Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Nasrallah exhorte les États-Unis à pousser Israël à stopper l’offensive à Gaza

Un soldat israélien regarde un discours télévisé du leader du Hezbollah Hassan Nasrallah, à proximité de la frontière libanaise, le 11 novembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Un soldat israélien regarde un discours télévisé du leader du Hezbollah Hassan Nasrallah, à proximité de la frontière libanaise, le 11 novembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Dans un long discours, le leader du groupe terroriste du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré que les manifestations qui, dans le monde entier, dénoncent la guerre que mène Israël à Gaza mettaient sous pression l’État juif et ses alliés.

« Nous voyons des dizaines de milliers de personnes à Washington, à New York, à Londres et à Paris protester contre Israël », a dit Nasrallah, ajoutant que les leaders occidentaux qui avaient initialement condamné le Hamas suite au massacre du 7 octobre recommandaient dorénavant vivement la conclusion d’un cessez-le-feu. « Les seule voix qui détonnent dans ce concert sont celle des États-Unis et celle de leur ‘disciple’, le Royaume-Uni ».

Nasrallah a appelé la communauté internationale à diriger ses pressions sur les États-Unis.

Commentant le sommet actuellement en cours à Ryad, Nasrallah a expliqué que « ce sommet arabe et islamique réunit 57 États arabes et islamiques. Les Palestiniens et les autres populations de la région regardent ce sommet avec une grande attention ».

Nasrallah a indiqué que ces pays n’enverraient pas de soldats briser le blocus israélien à Gaza mais que les peuples de la région attendaient que le monde arabe et islamique adopte, au moins, une position unifiée, demandant aux Américains de mettre un terme à l’offensive aérienne, d’ouvrir un corridor permettant de livrer des aides et de fournir des soins médicaux « même si Gaza continue à se battre ».

Notant le soutien régional apporté au Hamas, Nasrallah a indiqué que « l’espoir réside dans l’appui apporté par des fronts variés – et en particulier par la Cisjordanie ». Il a salué « la décision courageuse » prise par les Houthis et leurs dirigeants, au Yémen, qui ont tiré des missiles contre Israël et envoyé des drones.

Il a par ailleurs mentionné les assauts récents contre les forces américaines en Irak et en Syrie, disant que « les opérations en cours contribuent à la libération de ces deux pays soumis à l’occupation américaine – mais l’objectif immédiat est d’obtenir la fin de l’attaque israélienne à Gaza ».

S’adressant à l’administration Biden, Nasrallah a ajouté que « si vous voulez arrêter les attaques sur ce front secondaire [en Irak et en Syrie], vous devez imposer la fin de l’attaque israélienne à Gaza ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.