe souterrain, en plus d’autres sites d’observation appartenant au groupe terroriste, a été détruit ultérieurement dans les frappes effectuées par un avion de chasse.

Une vidéo en provenance de Gaza montre le Hamas s’emparant d’un convoi d’aide à Gaza – COGAT

Le COGAT (Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens) met en ligne des images de ce qu’il affirme être des terroristes palestiniens du Hamas s’emparant d’un convoi d’aide humanitaire après son entrée à Gaza.

Netanyahu rejette les pressions internationales : « Rien ne nous arrêtera »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu visite un centre de détention dans le sud d'Israël où les détenus du Hamas sont interrogés par l'unité de renseignement 504, le 13 décembre 2023. (Crédit :  Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu visite un centre de détention dans le sud d'Israël où les détenus du Hamas sont interrogés par l'unité de renseignement 504, le 13 décembre 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a visité un centre de détention du sud d’Israël où des terroristes du Hamas, arrêtés dans la bande de Gaza, sont interrogés par l’unité de renseignement humain 504 de l’armée israélienne.

Selon le bureau du Premier ministre, Netanyahu a été informé sur le travail de l’unité et sur les procédures d’interrogatoire.

Il a alors déclaré aux soldats de l’unité que « nous continuerons jusqu’à la fin, jusqu’à la victoire, jusqu’à l’élimination du Hamas » – même face aux pressions internationales. « Rien ne nous arrêtera », a-t-il continué.

Il a fait part de son appréciation pour le travail effectué par les militaires à Gaza, ajoutant que « hier a été une journée très dure » quand dix soldats ont été tués lors d’une embuscade tendue par le Hamas au nord de l’enclave côtière.

Un homme soupçonné d’avoir incendié la tente des familles des otages arrêté – Police

Des dégâts de l'incendie de la tente où les familles des Israéliens tués et enlevés, le 7 octobre, dorment, aux abords de la Knesset, le 8 décembre 2023. (Crédit : Times of Israel)
Des dégâts de l'incendie de la tente où les familles des Israéliens tués et enlevés, le 7 octobre, dorment, aux abords de la Knesset, le 8 décembre 2023. (Crédit : Times of Israel)

Mercredi, la police a signalé avoir arrêté un homme qui est soupçonné d’avoir mis le feu à une tente où les familles des otages retenus en captivité à Gaza dorment dans le cadre de leur mouvement de protestation à Jérusalem, aux abords des quartiers du gouvernement. Il aurait été furieux suite à des posts parus sur les réseaux sociaux, qui montraient des panneaux dont les slogans ne lui plaisaient pas.

La police a présenté un acte d’accusation préliminaire contre l’homme qui, selon le tribunal, s’appelle Noah Yohanan, qui a 59 ans et qui est originaire de Kiryat Gat. Il restera derrière les barreaux pendant au moins cinq jours supplémentaires. Il a été arrêté vendredi, au lendemain de l’incendie, ont fait savoir les forces de l’ordre.

Les autorités n’ont pas précisé la raison pour laquelle Yohanan avait été rendu furieux par les panneaux et ce que ces derniers disaient – mais certains médias affirment que l’homme est un soutien du Premier ministre Benjamin Netanyahu, dont la gestion de la guerre et de la crise des otages a été largement critiquée.

Selon la police, l’individu s’est rendu à la tente avec un sac à dos et des allumettes. Après avoir regardé autour de lui, il a allumé un feu et il est parti rapidement, ce que révèlent les images tournées par les caméras de surveillance – des images qui ont été partagées avec les médias.

La police a fait savoir qu’une mise en examen officielle devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Eli Cohen : Israël poursuivra la guerre à Gaza « avec ou sans soutien international »

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen s'exprime lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le conflit Israël-Hamas, au siège de l'ONU à New York, le 24 octobre 2023. (Crédit : Timothy A. Clary/AFP)
Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen s'exprime lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le conflit Israël-Hamas, au siège de l'ONU à New York, le 24 octobre 2023. (Crédit : Timothy A. Clary/AFP)

Le chef de la diplomatie israélienne Eli Cohen a assuré mercredi que la guerre contre le Hamas palestinien dans la bande de Gaza se poursuivrait « avec ou sans soutien international » et qu’un cessez-le-feu était exclu à ce stade.

