Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Minute de silence en hommage aux victimes du terrorisme lors des manifestations

Marquant la 14e semaine de manifestations hebdomadaires, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Tel Aviv pour contester la refonte judiciaire

Des Israéliens manifestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, à Tel Aviv, le 8 avril 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des Israéliens manifestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, à Tel Aviv, le 8 avril 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Les manifestations à Tel Aviv et à Jérusalem de samedi soir contre la réforme du système judiciaire du gouvernement ont toutes deux commencé par une minute de silence pour les trois victimes du terrorisme tuées dans deux attaques distinctes vendredi.

Maya Dee, 20 ans, et Rina Dee, 15 ans, deux sœurs originaires de l’implantation d’Efrat en Cisjordanie, ont été tuées lors d’une fusillade près de l’implantation de Hamra, dans le nord de la Cisjordanie.

Quelques heures plus tard, un ressortissant italien, Alessandro Parini, avocat de 35 ans originaire de Rome, a été tué dans un attentat à la voiture-bélier à Tel Aviv.

Marquant la 14e semaine de manifestations hebdomadaires, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Tel Aviv.

Des images montrent des foules massives rue Kaplan à Tel Aviv.

« Sauvez la démocratie », « Liberté pour tous » et « Netanyahu nous conduit vers la guerre », pouvait-on lire sur des pancartes brandies.

D’après les organisateurs, environ 258 000 personnes ont protesté à Tel-Aviv contre la réforme judiciaire, dans une marée de drapeaux israéliens. La police n’a pas donné de chiffres sur la participation.

D’autres manifestations plus modestes ont eu lieu à Kfar Saba (centre) et à Haïfa.

Depuis l’annonce du projet de réforme début janvier, des dizaines de milliers d’Israéliens se réunissent toutes les semaines pour dénoncer le texte et conspuer le gouvernement formé en décembre par M. Netanyahu.

Celui-ci a annoncé le 27 mars une « pause » législative pour donner une « chance […] au dialogue », après une intensification de la contestation, un début de grève générale et l’apparition de tensions au sein de la majorité, mais la mobilisation contre la réforme reste forte.

Pour le gouvernement, le texte vise entre autres à rééquilibrer les pouvoirs en diminuant les prérogatives de la Cour suprême, que l’exécutif juge politisée, au profit du Parlement.

Les détracteurs de la réforme estiment au contraire qu’elle risque d’ouvrir la voie à une dérive illibérale ou autoritaire.

Naomi Lanzkron et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.