Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Milei: « Nous savons que la force du ciel va soutenir l’Argentine, et surtout Israël en ce moment »

Le président d'Argentine a allumé la 6e bougie de Hanoukka en hommage aux otages, aux soldats israéliens et aux victimes du 7 octobre

Le rabbin Tzvi Grunblatt (à gauche) et le président argentin Javier Milei (2e à droite) à l'allumage d'une menorah géante pour Hanoukka, à Buenos Aires, le 12 décembre 2023. (Crédit : Juan Mabromata/AFP)
Le rabbin Tzvi Grunblatt (à gauche) et le président argentin Javier Milei (2e à droite) à l'allumage d'une menorah géante pour Hanoukka, à Buenos Aires, le 12 décembre 2023. (Crédit : Juan Mabromata/AFP)

Le président d’Argentine Javier Milei a participé mardi soir, deux jours après son investiture, à la fête de Hanoukka avec la communauté juive locale, dont il s’est rapproché depuis qu’il étudie la Torah.

Javier Milei, 53 ans, élevé comme catholique, mais qui depuis deux ans a cheminé spirituellement vers le judaïsme – sans à ce jour se convertir – a allumé la 6e bougie de Hanoukka lors d’une cérémonie à Buenos Aires.

« La principale leçon de tout ça », a-t-il dit vraisemblablement en référence à son élection, « c’est que la lumière s’impose à l’obscurité ».

« La victoire dans la bataille ne dépend pas du nombre de soldats, mais de la force qui vient du ciel », a-t-il ajouté, citant les Livres des Maccabées, écrits du IIe siècle avant notre ère. « Nous savons que la force du ciel va soutenir l’Argentine, et surtout Israël en ce moment. »

La cérémonie était organisée par le mouvement hassidique Habad Loubavitch, auquel appartient un rabbin argentin dont Javier Milei est proche. Elle se voulait aussi un hommage aux otages – dont plusieurs à double nationalité argentine et israélienne -, aux soldats israéliens et aux victimes de l’attaque du 7 octobre.

La communauté juive d’Argentine est la plus importante d’Amérique latine, avec environ 250 000 membres.

M. Milei a récemment expliqué avoir étudié la Torah en autodidacte, même s’il s’était dit par le passé clairement « catholique », « croyant en Dieu ». Et considérant d’une certaine façon que « Dieu est un libertaire », comme lui.

En 2022, il a expliqué avoir rencontré un influent rabbin de Buenos Aires, Axel Wahnish, qu’il a consulté régulièrement, se disant notamment impressionné par la « dialectique » talmudique, et son apport pour « analyser les choses ».

Le député argentin et candidat présidentiel de La Libertad Avanza Javier Milei brandit le drapeau national d’Israël lors d’un rassemblement électoral, le 16 octobre 2023, à Lomas de Zamora, province de Buenos Aires, Argentine. (Crédit : Luis ROBAYO / AFP)

Lors d’un récent voyage à New York, peu après son élection le 19 novembre, M. Milei est allé se recueillir sur la tombe du très célèbre rabbin ultra-orthodoxe, Menachem Mendel Schneerson (1902-1994).

A son investiture dimanche, il a toutefois prêté serment « au nom de Dieu, de la Patrie, et sur les Saints Evangiles ». Depuis 1994, la Constitution argentine ne fait plus obligation au chef de l’Etat d’être de foi catholique, comme quelque 75 % des Argentins.

Milei a exprimé à plusieurs reprises sa proximité avec Israël, pour lui « allié naturel » comme les Etats-Unis.

INTERVIEW À LIRE : Le candidat iconoclaste à la présidence de l’Argentine réaffirme son soutien à Israël

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.