« Israël poursuivra la guerre contre le Hamas, avec ou sans soutien international », a-t-il déclaré dans un communiqué après les appels internationaux pressants à cesser le feu.

« Un cessez-le-feu à ce stade serait un cadeau à l’organisation terroriste Hamas et lui permettrait de revenir menacer les habitants d’Israël », a-t-il ajouté, en référence à l’attaque sanglante du mouvement islamiste le 7 octobre qui continue entre autres de tirer quotidiennement des roquettes sur Israël.

Six roquettes tirées de Gaza vers Ashdod

Six roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur la ville du sud d’Israël.

Des éclats de roquettes ont touché un supermarché de la ville.

Pas de blessés à déplorer.

Les soldats tués dans une embuscade à Shejaiya ont été inhumés

La famille et les amis du Major israélien Roei Meldasi pleurent sur sa tombe le jour de ses obsèques à Afula, en Israël, le mercredi 13 décembre 2023. (Crédit : AP/Ariel Schalit)
La famille et les amis du Major israélien Roei Meldasi pleurent sur sa tombe le jour de ses obsèques à Afula, en Israël, le mercredi 13 décembre 2023. (Crédit : AP/Ariel Schalit)

Les funérailles ont commencé pour bon nombre des 10 soldats tués lors des combats à Shejaiya, la veille, à commencer par les officiers supérieurs, le colonel Yitzhak Ben Basat et le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, regrettés par la hiérarchie militaire.

Sur X, le président Isaac Herzog a fait l’éloge des soldats morts au combat, qu’il a qualifiés de « meilleurs des meilleurs, héros parmi les héros, morts au combat pour défendre leur peuple et leur patrie, et qui laissent un manque insondable… dans tous les cœurs. »

Le conseiller à la sécurité nationale de Biden en Israël jeudi et vendredi

Le conseiller à la Sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, s'exprimant lors du briefing quotidien dans la salle de briefing Brady de la Maison Blanche, à Washington, le 13 novembre 2023. (Crédit : Saul Loeb/AFP)
Le conseiller à la Sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, s'exprimant lors du briefing quotidien dans la salle de briefing Brady de la Maison Blanche, à Washington, le 13 novembre 2023. (Crédit : Saul Loeb/AFP)

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, se rendra jeudi et vendredi en Israël, a fait savoir l’exécutif américain.

Il rencontrera le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le « cabinet de guerre » israélien ainsi que le président Isaac Herzog, selon un communiqué d’Adrienne Watson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, un organe directement rattaché au président américain Joe Biden.

Tsahal publie des images de soldats combattant le Hamas dans le sud de Gaza

Illustration : Photo prise dans le sud d'Israël, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 11 décembre 2023, avec un soldat de l'armée israélienne sur un char. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
Illustration : Photo prise dans le sud d'Israël, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 11 décembre 2023, avec un soldat de l'armée israélienne sur un char. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)

L’armée israélienne a publié des images de la brigade d’infanterie Givati déployée dans le sud de Gaza, à Bani Suheila, dans la banlieue de Khan Younès, affirmant que les soldats ont tué de nombreux membres du Hamas.

Selon Tsahal, soldats de Givati, forces spéciales, ingénieurs de combat et chars ont affronté des hommes armés du Hamas lors de combats rapprochés. Les soldats ont également dirigé plusieurs frappes aériennes dans le cadre des combats.

Toujours selon Tsahal, à Bani Suheila, les soldats ont identifié et détruit des infrastructures du Hamas, dont des sites de communication et des salles de réunion utilisées par l’organisation terroriste.

Par ailleurs, l’armée israélienne a affirmé que l’unité d’élite Egoz opérait dans les profondeurs de Khan Younès, identifiant des entrées de tunnels « importants » appartenant au Hamas et frappant des positions de missiles antichars, des postes d’observation, des dépôts d’armes et des agents dotés de munitions guidées.

