Israël en guerre - Jour 234

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Maayan Mor, 30 ans : une tante aimante qui « répandait une énergie positive »

Assassinée par des terroristes du Hamas alors qu'elle tentait de s'échapper du festival de musique Supernova le 7 octobre

Maayan Mor. (Autorisation)
Maayan Mor. (Autorisation)

Maayan Mor, 30 ans, originaire de Holon, a été assassinée par des terroristes du Hamas alors qu’elle tentait de fuir le festival de musique Supernova le 7 octobre.

À 6 h 30 le matin du massacre, Mor a téléphoné à sa mère, qui a raconté aux médias israéliens : « Elle a crié de façon hystérique : ‘Maman, il y a des balles partout’, puis elle a envoyé un SMS à son amie pour lui dire : « Aidez-moi, aidez-moi ».

Elle est restée au téléphone pendant un petit moment alors que Mor s’éloignait du kibboutz Reim en direction de Kissufim sur la route 232. Finalement, l’appel a été coupé.

Mor a été considérée comme disparue pendant une semaine avant que son corps ne soit retrouvé le 14 octobre et enterré le lendemain dans le cimetière sud de Holon.

Elle laisse dans le deuil ses parents, Racheli et Yair, ainsi que sa sœur Meital.

Mor a travaillé dans l’expertise automobile et a étudié la criminologie au Beit Berl College. Selon un message commémoratif publié sur Instagram, elle rêvait de fonder un jour une famille et d’avoir des enfants.

"כמה זה כואב, הלוואי שמישהו יתקן לי את הלב, נראה לי שהוא לא עובד הוא מקולקל או מקולל , בלילה געגוע מתגנב עד למיטה שלי…

Posted by Meital Mor on Monday, November 13, 2023

Sa mère, Racheli, a écrit sur les réseaux sociaux : « Le lien et l’amour entre une mère et sa fille ne peuvent être [remplacés] et sont les plus terribles et les plus difficiles [à perdre]. Il est impossible que tu ne sois pas là ; il est impossible que tu aies été assassinée de la sorte, ma belle fleur ».

« Tu as réussi à laisser une photo de chaque moment de ta vie », a ajouté sa mère, faisant référence à la myriade de selfies que Mor prenait quotidiennement et qu’elle postait sur les réseaux sociaux.

Sa sœur, Meital, a écrit sur Facebook que Mor était une tante adorée de ses neveux Liam et Rom.

« Je ne peux pas décrire à quel point tu leur manques », a déclaré Meital. « Combien de questions se posent à eux, des questions auxquelles même les adultes n’ont pas de réponse. »

Mor avait également un penchant pour l’extravagance, selon sa cousine, Sapir Carmeli.

נמאס לי לראות התראות ללייקים ותגובות על המודעה.נשבעתי לך שאחגוג את 30 השנים שחיית, ולא אנציח את השעות הרעות של הסוף.ככה. בדיוק ככה לזכור אותך. צוחקת ויפה ♥️

Posted by Sapir Carmeli on Sunday, October 15, 2023

« Comme toute ta vie, la fin était extravagante. Qui sommes-nous si ce n’est le drame, n’est-ce pas Maayan ? Une simple mort de vieillesse ne suffisait pas. »

Elle a déclaré que Mor avait un « sourire captivant et un rire fou » et qu’il était très perspicace et à l’écoute des émotions des autres.

Ses amis se souviennent de Mor comme d’un esprit libre qui savait s’amuser et rire. Elle était une habituée du Kibbutz Rishon, un bar situé sur la plage de Rishon Lezion, et faisait une impression extrêmement positive sur le personnel.

« Tous ceux qui la voyaient arriver [souriaient] parce qu’ils savaient qu’ils allaient être plus heureux », a écrit le compte Instagram du bar dans un message à la mémoire de Mor.

« Maayan s’assurait de profiter de chaque instant et de tout ce que le monde avait à offrir », ajoute le message. « Elle répandait des sourires et de l’énergie positive partout où elle allait. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.