Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

L’université Ben Gurion veut suspendre un étudiant après sa « réaction dérangeante » au 7 octobre

L'établissement va faire appel d'une décision prise jeudi par son propre comité disciplinaire car elle souhaite obtenir une sanction plus sévère

Des étudiants se promenant sur le campus de l'Université Ben Gurion du Néguev, à Beer Sheva, le 8 mai 2013. (Crédit : Dudu Greenspan/Flash90)
Des étudiants se promenant sur le campus de l'Université Ben Gurion du Néguev, à Beer Sheva, le 8 mai 2013. (Crédit : Dudu Greenspan/Flash90)

L’université Ben Gurion du Néguev va faire appel d’une décision prise jeudi par son propre comité disciplinaire à l’encontre d’un étudiant qui a publié un message sur les réseaux sociaux dans les jours qui ont suivi l’attaque du Hamas du 7 octobre, car elle souhaite obtenir une sanction plus sévère.

L’identité de l’étudiant et les détails exacts de la publication sont confidentiels, mais il s’agissait d’une « réaction inappropriée et dérangeante au massacre », selon un communiqué de l’université.

Bien que l’étudiant ait retiré le message et envoyé une lettre d’excuses, l’université fera appel et demandera une suspension, a déclaré un porte-parole de l’université au Times of Israel.

« L’administration de l’université Ben Gurion du Néguev condamne fermement la manière dont l’étudiant a abordé le massacre du 7 octobre sur les médias sociaux. Il n’y a pas de place ici pour les récits ou le contexte – le [groupe terroriste islamiste palestinien du] Hamas et ses collaborateurs ont perpétré des meurtres et des crimes contre l’humanité. Toute autre façon de présenter les événements de cette journée est un mensonge et il n’y a pas de place pour la propagation de « fake news » par qui que ce soit dans la communauté universitaire. L’université ne tolérera aucune forme de soutien au terrorisme, aux horribles meurtres du 7 octobre ou au racisme, et traitera tous les cas avec la plus grande rigueur », a déclaré l’administration dans son communiqué.

La semaine dernière, huit étudiants de l’université de Haïfa ont été suspendus pour avoir fait l’éloge des massacres du 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.