L’armée confirme avoir frappé le Hezbollah au Liban

Tsahal confirme avoir frappé des sites du Hezbollah dans le sud du Liban en réponse à des tirs de roquettes sur le nord d’Israël un peu plus tôt.

Les avions de chasse ont frappé un certain nombre de sites appartenant au groupe terroriste, et les forces terrestres ont bloqué plusieurs cellules terroristes le long de la frontière libanaise.

Les frappes ont été menées à la suite de tirs de roquettes en provenance du Liban sur Rosh Hanikra, qui ont toutes atterri dans des zones ouvertes, selon Tsahal.

Des projectiles ont également été tirés sur d’autres zones le long de la frontière nord, ajoute Tsahal.

Aucun blessé n’a été signalé dans ces attaques.

Biden va rencontrer les familles des huit otages américains – Maison Blanche

Le président américain Joe Biden rencontre les proches des victimes et les premiers intervenants qui ont été directement touchés par les attaques du Hamas, à Tel Aviv, le mercredi 18 octobre 2023. (Crédit : Evan Vucci/AP)
Le président américain Joe Biden rencontre les proches des victimes et les premiers intervenants qui ont été directement touchés par les attaques du Hamas, à Tel Aviv, le mercredi 18 octobre 2023. (Crédit : Evan Vucci/AP)

La Maison Blanche a annoncé que le président des États-Unis, Joe Biden, rencontrerait dans la journée les membres des familles des huit Américains toujours portés disparus et présumés otages du Hamas à Gaza.

Cette rencontre sera la première que le Président tiendra en personne à la Maison-Blanche avec les familles des otages, même si certaines y assisteront virtuellement, a indiqué un responsable américain. Biden avait déjà rencontré les familles des victimes du 7 octobre lors d’un bref voyage en Israël.

Le Président sera accompagné du secrétaire d’État Antony Blinken et du conseiller adjoint à la Sécurité nationale Jon Finer.

A VOIR : des soldats en train de se battre au cœur de Shejaiya à Gaza

Illustration : Des soldats de Tsahal inspectent une entrée de tunnel dans une école du quartier de Shejaiya de Gaza City, dans une photo publiée le 8 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
Illustration : Des soldats de Tsahal inspectent une entrée de tunnel dans une école du quartier de Shejaiya de Gaza City, dans une photo publiée le 8 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)

L’armée israélienne a publié des images inédites montrant des soldats de la brigade d’infanterie Golani en train d’intervenir dans le quartier de Shejaiya, dans la ville de Gaza, ces tout derniers jours.

Hier, neuf soldats ont été tués lors d’une embuscade et de combats contre des membres du Hamas dans le secteur.

L’armée israélienne a expliqué que, ces sept derniers jours, la brigade avait fait en sorte de nettoyer Shejaiya des infrastructures du Hamas et que l’opération destinée à priver le groupe terroriste de ses capacités et tuer ses membres se trouvait désormais à un « stade avancé ».

Elle a ajouté que la kasbah, principale zone commerciale au cœur de Shejaiya, était « une zone dense et complexe pour les manœuvres », ajoutant que le Hamas agissait depuis des sites civils et que le quartier disposait de nombreux tunnels.

Dans la communication faite par Tsahal suite aux combats d’hier, au cours desquels neuf militaires ont été tués, dont deux officiers supérieurs, le commandant de la 36e division, le général de brigade Dado Bar Kalifa, a déclaré : « C’est ainsi que Golani agit : les chefs sont à l’avant, pour mener la charge, sans abandonner personne. »

Moscou accuse Israël d’avoir « aplati Gaza », appelle à une conférence internationale

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, participant à une conférence de presse conjointe à Moscou, en Russie, le 23 décembre 2022. (Crédit : Evgenia Novozhenina/ Pool Photo via AP)
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, participant à une conférence de presse conjointe à Moscou, en Russie, le 23 décembre 2022. (Crédit : Evgenia Novozhenina/ Pool Photo via AP)

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a appelé mercredi les Nations unies à convoquer une conférence internationale sur le règlement du conflit israélo-palestinien.

