Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Otages du Hamas: à Tel-Aviv, des familles françaises demandent à Macron d’intervenir

Des proches de Français-Israéliens détenus par le Hamas à Gaza tiennent une conférence de presse le 12 octobre 2023. (Capture d'écran)
Des proches de Français-Israéliens détenus par le Hamas à Gaza tiennent une conférence de presse le 12 octobre 2023. (Capture d'écran)

Des familles d’otages français aux mains du Hamas à Gaza ont appelé publiquement jeudi le président Emmanuel Macron à « intervenir » en vue de leur libération, lors d’une conférence de presse à Tel-Aviv.

« Je demande l’intervention de la France et de tout le monde, pour avoir des informations sur mes enfants, mais aussi tous ceux qui ont disparu », a déclaré en hébreu Batsheva Yahalomi, mère d’un garçon de 12 ans, Eitan, disparu depuis samedi dans le sud d’Israël après l’attaque sans précédent lancée par les hommes du mouvement islamiste palestinien au pouvoir à Gaza.

« Je pense que la France a un caractère très humanitaire, très généreux, et je suis persuadée que le président Macron, pour lequel nous sommes beaucoup à avoir voté, va faire quelque chose (…), qu’il va intervenir », a dit en français la mère de Mme Yahalomi, se présentant comme Jocelyne, sans donner son nom de famille.

« Ce que je demande, c’est qu’on reçoive d’abord des photos de tous les gens qui ont été enlevés, on demande que Céline, la mère d’Ellie, revienne », a déclaré  de son côté Samuel Ben-David, frère de Céline Ben David Nagar, disparue, comme sa fille samedi matin.

« Comme vous savez, on a grandi en France, on a immigré (en Israël) en 2006, on est français, dans notre cœur, on parle français, Ellie, elle connaît toutes les chansons en français, il faut ramener cette mère française, ce bébé français, il doit voir sa mère », a-t-il ajouté.

« Je veux parler directement à Emmanuel Macron, je veux (…) que ma sœur revienne maintenant », a dit Meitav Journo, sœur de Karin Journo, une autre jeune femme disparue.

Qualifié de terroriste par l’Union européenne et les Etats-Unis, le Hamas a lancé des centaines d’hommes armés par air, par terre et par mer samedi matin sur le sud d’Israël, se jouant de l’imposante barrière de sécurité érigée autour de la bande de Gaza.

L’assaut, d’une violence extrême, a pris Israël totalement au dépourvu au dernier jour des fêtes juives de Souccot et en plein Shabbat.

Des dizaines d’Israéliens et d’étrangers, soldats, civils, enfants et femmes ont été capturés et emmenés comme otages dans la bande de Gaza depuis cette offensive, qui s’est accompagnée de massacres de civils à grande échelle.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.