Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Shraga : La loi vise à créer une « cage dorée » pour Netanyahu

Eliad Shraga, chef de l’ONG Mouvement pour un gouvernement de qualité en Israël, s'adressant à la Haute Cour de justice lors d'une audience sur la loi de 'récusation', le 28 septembre 2023. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Eliad Shraga, chef de l’ONG Mouvement pour un gouvernement de qualité en Israël, s'adressant à la Haute Cour de justice lors d'une audience sur la loi de 'récusation', le 28 septembre 2023. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le chef de l’ONG Mouvement pour un gouvernement de qualité en Israël, l’un des requérants contre la loi de « récusation », accuse la législation de faire partie d’un effort visant à créer une « cage dorée » dans laquelle le Premier ministre Benjamin Netanyahu peut violer un accord sur les conflits d’intérêts qui lui interdit de traiter des questions judiciaires qui pourraient avoir une incidence sur son procès pour corruption en cours.

« Chaque fois qu’il est possible d’obliger le Premier ministre à se conformer à l’accord sur les conflits d’intérêts, cette possibilité est neutralisée », déclare Eliad Shraga à la Haute Cour de justice.

Il critique également une loi interdisant au pouvoir judiciaire d’examiner le « caractère raisonnable » des décisions du gouvernement, qui est également contestée devant la Haute Cour de justice.

« Toute la législation a été créée dans le but de créer une cage dorée, afin que le Premier ministre puisse faire avancer le coup d’État, en violation de l’accord sur les conflits d’intérêts », déclare Shraga, en faisant référence à la refonte du système judiciaire du gouvernement.

La présidente de la Cour suprême, Esther Hayut, fait remarquer à Shraga que la procureure générale Gali Baharav-Miara ne partage pas la position des requérants selon laquelle la violation de l’accord sur les conflits d’intérêts pourrait conduire à la destitution de Netanyahu. Il affirme que les opposants à la loi ont donc déposé plusieurs recours contre celle-ci.

« Nous ne nous plaignons pas que vous ne déposiez pas de recours », répond Hayut dans une apparente raillerie à l’égard de Shraga, qui est très procédurier, tout en l’invitant à « se mettre au travail ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.