Lavrov a accusé Israël d’avoir « aplati » les zones résidentielles de Gaza, qualifie la situation d’« horrible » et met en doute les affirmations d’Israël quant au nombre de combattants terroristes du Hamas tués par rapport aux civils.

« La seule voie possible pour régler ce problème pour toujours et le régler de manière juste est d’organiser une conférence internationale avec la participation obligatoire des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, de la Ligue arabe, de l’Organisation de coopération islamique et du Conseil de coopération du Golfe », a déclaré M. Lavrov à la presse, après une intervention devant les sénateurs russes.

Selon lui, l’ONU doit y jouer « le rôle clé ». « Je pars du principe que le secrétaire général de l’ONU », Antonio Guterres, est bien capable de prendre une telle initiative », a fait valoir M. Lavrov.

Il a réitéré la position russe, à savoir le soutien à la création d’un Etat palestinien « solennellement promis », en soulignant que le « maintien de l’injustice à l’égard du peuple palestinien (…) alimente de puissants sentiments terroristes et extrémistes » dans la région.

La Russie, qui a déclaré la guerre à l’Ukraine en février 2022, entretient de bons rapports avec le Hamas et ne le considère pas comme une organisation terroriste, contrairement à Israël, aux Etats-Unis et à l’Union européenne.

Elle avait également de bonnes relations avec Israël, où réside une importante communauté russophone, « le deuxième pays russe au monde », mais ces relations traversent un froid depuis le début du conflit.

Des centaines de terroristes arrêtés dans un raid en cours à Jénine

L’armée a annoncé qu’une opération militaire menée dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, était encore en cours après environ trente heures. Les soldats ont arrêté des centaines de suspects et des armes ont été saisies.

Les réservistes et les agents de la police des frontières ont ratissé, jusqu’à présent, environ 400 bâtiments dans le camp de réfugiés de Jénine.

Hier, au début de l’opération, une frappe au drone de l’armée israélienne a tué quatre terroristes palestiniens qui lançaient des explosifs sur les militaires, a noté Tsahal.

Les autorités palestiniennes ont expliqué qu’un cinquième homme, qui avait été blessé dans les affrontements avec les forces israéliennes, est mort, la nuit dernière.

L’armée a déclaré que quatre soldats avaient été blessés par des éclats d’obus suite à une explosion contrôlée. Ils ont été hospitalisés, avec des blessures mineures.

Selon Tsahal, les troupes ont placé en détention, jusqu’à présent, des centaines de Palestiniens recherchés qui seront interrogés. 30 armes, munitions et autres équipements ont été saisis.

Les forces ont aussi détruit six laboratoires qui étaient utilisés par les groupes terroristes pour fabriquer des explosifs ainsi que de nombreuses bombes, des entrées de tunnel et quatre cellules de crise qui permettaient aux hommes armés d’observer les actions des militaires israéliens.

Tsahal a précisé que les troupes continuaient leurs opérations dans le secteur de Jénine.

Dans d’autres zones de la Cisjordanie, les militaires ont fait savoir que 17 Palestiniens qui étaient recherchés ont été arrêtés et que des armes à feu ont été saisies.

Un joueur australien de cricket renonce à un projet de messages pro-Gaza lors du 1er Test

L'Australien Usman Khawaja s'adresse aux médias lors du lancement de la série de trois matchs de test de cricket contre le Pakistan au stade de Perth, à Perth, le 11 décembre 2023. (Crédit : COLIN MURTY / AFP
L'Australien Usman Khawaja s'adresse aux médias lors du lancement de la série de trois matchs de test de cricket contre le Pakistan au stade de Perth, à Perth, le 11 décembre 2023. (Crédit : COLIN MURTY / AFP

Le joueur de cricket australien Usman Khawaja ne portera pas de chaussures où figurent des messages évoquant les habitants de Gaza lors du premier Test contre le Pakistan qui débutera jeudi, a indiqué le capitaine Pat Cummins.

