Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Netanyahu nie que les États-Unis empêchent Israël de mener des opérations militaires

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, présidant une réunion du Conseil des ministres depuis la base militaire de la Kirya, à Tel Aviv, le 24 décembre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, présidant une réunion du Conseil des ministres depuis la base militaire de la Kirya, à Tel Aviv, le 24 décembre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo/Pool)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ouvert la réunion du Conseil des ministres en présentant ses condoléances aux familles des soldats tués durant le week-end et en démentant les propos du ministre de l’Economie, Nir Barkat, et autres informations selon lesquelles le président américain Joe Biden l’aurait dissuadé de mener une frappe préventive contre l’organisation terroriste du Hezbollah.

« C’est une matinée difficile après une journée difficile », a déclaré Netanyahu, en lisant sa fiche. « Tout le gouvernement et le peuple d’Israël adressent leurs condoléances aux familles des héros morts au combat pour notre patrie. »

« Cette guerre a un prix énorme, mais nous n’avons pas d’autre choix que de continuer à nous battre », a-t-il assuré.

Netanyahu a dit s’être entretenu hier avec Biden et l’avoir remercié pour la position américaine au Conseil de sécurité des Nations unies et son travail pour adoucir la rédaction de la résolution sur les combats à Gaza.

« J’ai dit à Biden que nous nous battrions jusqu’à ce qu’à la victoire, quel que soit le temps que cela prendra. Les États-Unis l’ont bien compris », a-t-il affirmé.

« Certaines informations prétendent que les États-Unis nous ont empêchés, et nous empêchent, de mener des opérations dans la région. Ce n’est pas vrai. Israël est un pays souverain. Nos décisions, en matière guerrière, sont le fruit de considérations opérationnelles, et non sur de pressions extérieures », a déclaré Netanyahu.

Ces propos semblent venir en réponse à des informations parues ce week-end et aux propos de Barkat, considéré comme un possible rival de Netanyahu à la tête du Likud.

Plus tôt dans la journée, Barkat a déclaré qu’il « est inacceptable que nous mettions en danger nos soldats et que nous les envoyions dans des bâtiments qui n’ont pas été bombardés. »

« Céder à la pression extérieure, même si elle vient de nos meilleurs amis, est une grave erreur, pour laquelle nous payons un lourd tribut », a déclaré Barkat, selon la Douzième chaîne.

Le Wall Street Journal a écrit hier qu’Israël avait des avions de combat dans le ciel, prêts à mener une frappe préventive majeure contre le Hezbollah, au Liban, quatre jours après l’attaque terroriste du Hamas du 7 octobre, mais que Biden en avait dissuadé Netanyahu en toute dernière minute.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.