Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Microsoft, Meta et Waze mettent leurs technologies au service de la mémoire de la Shoah

En amont de Yom HaShoah, Microsoft déploie une plateforme qui utilise l'intelligence artificielle pour générer des évènements Zikaron Basalon ; Waze cartographiera 1 200 évènements en Israël

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

L'application de navigation Waze permettra de cartographier plus de 1 200 rassemblements et événements Zikaron Basalon en Israël, dédiés à la mémoire de la Shoah. (Autorisation)
L'application de navigation Waze permettra de cartographier plus de 1 200 rassemblements et événements Zikaron Basalon en Israël, dédiés à la mémoire de la Shoah. (Autorisation)

Alors qu’Israël marquera la semaine prochaine Yom HaShoah, sa journée de commémoration de la Shoah, les géants de la technologie Microsoft, Meta et Google ont décidé de mettre leurs technologies au service de préservation de la mémoire et des témoignages des survivants et à la sensibilisation des générations à venir.

Yom HaShoah honore la mémoire des six millions de Juifs assassinés par le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle commence cette année le dimanche 5 mai au soir et se termine le lundi soir.

À mesure que les survivants vieillissent, les organisations en Israël et dans le monde entier sont confrontées au dilemme suivant : comment préserver leur histoire pour les générations futures, tout en pourvoyant aux besoins des survivants, qui meurent souvent sans enfants, seuls et dans des conditions économiques difficiles.

Le nombre de survivants de la Shoah diminuant, l’occasion d’entendre des témoignages en personne se raréfie. C’est ce qu’ont ressenti les employés de Microsoft à leur retour d’un voyage de commémoration de la Shoah organisé par le géant de la technologie en Pologne l’année dernière, où ils n’ont pas pu rencontrer de survivants en personne pour entendre leurs histoires.

Cette expérience a poussé les employés de Microsoft Israël à se lancer dans un projet visant à développer des solutions technologiques pour préserver la mémoire des survivants de la Shoah et faire en sorte que leurs histoires perdurent après leur départ.

Dans le cadre de l’un des projets du hackathon de Microsoft Garage, un groupe de plus de 15 employés a collaboré avec Zikaron BaSalon (littéralement, « souvenir dans le salon »), une organisation israélienne qui donne la parole aux survivants de la Shoah, et a mis au point une plateforme vidéo intelligente permettant de créer des rassemblements personnalisés dans les salons du monde entier.

L’équipe de Microsoft Israël construit une plateforme pilotée par l’IA pour les rassemblements de Zikaron Basalon avant Yom HaShoah. (Autorisation)

Fondé en 2011, Zikaron Basalon est une ressource permettant d’organiser des rassemblements physiques ou virtuels et de réunir des personnes chez elles, sur leur lieu de travail ou dans d’autres environnements plus intimes pour parler avec des survivants de la Shoah.

La plateforme a été lancée cette semaine sur le site de Zikaron Basalon en amont de Yom HaShoah afin d’aider les hôtes potentiels à générer un contenu personnalisé pour leurs rassemblements.

« Il était vraiment important pour nous de trouver des solutions technologiques qui nous aideraient à commémorer et à perpétuer la mémoire de la Shoah », a déclaré Ady Mor-Biran, responsable de Microsoft Garage au Moyen-Orient et en Afrique, au Times of Israel. « L’idée était d’exploiter les nouvelles technologies pour pouvoir sauvegarder et accéder facilement aux souvenirs et poursuivre la tradition des réunions de salon lorsque les survivants ne sont plus là. »

« Nous réfléchissons toujours à la manière d’exploiter l’IA pour les entreprises, mais ici, nous exploitons l’IA pour les personnes », a ajouté Mor-Biran.

La plateforme pilotée par l’IA que les ingénieurs, développeurs et concepteurs de Microsoft ont mise au point bénévolement fonctionne sur le cloud Azure de Microsoft et déploie son analyseur vidéo. En tapant quelques mots, l’outil de recherche basé sur l’IA sélectionne automatiquement un contenu personnalisé à partir des documents contenus dans les bases de données, y compris des milliers de vidéos et d’images.

Les utilisateurs peuvent sélectionner plusieurs critères pour leur événement Zikaron Basalon, notamment la participation d’enfants, le choix d’une zone géographique particulière, comme une ville de Pologne, ou d’un sujet particulier, et la durée de la rencontre. En quelques clics, le système génère une présentation comprenant des poèmes, des témoignages, des images et des vidéos. Il crée également un kit d’orientation pour l’hôte, qui inclut les préparatifs nécessaires à la rencontre.

Ady Mor-Biran, directrice de Microsoft Garage. (Autorisation)

Grâce aux progrès récents de la réalité virtuelle et de l’IA générative, Ady Mor-Biran a évoqué les projets de la prochaine version de la plateforme, qui comportera un composant de ChatGPT permettant à l’utilisateur d’utiliser des modèles de langage naturel pour personnaliser et poser des questions sur les vidéos et interagir avec le contenu d’une manière totalement innovante.

