Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Nazareth : un homme et son fils de deux ans tués par balle dans leur voiture

Firas Heib tué sur le coup ; lle jeune Fares a été transporté d'urgence à l'hôpital avec de graves blessures, les médecins n'ont pas pu le sauver ; 2 personnes ont été arrêtées

Firas Heib et son fils Fares, tués lors d'une fusillade vraisemblablement liée la pègre, à Nazareth, le 20 décembre 2022. (Autorisation)
Firas Heib et son fils Fares, tués lors d'une fusillade vraisemblablement liée la pègre, à Nazareth, le 20 décembre 2022. (Autorisation)

Un homme de 33 ans et son enfant ont été tués par balle à bord de leur véhicule mardi à Nazareth, selon la police et les premiers intervenants. Il s’agirait d’un coup de la pègre.

Cet assassinat est lié aux récentes violences entre les familles du crime organisé dans la société arabe, dont une fusillade mortelle la semaine dernière, a rapporté la chaîne publique Kan.

Le père, nommé par les médias Firas Heib, a été déclaré mort peu après son arrivée à l’hôpital. Le petit garçon, Fares, a été amené à l’hôpital dans un état grave et a succombé à ses blessures dans la foulée.

Selon la police, un ou plusieurs suspects ont ouvert le feu sur leur voiture.

La police pense que la fusillade est liée à des activités de la pègre. Une chasse aux suspects a été lancée avec des forces au sol et un hélicoptère.

Deux hommes ont été arrêtés, soupçonnés d’être impliqués dans la fusillade.

Le Premier ministre sortant Yair Lapid a présenté ses condoléances à la famille Heib et a promis que les autorités feraient « tout pour traduire les meurtriers en justice. »

« Nous devons poursuivre la campagne contre les crimes violents en Israël », a-t-il tweeté.

Le ministre sortant de la Sécurité intérieure, Omer Barlev, a qualifié la mort du jeune enfant d' »horrible » et les responsables de « criminels brutaux qui ne reculent devant rien pour nuire à leurs adversaires. »

Il a promis que la campagne des autorités contre la criminalité dans la société arabe se poursuivrait, mais a ajouté qu’elle « est très complexe et qu’il n’y a pas de raccourcis. »

« Plus d’une fois, comme c’est malheureusement arrivé à un jeune enfant aujourd’hui, une personne innocente, sans avoir commis de faute, s’est retrouvée dans la ligne de mire et l’a payé de sa vie à la suite des luttes entre les familles et les gangs criminels », a déclaré Barlev.

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, s’est rendu sur les lieux à Nazareth et a déclaré que la police pense que la fusillade par des « éléments criminels » était due à « un certain nombre de conflits et à la suite de pressions exercées sur certaines familles, dont on voit des indications sur le terrain. »

La Douzième chaîne a cité un officier de la division nord de la police qui a déclaré que l’on craignait maintenant que le double meurtre ne provoque « une vengeance et l’assassinat des personnes » responsables.

Sans citer ses sources, la chaîne Kan a déclaré dans un reportage que le meurtre était dû à un conflit interne de la famille criminelle Hariri et qu’il était lié à l’assassinat, la semaine dernière, d’une autre figure de la pègre, également à Nazareth.

À cette occasion, un homme de 33 ans a été abattu, également alors qu’il était assis dans une voiture. Un deuxième homme qui se trouvait avec lui a été blessé dans la fusillade et a été hospitalisé dans un état modéré, a indiqué la police à l’époque.

Les images vidéo de la caméra de recul qui circulent sur les réseaux sociaux semblent montrer le tireur tirant neuf coups de feu dans le véhicule.

Ce double meurtre de Nazareth porte à 110 le nombre de membres de la communauté arabe tués dans des incidents violents depuis le début de l’année 2022, selon l’organisme de surveillance Abraham Initiatives, qui suit ces violences.

Parmi les victimes, 93 ont été tuées par balle et 64 avaient moins de 30 ans.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années.

Nombreux sont ceux qui accusent la police, qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore largement la violence, qui comprend des querelles familiales, des guerres de territoire mafieuses et des violences à l’encontre des femmes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.