Rechercher

Nasrallah met en garde Gantz contre les drones du Hezbollah

D'autres drones pourront être lancés vers la réserve offshore de Karish, a affirmé le chef du Hezbollah, disant que ces appareils "terrifient les compagnies qui y travaillent"

Le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah parle en visioconférence pendant une cérémonie marquant le deuxième anniversaire de l'assassinat du chef des forces al-Quds iraniennes, le général Qassem Soleimani, dans la banlieue de Daliyeh, au sud du Liban, le 3 janvier 2022. (Crédit : AP Photo/Bilal Hussein)
Le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah parle en visioconférence pendant une cérémonie marquant le deuxième anniversaire de l'assassinat du chef des forces al-Quds iraniennes, le général Qassem Soleimani, dans la banlieue de Daliyeh, au sud du Liban, le 3 janvier 2022. (Crédit : AP Photo/Bilal Hussein)

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a émis un message explicitement adressé au ministre de la Défense Benny Gantz dans un discours, prononcé mercredi. Il a rejeté les menaces proférées par le haut-responsable israélien à l’encontre du groupe terroriste libanais soutenu par l’Iran.

« Vous menacez le Liban alors que votre armée n’est pas parvenue à entrer ne serait-ce que de quelques mètres dans Gaza sous blocus », a dit Nasrallah à Gantz, selon l’agence de presse iranienne Mehr News. « Votre menace d’envahir Beyrouth, Sidon et Tyre est sans intérêt. »

Nasrallah a répété une fois de plus des menaces visant à empêcher Israël de se lancer dans ses activités d’exploitation du gaz qui se trouve dans la réserve offshore de Karish, et il a rejeté les initiatives américaines de médiation entre Jérusalem et Beyrouth dans le conflit portant sur les frontières maritimes des deux pays.

Ces dernières semaines, l’armée israélienne a fait savoir qu’elle avait neutralisé plusieurs drones lancés depuis le Liban qui se dirigeaient vers le champ de gaz de Karish qui, selon l’État juif, se trouve dans ses eaux. Le Liban revendique, de son côté, la propriété de la réserve.

L’envoi de ces drones, aurait dit Nasrallah, « terrifie les compagnies qui travaillent dans le champ ». Il a ajouté que d’autres drones seront lancés par le Hezbollah à l’avenir.

« La résistance est la seule force qui pourra protéger le Liban et ses ressources », a expliqué Nasrallah en référence à son groupe terroriste. « Ne laissez jamais les États-Unis vous induire en erreur en vous faisant perdre du temps et en laissant ‘Israël’ se saisir de ce gaz maritime ».

Le responsable du Hezbollah a aussi estimé que la visite de Biden en Israël et en Arabie saoudite avait pour seul objectif « de forcer les États du Golfe à exporter plus de gaz et de pétrole et d’assurer la sécurité durable d’Israël ».

Il a ajouté que Biden n’avait « rien » à présenter aux Palestiniens au cours de ce déplacement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...