Rechercher

Un des avocats de Netanyahu refuse de le représenter si la réforme n’est pas arrêtée

Capture d'écran d'une vidéo de l'avocat Boaz Ben Tzur. (Crédit : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo de l'avocat Boaz Ben Tzur. (Crédit : YouTube)

L’avocat Boaz Ben Tzur, un membre clé de l’équipe de défense juridique du Premier ministre Benjamin Netanyahu, aurait déclaré à ce dernier qu’il ne le représenterait plus dans l’affaire 4000 tant qu’il ne mettrait pas fin à la refonte judiciaire.

Netanyahu est jugé dans trois affaires de corruption. Il est accusé de fraude et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000, et de corruption, de fraude et d’abus de confiance dans l’affaire 4000. Il nie avoir commis des actes répréhensibles et affirme que les accusations ont été fabriquées dans le cadre d’un coup d’État politique mené par la police et le ministère public.

L’affaire 4000 est la plus grave des trois affaires portées contre l’ancien Premier ministre. Alors qu’il était ministre des Communications et Premier ministre, Netanyahu aurait fait avancer des décisions réglementaires qui ont immensément profité à Shaul Elovitch, alors actionnaire majoritaire de Bezeq, la plus grande entreprise de télécommunications du pays, en dépit de l’opposition des responsables du ministère des Communications. Il aurait reçu en échange, ce qui s’apparente à un contrôle éditorial sur le site d’information Walla d’Elovitch.

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : [email protected]
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à [email protected].
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.