Afin de rendre les rassemblements de Zikaron Basalon plus accessibles aux Israéliens dans tout le pays, l’initiative sociale utilisera également la technologie de Waze, l’application de navigation de Google. Dans le cadre de cette collaboration, les conducteurs trouveront sur la carte Waze les coordonnées de plus de 1 200 rassemblements organisés en Israël. Les utilisateurs pourront s’inscrire aux événements en cliquant sur les épingles.

Afin d’encourager la participation aux rassemblements Zikaron Basalon avec les survivants de la Shoah, les conducteurs qui utilisent Waze cette semaine recevront des notifications pour les sensibiliser à ce sujet.

« Chaque année, environ 2 millions de personnes en Israël et dans le monde entier participent à cette initiative », a déclaré la cofondatrice de Zikaron Basalon, Moran Zipper. « Ce partenariat passionnant avec Waze permet à chacun de trouver le rassemblement le plus proche de son domicile, de voir les salons sur son trajet domicile-travail et de choisir de participer à quelque chose de significatif en ce jour important. »

Pour la quatrième année consécutive, Meta, propriétaire de Facebook en Israël, a déclaré s’être associé à un groupe de survivants de la Shoah et de célébrités israéliennes, de créateurs de contenu et d’influenceurs sociaux pour lancer le projet « Sharing Memories » (Maalim Zikaron en hébreu).

Pour ce projet, 20 célébrités et créateurs de contenu israéliens publieront chacun une série de Stories Instagram (Instagram appartient à Meta/Facebook) basées sur des rencontres et des entretiens avec des survivants de la Shoah, dont certains ont survécu à l’assaut du 7 octobre, afin de raconter leurs histoires à leurs abonnés respectifs sur les réseaux sociaux.

À la veille de Yom HaShoah, les vidéos seront téléchargées sous forme de Reels, un format populaire sur Instagram, ce qui permettra aux utilisateurs d’entendre les histoires et les souvenirs des survivants de vive voix.

Ce projet numérique a pour but d’exposer le jeune public aux histoires vécues par les survivants de la Shoah, de le sensibiliser à la mémoire de la Shoah et de faire la lumière sur les conditions de vie déplorables de nombreux survivants en Israël.

Meta/Facebook en Israël a produit une série de Stories Instagram en collaboration avec des survivants de la Shoah et des célébrités et influenceurs israéliens avant la Journée de commémoration de l’Holocauste (Yom Hashoah) en Israël, le 20 avril 2022. (Captures d’écran)

Le projet est mené en collaboration avec l’organisation d’aide israélienne Latet, qui soutient certains survivants par le biais de son programme Aid for Life, une initiative qui fournit un soutien médical, physique et émotionnel spécifiquement aux survivants de la Shoah.

Les témoignages comprennent des survivants de la Shoah qui ont vécu les horreurs du massacre du 7 octobre dans les communautés du sud d’Israël, et dont les membres de la famille ont été assassinés, enlevés ou tués au combat. Des entretiens ont eu lieu avec des survivants de la Shoah et des habitants du kibboutz Beeri : Ruth Haran, dont sept membres de la famille ont été pris en otage à Gaza ; Haim Raanan, qui, enfant, a survécu au ghetto de Budapest ; et Daniel Luz, qui racontera comment, avec sa compagne Edna, ils ont survécu à l’attaque du 7 octobre en se cachant dans leur chambre forte jusqu’à ce qu’ils soient secourus.

A LIRE : Des rescapés de la Shoah revivent les horreurs du passé en racontant leur 7 octobre

« Il y a quatre ans, nous avons commencé à rencontrer des survivants de la Shoah qui nous ont ouvert leur cœur et partagé leurs moments les plus sombres et les plus difficiles – pour que nous n’oubliions jamais », a commenté Adi Soffer Teeni, directeur général de Meta Israël. « Mais cette année a été particulièrement douloureuse – aucun des survivants de la Shoah que nous avons rencontrés n’avait imaginé que les horribles souvenirs de la Shoah referaient surface, et cette fois-ci dans leur propre maison. »

« Entre-temps, l’année écoulée a montré que la haine et l’antisémitisme ne font pas seulement partie de notre histoire et de notre passé, mais aussi de notre présent et de notre avenir – cette nouvelle réalité rend encore plus cruciale que jamais la préservation des souvenirs de la Shoah et leur transmission d’une génération à l’autre », a déclaré Soffer Teeni.

Parmi les célébrités et les créateurs de contenu qui participent au projet « Sharing Memories » figurent l’acteur hollywoodien Michael Rapaport, la danseuse et actrice israélienne Anna Aronov, le journaliste des people Guy Pines, l’ancien joueur de football et commentateur sportif Maor Buzaglo, l’actrice d’origine russe Ania Bukstein et l’animatrice de la télévision Ofira Assayag.

Depuis son lancement, le projet, auquel plus de 60 créateurs de contenu ont participé avec un total de 20 millions de followers, a recueilli plus de 30 millions de vues au total et a permis de collecter 2 millions de shekels de dons pour les survivants de la Shoah vivant dans la pauvreté, a déclaré Meta Israel.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.