Lors d’un entraînement cette semaine, le batteur Khawaja, âgé de 36 ans, avait écrit à la main les slogans « La liberté est un droit de l’Homme » et « Toutes les vies sont égales » sur ses chaussures.

Khawaja, né au Pakistan, aurait déclaré qu’il porterait ces chaussures pour le test d’ouverture à Perth.

Mais Cummins s’est adressé aux journalistes, expliquant « qu’il lui avait brièvement parlé ». « Et il m’a dit qu’il ne le ferait pas. »

« J’ai juste attiré son attention sur les règles de l’ICC, dont je ne sais pas si Uzzie avait été informé », a-t-il souligné en utilisant un surnom pour Khawaja.

« Uzzie ne veut pas faire de vagues. »

L’International Cricket Council (ICC), l’instance dirigeante du sport, interdit tout message pendant les matchs ayant trait à la politique, à la religion ou à la race.

Le ministère de la Défense présente à la Knesset un moratoire sur le départ à la retraite des réservistes

Des soldats réservistes israéliens lors d'un entraînement militaire sur le plateau du Golan, dans le nord d'Israël, le 30 octobre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Des soldats réservistes israéliens lors d'un entraînement militaire sur le plateau du Golan, dans le nord d'Israël, le 30 octobre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le ministère de la Défense étudie la possibilité de relever d’un an l’âge de la retraite des réservistes de l’armée israélienne, afin d’éviter que les soldats et les officiers ne repartent au beau milieu d’une guerre.

Cette mesure est présentée dans une proposition à la Knesset, qui doit approuver toute extension de ce type.

Actuellement, les soldats peuvent se retirer à 40 ans, les officiers à 45 ans et les forces spéciales à 49 ans.

Selon des informations parues dans les médias israéliens, le moratoire sur les départs à la retraite serait en place pour une durée d’un an.

Les roquettes continuent de viser les communautés frontalières de Gaza

Des sirènes de roquettes ont été entendues à Kissufim et Nahal Oz il y a quelques minutes, alors que les attaques contre les communautés proches de la frontière de Gaza semblent s’accélérer.

Ces attaques surviennent une heure après que des alarmes ont été entendues dans d’autres communautés situées à plusieurs kilomètres de la frontière de Gaza.

Aucun dégât ni blessé n’a été signalé.

Ligue arabe: la résolution votée par l’AG de l’ONU « reflète la position réelle de l’opinion publique internationale »

Le secrétaire-général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit lors du sommet réunissant la Ligue arabe et l'Union européenne, à Charm el-Cheikh, le 24 février 2019. (Crédit :MOHAMED EL-SHAHED / AFP)
Le secrétaire-général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit lors du sommet réunissant la Ligue arabe et l'Union européenne, à Charm el-Cheikh, le 24 février 2019. (Crédit :MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Selon le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, la majorité qui a voté en faveur de la résolution « reflète la position réelle de l’opinion publique internationale officielle favorable à cet appel, et non du Conseil de sécurité ».

« Ceux qui se sont opposés à la résolution ou se sont abstenus (10+23) sont du mauvais côté de l’histoire », a-t-il estimé sur X (ex-Twitter).

Ahmed Aboul Gheit n’a pas précisé dans son tweet qu’en raison de la règle des deux-tiers, deux amendements initiés par Washington et Vienne et visant à évoquer le groupe terroriste palestinien du Hamas, avaient dû être rejetés.

Les Américains avaient en effet déposé un amendement pour condamner « les attaques terroristes abominables du Hamas » du 7 octobre rejeté (84 voix pour, 62 contre, 25 abstentions), comme un amendement similaire fin octobre.

Un autre amendement autrichien qui voulait préciser que les otages sont détenus par « le Hamas et d’autres groupes » a également été rejeté à 89 votes pour, 61 contre et 20 abstentions.

