Rechercher

Michelle Williams, la « mère » de Spielberg dans son dernier film, parle du judaïsme

En marge de son rôle dans « The Fabelmans », le nouveau film partiellement autobiographique de Steven Spielberg, l’actrice confie s’être toujours sentie proche du judaïsme

Michelle Williams et Paul Dano dans 'The Fabelmans' de Steven Spielberg (Bande-annonce)
Michelle Williams et Paul Dano dans 'The Fabelmans' de Steven Spielberg (Bande-annonce)

L’actrice Michelle Williams, qui interprète le rôle de la mère de Steven Spielberg dans « The Fabelmans », son dernier film partiellement autobiographique, a dit vouloir donner à ses enfants une éducation juive et avoir choisi une synagogue pour sa famille.

Williams, qui n’est pas juive, est mariée au metteur en scène de théâtre juif Thomas Kail, avec lequel elle a eu deux jeunes enfants. Elle était la compagne de l’acteur australien Heath Ledger, mort à 28 ans, avec qui elle a eu une fille, Matilda.

Williams a confié au Wall Street Journal son intention d’étudier le judaïsme.

« Je ne peux pas leur communiquer ces valeurs si je ne les connais pas moi-même », a-t-elle dit, ajoutant avoir toujours senti un lien spécial avec le judaïsme depuis son enfance, entourée de familles juives à San Diego.

« J’adorais aller chez eux », se souvient-elle.

« Je me rappelle surtout les longues conversations à table et le profond sentiment d’appartenance que le judaïsme véhicule.

« Cela m’a toujours attirée et intéressée. C’est très profond, différent des guirlandes et des chants de Noël. Je dis cela mais je suis la première à chanter des chansons de Noël à mon enfant le soir. J’aime les deux. »

A mi-chemin entre la réalité et la fiction, « The Fabelmans » raconte à sa manière l’histoire de Spielberg, l’éducation juive qu’il a reçue et ses premières expériences de cinéaste.

Le film a été bien accueilli par la critique et a fait parler de lui aux Oscars.

Michelle Williams, qui est âgée de 42 ans, a été choisie par Spielberg lui-même pour interpréter le rôle de sa mère, Leah Adler.

« Je n’aurais pu imaginer meilleure interprète pour le rôle de ma mère : c’est totalement elle », a-t-il expliqué, « et c’était de loin le plus important pour ce film, sans doute le plus personnel de toute ma carrière cinématographique. »

L’actrice a dit avoir fait entièrement confiance au célèbre réalisateur.

« Il a senti que j’étais la bonne personne, alors moi aussi j’y ai cru. Sa mère était une personne réellement hors du commun. »

Williams confie avoir pleuré à la fin du tournage, pour ce personnage auquel elle s’était attachée.

« Je pleurais tellement qu’ils ont cru que quelque chose de grave m’était arrivé », explique-t-elle.

« J’ai, quelque part, moi aussi porté le deuil de cette femme. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.