Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Smotrich assure vouloir le dialogue tout en avançant dans la refonte radicale

Le ministre des Finances et leader de Hatzionout HaDatit Bezalel Smotrich dirigeant une réunion de sa faction à la Knesset, à Jérusalem, le 1er mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Finances et leader de Hatzionout HaDatit Bezalel Smotrich dirigeant une réunion de sa faction à la Knesset, à Jérusalem, le 1er mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Lors d’un grand rassemblement de partisans de la coalition à Tel-Aviv, le ministre des Finances Bezalel Smotrich a déclaré que la coalition approuverait « si Dieu le veut » le projet de loi du gouvernement visant à limiter drastiquement l’utilisation par la Haute Cour de la règle du « caractère raisonnable », tout en assurant que le gouvernement était également « prêt à écouter » ceux qui s’y opposent.

« Nous poursuivons avec cette législation car c’est l’essence de la démocratie et, en parallèle, nous essayons de trouver une voie de dialogue », a déclaré Smotrich, qui dirige le parti d’extrême droite HaTsionout HaDatit, dans un discours qui se voulait conciliant tout en soulignant dans le même temps sa détermination à faire adopter des changements juridiques radicaux.

« Demain, si Dieu le veut, à la Knesset d’Israël, nous adopterons à une large majorité la loi d’amendement du caractère raisonnable, qui permettra au gouvernement israélien et aux responsables élus par le peuple de mettre en œuvre des politiques et de renforcer l’État d’Israël, la sécurité d’Israël, l’économie d’Israël et l’identité juive du pays », poursuit Smotrich.

S’adressant aux opposants de la refonte judiciaire, le ministre des Finances dit qu’il compatit à « votre douleur, votre véritable peur et votre peur pour l’État d’Israël », car, a-t-il expliqué, il avait ressenti des sentiments similaires lorsque le gouvernement ne l’écoutait pas au moment de la signature des accords d’Oslo et du désengagement de Gaza.

« Je promets de me comporter différemment, d’écouter, de parler, de faire beaucoup d’efforts pour que nous restions un seul peuple », a assuré le ministre ultra-nationaliste.

« Je vous dis maintenant à propos de l’avenir, que pour que nous puissions continuer à vivre ensemble ici dans l’État d’Israël, nous sommes prêts pour un vrai dialogue avec un cœur ouvert et disposé et avec une volonté de compromis et de concessions de tous les côtés afin qu’en fin de compte, nous puissions calmer les choses et poursuivre ensemble l’effort sioniste pour protéger notre pays, que nous aimons tous et dont nous nous soucions tous. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.