Un pétrolier traversant le détroit de la mer Rouge évite des missiles tirés du Yémen

L'île de Mayun dans le détroit de Bab el-Mandeb et la partie continentale du Yémen, sur une photo satellite publiée le 8 mai 2021. (Crédit : Planet Labs Inc. via AP)
L'île de Mayun dans le détroit de Bab el-Mandeb et la partie continentale du Yémen, sur une photo satellite publiée le 8 mai 2021. (Crédit : Planet Labs Inc. via AP)

Deux missiles tirés depuis le territoire tenu par les Houthis pro-Iran du Yémen ont manqué un pétrolier commercial près du détroit stratégique de Bab el-Mandeb aujourd’hui, selon un responsable américain.

Un navire de guerre américain a également abattu un drone présumé des Houthis qui volait dans sa direction au cours de l’incident, précise le responsable, ajoutant que personne n’a été blessé lors de l’attaque.

Le navire visé, le pétrolier et chimiquier Ardmore Encounter sous pavillon des îles Marshall, se dirigeait vers le nord en direction du canal de Suez en mer Rouge, selon les données de suivi par satellite analysées par l’Associated Press.

Le navire venait d’Inde et avait à son bord une équipe de sécurité armée, selon les données transmises par le navire.

Ardmore Shipping Corp, qui possède et exploite le navire, n’a pas encore répondu à une demande de commentaire. La société est cotée à la bourse de New York et ses actions étaient légèrement en hausse à la clôture du marché pour atteindre 13,64 dollars par action.

Les Houthis n’ont pas encore revendiqué l’attaque. Les opérations commerciales maritimes de l’armée britannique, qui fournissent des avertissements aux marins au Moyen-Orient, ont signalé plus tôt un incident dans la même zone de l’Ardmore Encounter. Elle a également fait état d’un incident survenu au large des côtes d’Oman.

L’armée annonce la mort de deux nouveaux militaires, dont un officier de haut-rang

Le colonel Itzhak Ben Basat (à gauche) et le Sgt. Eran Aloni, tués lors des combats dans le nord de la bande de Gaza, le 12 décembre 2023. (Autorisation)
Le colonel Itzhak Ben Basat (à gauche) et le Sgt. Eran Aloni, tués lors des combats dans le nord de la bande de Gaza, le 12 décembre 2023. (Autorisation)

Tsahal a signalé la mort de deux nouveaux soldats, qui ont été tués mardi lors des combats qui ont eu lieu dans le nord de Gaza. Le bilan des morts enregistrées depuis le début de l’incursion terrestre, dans les rangs de l’armée, passe à 115.

Il s’agit du colonel Itzhak Ben Basat, 44 ans, commandant de division de la brigade Golani originaire de Sde Yaakov et le sergent Eran Aloni, 19 ans, du 51e Bataillon de la Brigade Golani, qui ont perdu la vie.

Ben Basat est l’officier de plus haut-rang à avoir été tué dans cette offensive terrestre contre le Hamas.

Les deux hommes ont été tués lors de la même bataille qui avait fait sept morts dans la Brigade Golani. Les soldats étaient tombés dans une embuscade à Shejaiya, un quartier de Gaza City.

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à Nir Oz

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à Nir Oz, une communauté en grande partie évacuée située près de la frontière avec Gaza.

C’est la quatrième fois en autant d’heures que des roquettes sont tirées sur la région frontalière de Gaza.

Aucun blessé ni dégât n’ont été signalés lors de ces attaques.

Plus de 250 frappes à Gaza au cours des dernières 24 heures, dit l’armée

L’armée a déclaré avoir mené plus de 250 frappes dans la bande de Gaza au cours de ces dernières 24 heures, prenant pour cible les hommes armés du Hamas et des infrastructures appartenant au groupe terroriste.

Dans un incident, l’armée a indiqué que les troupes de la Brigade Bislamach et de la 636e unité de Collecte de renseignement de combat ont identifié une cellule du Hamas, dans le quartier de Shejaiya, à Gaza City, qui se préparait à tirer des roquettes en direction d’Israël.

