Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Réouverture de l’autoroute Ayalon : la police évacue les manifestants

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Des manifestants quittent le rassemblement qui bloque l'autoroute Ayalon à Tel Aviv le 9 mars 2023. (Crédit : Carrie Keller Lynn/Times of Israel)
Des manifestants quittent le rassemblement qui bloque l'autoroute Ayalon à Tel Aviv le 9 mars 2023. (Crédit : Carrie Keller Lynn/Times of Israel)

Les manifestants quittent l’autoroute Ayalon tandis que la police disperse les dernières personnes qui bloquent la voie.

La police indique que la circulation sur l’autoroute a été rouverte dans les deux sens et que 15 manifestants ont été arrêtés pour trouble à l’ordre public.

Eitan Gozani, 35 ans, l’un des manifestants sur l’autoroute, explique que les manifestants ont libéré le passage parce que la police les a encerclés.

« Cela s’est terminé assez facilement. Une personne a menacé d’utiliser les canons à eau, mais il ne s’est rien passé », a-t-il dit.

Gilad et Bar, deux manifestants âgés d’une vingtaine d’années, affirment que la police les a poussés et a menacé d’utiliser des canons à eau.

« Ce sont ceux qui portaient des casques, sans étiquette, qui nous ont bousculés », dit Gilad, montrant une égratignure sur son biceps.

Yisrael, un manifestant d’une quarantaine d’années, explique que le blocage de la route « était une vengeance, car la semaine dernière, ils ont lancé des grenades incapacitantes ».

Son amie Yasmin, qui a participé à la manifestation avec lui, déclare que les grenades assourdissantes étaient « inappropriées et illégales » dans ces circonstances.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.