Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Tsahal dit avoir pris des mesures pour éviter de toucher des civils à Rafah

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les Palestiniens sur le site d'une frappe israélienne ciblant deux terroristes du Hamas, à proximité d'un camp de personnes déplacéesv
Les Palestiniens sur le site d'une frappe israélienne ciblant deux terroristes du Hamas, à proximité d'un camp de personnes déplacéesv

L’armée israélienne affirme qu’elle a pris des mesures pour réduire les dommages causés aux civils avant d’effectuer une frappe visant deux hauts responsables du Hamas qui aurait tué des dizaines de civils palestiniens à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, la nuit dernière, et qu’elle ne pensait pas qu’elle toucherait des habitants innocents de la bande de Gaza.

La frappe aérienne dans la zone de Tel Sultan, à l’ouest de Rafah, a visé et tué le commandant du quartier général du Hamas en Cisjordanie – chargé de la planification des attaques contre Israël en Cisjordanie et à partir de celle-ci – ainsi qu’un autre membre important de l’unité, d’après l’armée. Mais les habitants de Gaza affirment que la frappe a déclenché un incendie majeur dans une zone bondée de déplacés gazaouis abrités dans des tentes et des logements de fortune, tuant 45 personnes.

L’attaque a été menée sur la base de « renseignements sur la présence de terroristes dans la zone », indique l’armée israélienne dans un communiqué. Avant de lancer l’action, l’armée a pris « de nombreuses mesures pour réduire le risque de blesser des [civils] non impliqués, y compris la surveillance aérienne, l’utilisation de munitions de précision et des informations de renseignement supplémentaires »

« Sur la base de [ces mesures], il a été estimé qu’aucun dommage n’était attendu pour les civils non impliqués », poursuit le communiqué.

Le mécanisme d’évaluation des faits de l’état-major général de l’armée va enquêter sur la frappe aérienne israélienne, annonce Tsahal.

Ce mécanisme est un organe militaire indépendant chargé d’enquêter sur les incidents inhabituels survenus pendant la guerre. L’enquête a été ordonnée par l’avocat général des armées, la générale de division Yifat Yomer, indique Tsahal.

Une source militaire indique que deux missiles à ogive « réduite », adaptés à ce type de cible, ont été utilisés lors de la frappe.

Tsahal note que la frappe n’a pas eu lieu dans la « zone humanitaire » désignée dans la région d’al-Mawasi sur la côte, où l’armée a appelé les Palestiniens à s’évacuer.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.