Les soldats ont bombardé la cellule par les airs, a noté Tsahal qui a diffusé des images.

Le bilan des Palestiniens tués dans le raid de Jénine passe à 7

Les soldats israéliens pendant une opération militaire dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 12 décembre 2023. (Crédit : AP/Majdi Mohammed)
Les soldats israéliens pendant une opération militaire dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 12 décembre 2023. (Crédit : AP/Majdi Mohammed)

Un homme Palestinien qui avait été blessé dans des combats intenses contre les soldats israéliens à Jénine, en Cisjordanie, est mort, a fait savoir Ramallah.

Selon les autorités palestiniennes de la Santé, sept personnes ont perdu la vie dans les heurts qui ont éclaté mardi, en tout début de matinée, lors d’un raid mené par l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine. Des frappes au drone ont aussi pris pour cible des terroristes présumés.

En plus des quatre personnes dont la mort a été annoncée mardi matin et de l’homme qui a finalement succombé à ses blessures, le bilan comprend deux autres décès enregistrés mardi : celui d’un homme blessé à la jambe et celui d’un adolescent de 13 ans qui auraient tous deux été empêchés, semble-t-il, d’être pris en charge à l’hôpital.

Sur une vidéo tournée par des journalistes, le père du jeune adolescent transporte son fils à l’hôpital, à pied, pour tenter de le faire soigner.

Les combats continuaient dans ce camp de réfugiés adjacent à Jénine dans la matinée de mercredi, selon des informations transmises par les Palestiniens et selon des images qui ont été partagées sur internet.

Les écoles du secteur sont restées fermées et les élèves travaillent à distance, a indiqué l’agence officielle de presse palestinienne WAFA.

L’armée n’a pas fait de commentaire.

Biden dit ne pas savoir « de source sûre » si des otages sont dans les tunnels

Le président américain Joe Biden lors d'une conférence de presse auprès du président ukrainien Volodymyr Zelensky, à la Maison Blanche, le 12 décembre 2023. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le président américain Joe Biden lors d'une conférence de presse auprès du président ukrainien Volodymyr Zelensky, à la Maison Blanche, le 12 décembre 2023. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Le président américain Joe Biden a été interrogé sur des informations laissant entendre qu’Israël avait commencé à pomper de l’eau de mer pour la déverser dans les tunnels d’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

« En ce qui concerne l’inondation des tunnels… Il y a des affirmations laissant entendre qu’il n’y a aucun otage dans ces tunnels, aussi nombreux soient-ils, mais je ne le sais pas de source sûre », a dit Biden en réponse à une question pendant une conférence de presse avec le président ukrainien Volodymr Zelensky à la Maison Blanche.

« Ce que je sais, c’est que chaque mort de civil est une tragédie absolue et qu’Israël a fait part de son intention de joindre le geste à la parole », a ajouté le président.

Israël-Hamas : Déclaration commune de l’Australie, du Canada et de la Nouvelle-Zélande

Photo montage : de gauche à droite : Le Premier ministre australien Anthony Albanese s'exprime lors d'un déjeuner d'État au Département d'État à Washington, le jeudi 26 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana) ; Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'adresse au parlement canadien à Ottawa, le 24 mars 2023. (Crédit : Mandel Ngan/Pool via AP) ; Le nouveau Premier ministre néo-zélandais Christopher Luxon s'exprime lors d'une conférence de presse avec Winston Peters (non représenté), chef du parti New Zealand First, et David Seymour, chef du parti ACT (non représenté), après avoir signé un accord pour former un gouvernement de coalition au Parlement à Wellington le 24 novembre 2023. (Crédit : Marty MELVILLE / AFP)
Photo montage : de gauche à droite : Le Premier ministre australien Anthony Albanese s'exprime lors d'un déjeuner d'État au Département d'État à Washington, le jeudi 26 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana) ; Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'adresse au parlement canadien à Ottawa, le 24 mars 2023. (Crédit : Mandel Ngan/Pool via AP) ; Le nouveau Premier ministre néo-zélandais Christopher Luxon s'exprime lors d'une conférence de presse avec Winston Peters (non représenté), chef du parti New Zealand First, et David Seymour, chef du parti ACT (non représenté), après avoir signé un accord pour former un gouvernement de coalition au Parlement à Wellington le 24 novembre 2023. (Crédit : Marty MELVILLE / AFP)

Les Premiers ministres australien Anthony Albanese, canadien Justin Trudeau et néo-zélandais Christopher Luxon ont émis une déclaration commune.

