Mont Meron : Des soldates agressées par des Haredim lors de la catastrophe
Rechercher

Mont Meron : Des soldates agressées par des Haredim lors de la catastrophe

L'armée indique que ces forces du Commandement intérieur "ont continué leur mission" après avoir été accostées alors qu'elles cherchaient les défunts et les blessés

Les secouristes et la police israélienne après un incident qui a tué et blessé des dizaines de personnes, lors des célébrations de la fête juive de Lag B'Omer, au mont Meron, dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021. (Crédit : David Cohen / Flash90)
Les secouristes et la police israélienne après un incident qui a tué et blessé des dizaines de personnes, lors des célébrations de la fête juive de Lag B'Omer, au mont Meron, dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021. (Crédit : David Cohen / Flash90)

Des soldates du Commandement intérieur de Tsahal ont été physiquement attaquées et insultées par des Juifs ultra-orthodoxes alors qu’elles aidaient à chercher les défunts et les blessés de la bousculade géante qui a endeuillé les festivités de Lag Baomer sur le mont Meron, a annoncé Tsahal dans la soirée de samedi.

« Nous sommes arrivées sur le site du tombeau pour rechercher les blessés et soudainement, il y a eu des agitations parce que des femmes en uniforme touchaient les blessés », a déclaré une soldate au micro de la radio militaire.

« Les gens ont commencé à nous donner des coups de pied et à nous cracher dessus. Les femmes ont reçu des coups de pieds, des crachats, des coups de poing de toutes les directions », a continué cette femme qui a apporté son témoignage, selon la station de radio. La presse israélienne a fait savoir que cinq femmes avaient été prises pour cibles.

L’armée israélienne a confirmé cet incident, disant dans un communiqué que « les militaires ont continué leur mission et ont ignoré ces comportements préjudiciables ».

Photo d’illustration : Des soldates des corps d’artillerie pendant une cérémonie, le 25 février 2015. (Crédit : Porte-parole de l’armée/Flickr)

« L’armée prend très au sérieux cet incident et condamne toutes les violences – qu’elles soient physiques ou verbales – à l’encontre des soldats, hommes et femmes. L’armée en général et le Commandement intérieur en particulier continueront à tendre la main, à aider et à sauver tous les citoyens et tous les résidents lorsque ce sera nécessaire », a commenté un porte-parole de Tsahal.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a pour sa part déclaré que « sauver des vies est une valeur suprême et j’éprouve une grande fierté à l’égard de tous les soldats de l’armée israélienne qui ont pris en charge les blessés lors de la catastrophe de Meron, et je condamne fermement tous ceux qui ont agressé les militaires là-bas ».

« De nombreux citoyens doivent leur survie à celles et à ceux qui ont été appelés à intervenir lors de l’événement. Comme cela a été le cas à Meron, comme cela a été le cas pendant la crise du coronavirus, les soldats de l’armée israélienne continueront à sauver des vies partout où leur présence sera requise ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...