Mort d’un petit garçon 2 jours après une noyade dans une piscine du Gush Etzion
Rechercher

Mort d’un petit garçon 2 jours après une noyade dans une piscine du Gush Etzion

Le ministère de la Santé a lancé une campagne de sensibilisation au danger de la baignade après une hausse, pour la deuxième année consécutive, des noyades d'enfants

Photo d'illustration d'une piscine (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Photo d'illustration d'une piscine (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Un petit garçon de deux ans qui avait failli se noyer il y a deux jours dans une implantation du Gush Etzion, dans le sud de Jérusalem, est décédé vendredi à l’hôpital.

L’enfant avait été évacué vers le centre médical de Shaare Zedek, à Jérusalem, après qu’il a été retrouvé dans la piscine. Son pouls ne battait plus. Les médecins ont été dans l’obligation de prononcer sa mort vendredi.

C’est le second enfant à se noyé dans une piscine au sein de l’Etat juif au mois de juin.

Selon l’organisation BeTerem, qui se consacre à la sécurité des enfants, sept enfants sont d’ores et déjà morts par noyade cette année.

Ils avaient été 37 en 2012 – soit douze fois le nombre enregistré durant la saison de baignade toute entière de 2017.

Dimanche, en réponse au nombre croissant de noyades – en particulier dans les piscines privées – le programme national pour la sécurité de l’enfant, une initiative du ministère de la Santé, a lancé une campagne appelant les parents à ne jamais quitter leurs enfants lorsqu’ils se baignent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...