Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Témoins : « Destruction totale » autour de Shifa après les combats entre le Hamas et Tsahal

Des Palestiniens inspectant les dégâts autour de l'hôpital Shifa de Gaza après le retrait de l’armée israélienne du complexe abritant l'hôpital après deux semaines de combat contre les groupes terroristes, le 1er avril 2024. (Crédit : AFP)
Des Palestiniens inspectant les dégâts autour de l'hôpital Shifa de Gaza après le retrait de l’armée israélienne du complexe abritant l'hôpital après deux semaines de combat contre les groupes terroristes, le 1er avril 2024. (Crédit : AFP)

Des témoins oculaires décrivent des scènes de destruction alors qu’ils retournent dans la zone entourant l’hôpital Shifa de la ville de Gaza après le retrait des troupes de l’armée israélienne à la fin d’un raid de deux semaines contre les groupes terroristes utilisant le complexe hospitalier comme centre de commandement.

La semaine dernière, le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que le groupe terroriste palestinien du Hamas était en train de « détruire l’hôpital Shifa », alors que l’armée menait une opération contre le groupe terroriste dans le centre hospitalier, le plus grand de la bande de Gaza.

Mohammed Mahdi, qui faisait partie de ceux qui sont revenus, décrit une scène de « destruction totale ».

Il affirme que plusieurs bâtiments ont été incendiés et qu’il a vu un certain nombre de dépouilles.

Un autre habitant, Yahia Abu Auf, raconte que les bulldozers de l’armée ont labouré un cimetière improvisé dans l’enceinte de l’hôpital.

« La situation est indescriptible », déclare-t-il. « L’occupation [Israël] a détruit toute forme de vie ici. »

La semaine dernière, Hagari a déclaré que le groupe terroriste palestinien du Hamas tirait sur les troupes depuis l’intérieur des urgences et de la maternité de Shifa et lançait des engins explosifs depuis l’unité des grands brûlés de Shifa.

« Les terroristes qui se cachent autour de l’hôpital ont tiré des mortiers sur nos soldats, causant d’importants dégâts aux bâtiments de l’hôpital », a déclaré Hagari.

Le droit international stipule que si un établissement médical est un site protégé en cas de conflit, il perd ce statut s’il est utilisé pour des activités terroristes.

Israël a fourni des preuves que le Hamas utilise ces installations comme couverture à des fins terroristes et affirme que le groupe pille l’aide humanitaire pour approvisionner ses éléments, privant ainsi la population civile.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.