Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Tsahal achève les préparatifs pour accueillir les otages dont beaucoup d’enfants

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des jouets pour les enfants otages libérés, à la base aérienne de Hatzerim dans le sud d'Israël, le 24 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des jouets pour les enfants otages libérés, à la base aérienne de Hatzerim dans le sud d'Israël, le 24 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé avoir terminé les préparatifs pour l’accueil du premier groupe de 13 otages qui doivent être libérés aujourd’hui à 16h de la bande de Gaza, dans le cadre d’une opération baptisée « Porte du ciel ».

Une fois relâchés de Gaza via l’Égypte, les otages seront amenés par Tsahal à la base aérienne de Hatzerim, dans le sud d’Israël, pour un premier accueil, où ils subiront un bref examen médical – physique et mental.

Tsahal a préparé des psychologues et des experts en santé mentale pour accueillir les otages, dont beaucoup devraient être des enfants. Les experts leur expliqueront ce qui s’est passé dans leur communauté le 7 octobre lorsqu’ils estimeront que le moment est venu.

L’armée a apporté des téléphones pour les otages afin qu’ils puissent appeler leurs proches dès leur arrivée à Hatzerim.

Les otages libérés resteront un maximum de deux heures à Hatzerim avant d’être évacués à l’hôpital, soit par hélicoptère, soit par minibus. Les hélicoptères voleront dans un mode plus confortable et plus silencieux.

Ceux qui ont besoin de soins médicaux immédiats seront transportés directement de la frontière à l’hôpital, sans passer par Hatzerim.

Les familles des otages attendent dans les hôpitaux. De plus, des chambres d’hôtel ont été réservées dans la région.

Des casques d’hélicoptère pour adultes et enfants pour les otages libérés, dans un avion de la base aérienne de Hatzerim, dans le sud d’Israël, le 24 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’hôpital pour enfants Schneider a recommandé que les otages restent au moins 48 heures en observation avant de rentrer chez eux.

Le même processus sera mis en œuvre au cours des quatre prochains jours pour les otages restants qui doivent être relâchés par le Hamas. Une cinquantaine d’otages – des enfants, leurs mères et d’autres femmes – devraient être libérés au cours de ces quatre jours, durant lesquels Tsahal mettra en pause son opération militaire visant à éradiquer le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza. Trois prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël doivent aussi être libérés en échange de chaque otage israélien. La trêve de quatre jours pourra être prolongée d’un jour supplémentaire pour chaque groupe de dix otages supplémentaires libérés par le Hamas.

Dans un communiqué, Tsahal a demandé à la population de « faire preuve de patience et de sensibilité et de respecter la vie privée des otages libérés et de leurs familles » et de ne pas faire circuler d’informations non vérifiées.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.