Pour lire la déclaration intégrale en français : cliquez ici.

7 des 8 soldats tués sont morts dans une série d’explosion à Shejaiya

Illustration : Des soldats de Tsahal inspectent une entrée de tunnel dans une école du quartier de Shejaiya de Gaza City, dans une photo publiée le 8 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
Illustration : Des soldats de Tsahal inspectent une entrée de tunnel dans une école du quartier de Shejaiya de Gaza City, dans une photo publiée le 8 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)

Sept des huit soldats tués à Gaza annoncés ce matin sont morts dans une série d’explosions alors qu’ils fouillaient des bâtiments dans la banlieue de Shejaiya, dans Gaza City, selon une notice de la Brigade Golani citée dans la presse.

« Alors que nous effectuions des recherches pour nettoyer les bâtiments au cœur de la Kasbah de Shejaiya, considérée comme une zone surpeuplée regorgeant de cibles terroristes, il y a eu une forte explosion dans l’un des bâtiments et plusieurs soldats du 13ème bataillon ont été blessés », a indiqué le site d’information Walla.

Une deuxième explosion s’est produite lorsqu’un deuxième groupe a tenté de venir en aide aux soldats blessés.

Une troisième force a alors tenté d’atteindre un groupe, et elle a également été touchée par un explosif.

Selon la chaîne publique Kan, les soldats ont d’abord répondu aux tirs provenant du bâtiment rempli d’explosions.

Tsahal annonce la mort de 8 soldats morts à Shejaiya

Dans le sens des aiguilles d'une montre, en partant d'en haut à gauche : le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, le major Roei Meldasi, le Sgt. Achia Daskal, le major Moshe Avram Bar On, le major Ben Shelly, le sergent. Rom Hecht de première classe, le sergent. Oriya Yaakov et Cpt. Liel Hayo, tués en combattant les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza le 12 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
Dans le sens des aiguilles d'une montre, en partant d'en haut à gauche : le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, le major Roei Meldasi, le Sgt. Achia Daskal, le major Moshe Avram Bar On, le major Ben Shelly, le sergent. Rom Hecht de première classe, le sergent. Oriya Yaakov et Cpt. Liel Hayo, tués en combattant les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza le 12 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)

L’armée israélienne annonce que huit soldats ont été tués hier dans les combats dans la bande de Gaza, portant à 113 le nombre de morts dans l’offensive terrestre contre le groupe terroriste du Hamas.

Il s’agit de :

Le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, 35 ans, commandant du 13e bataillon de la brigade Golani, originaire d’Almog.

Le major Roei Meldasi, 23 ans, commandant de compagnie du 13e bataillon de la brigade Golani, originaire d’Afula.

Le major Moshe Avram Bar On, 23 ans, commandant de compagnie du 51e bataillon de la brigade Golani, originaire de Raanana.

Le sergent Achia Daskal, 19 ans, soldat du 51e bataillon de la brigade Golani, originaire de Haïfa.

Cpt. Liel Hayo, 22 ans, commandant de section du 51e bataillon de la brigade Golani, originaire de Shoham.

Le major Ben Shelly, 26 ans, commandant d’escouade de l’unité 669 de l’armée de l’air israélienne, originaire de Kidron

Le sergent Rom Hecht, 20 ans, première classe, de l’unité 669 de l’armée de l’air israélienne, originaire de Givatayim.

Le sergent d’état-major. Oriya Yaakov, 19 ans, du 614e bataillon du Corps du génie de combat, originaire d’Ashkelon.

L’armée indique que trois autres soldats ont été grièvement blessés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.