Mont du Temple : des images montrent le stockage de tas de pierres à Al-Aqsa
Rechercher

Mont du Temple : des images montrent le stockage de tas de pierres à Al-Aqsa

Des photographies obtenues par la police montrent des stocks de pierres à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa à la suite des violences de dimanche

Les Palestiniens masqués sécurisant la porte de la mosquée al-Aqsa le 27 septembre 2015 (Crédit : AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI)
Les Palestiniens masqués sécurisant la porte de la mosquée al-Aqsa le 27 septembre 2015 (Crédit : AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI)

Des Palestiniens se sot préparés à plus de violences sur le mont du Temple à Jérusalem lundi, stockant des pierres à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa après une matinée d’affrontements, selon de nouvelles images publiées dimanche.

Les images, que la Deuxième chaîne a déclaré dimanche soir qu’elles avaient été publiées par des Palestiniens et obtenues par la police de Jérusalem, montrent des lignes et des tas de pierres dans la mosquée, des heures après que les émeutiers se soient opposés à la police alors que les Musulmans célébraient l’Eid al-Fitr et les Juifs se préparaient à accueillir Souccot.

Selon la Deuxième chaîne, les pierres ont été préparées en prévision du retour de lundi des visiteurs juifs sur le mont du Temple, après qu’ils aient été empêchés d’entrer dimanche dans un effort visant à maintenir le calme récent après des jours d’émeutes.

La découverte des images a conduit le chef de la police de Jérusalem, Moshe Edri, dimanche soir à imposer une interdiction aux croyants musulmans âgés de moins de 50 ans d’entrer sur le site, a précisé la chaîne israélienne.

Le mont du Temple, le site le plus saint du judaïsme et le troisième plus saint pour l’islam, a vu des affrontements entre la police israélienne et les Palestiniens ces récentes semaines, entraînant une agitation généralisée dans et autour de la capitale.

La police a restreint l’accès à certains fidèles musulmans à la suite de ces jours de violence, mais a ensuite assoupli l’ordre pour assurer le calme.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon avait donné l’instruction à la police d’autoriser aux croyants musulmans israéliens un accès libre dimanche, alors que les hommes palestiniens de Cisjordanie âgés de moins de 35 ans ne pouvaient toujours pas accéder au site.

Mais des dizaines de Palestiniens masqués ont lancé des pierres et des pétards contre la police israélienne sur le site dimanche matin. Il n’y avait pas d’informations sur des blessés, et les officiers ont utilisé des moyens de dispersion anti-émeute.

La police de Jérusalem dimanche après-midi a accusé les députés arabes israéliens de n’avoir pas tenté d’apaiser les tensions sur le site.

Dans une déclaration sur la violence, la police a incité les députés à agir avec responsabilité et à travailler afin de rétablir le calme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...