Malek Boutih : « les juifs ne sont pas en sécurité en France »
Rechercher

Malek Boutih : « les juifs ne sont pas en sécurité en France »

"Le combat contre l’antisémitisme n’est pas pour les juifs, il est pour la France", a déclaré l'ex-président de SOS Racisme

Malek Boutih (Crédit : capture d'écran Twitter)
Malek Boutih (Crédit : capture d'écran Twitter)

Les juifs « ne sont pas en sécurité en France », a affirmé mardi Malek Boutih, ancien député PS et ex-président de SOS Racisme, après le meurtre d’une octogénaire juive à Paris.

« Les juifs ne sont pas en sécurité en France. C’est le constat qu’il faut faire », a déclaré Malek Boutih sur France Inter.

« Aujourd’hui vous êtes juif, il faut le cacher (…) Il y a un problème de très grande ampleur et qui est en lien avec l’actualité du jihadisme puisque l’antisémitisme est une des manières de l’islamisme de se propager dans la société », a-t-il développé.

« C’est pour ça que le combat contre l’antisémitisme n’est pas pour les juifs, il est pour la France », a-t-il affirmé.

Interrogé sur l’action du gouvernement pour lutter contre l’antisémitisme, M. Boutih a jugé qu’il y avait « beaucoup de paroles en France, beaucoup de débat, beaucoup de blabla et le passage à l’action (était) très dur ».

Il a notamment estimé qu’il fallait « prendre le taureau par les cornes » en matière d’éducation de la jeunesse, suggérant de « prévoir peut-être un corpus éducatif dans toutes les écoles pour vacciner la jeunesse française (contre) l’antisémitisme ».

« L’éducation c’est pas du blabla, ça a fait ses preuves contre la barbarie », a-t-il plaidé.

Deux suspects ont été mis en examen pour « homicide volontaire » à caractère antisémite et écroués dans l’enquête sur le meurtre vendredi d’une octogénaire juive à Paris, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Le corps de Mireille Knoll, 85 ans, a été retrouvé en partie carbonisé vendredi peu avant 19H00 dans son appartement du XIe arrondissement où elle vivait seule.

Mireille Knoll, 85 ans, survivante de l’Holocauste retrouvée brûlée dans son appartement parisien (Crédit : Autorisation).
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...