Rechercher

Un homme abattu à Nazareth – la 108e victime de meurtre arabe israélienne en 2022

Un deuxième homme a été modérément blessé par les coups de feu ; un individu a par ailleurs été arrêté pour avoir tiré sur la maison d'un entrepreneur à Julis

Un homme armé tire sur une voiture à Nazareth, le 14 décembre 2022. (Capture d'écran/Kan used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Un homme armé tire sur une voiture à Nazareth, le 14 décembre 2022. (Capture d'écran/Kan used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Un homme de 33 ans a été abattu dans une voiture à Nazareth, une ville du nord d’Israël, a fait savoir la police mercredi matin.

Un individu qui se trouvait avec lui a été blessé par les coups de feu et il a été pris en charge dans un état modéré à l’hôpital, ont noté les forces de l’ordre.

Elles ont précisé qu’une enquête était en cours et qu’un hélicoptère aidait les agents dans leur traque d’éventuels suspects. Aucune arrestation n’a encore eu lieu.

La police suppose que les coups de feu peuvent avoir résulté d’un conflit entre gangs. Elle n’a donné aucun autre détail.

Une vidéo tournée par une caméra embarquée, et qui circule sur les réseaux sociaux, semble montrer un homme armé tirer neuf balles en direction du véhicule.

L’identité du défunt n’a pas encore été rendue publique.

Ce meurtre commis à Nazareth amène à 108 le nombre d’Arabes israéliens tués dans des incidents violents depuis le début de l’année 2022, a fait savoir le groupe de veille Abraham Initiatives, qui suit les violences au sein de la communauté arabe. 104 victimes étaient de nationalité israélienne.

De plus, cette nuit, la police a arrêté un homme de 41 ans et originaire du village de Julis, dans le nord d’Israël. Il est soupçonné d’avoir ouvert le feu sur un entrepreneur et d’avoir tenté d’incendier des engins de construction appartenant à un deuxième entrepreneur du village.

Deux engins de construction qui ont été incendiés dans le village de Julis, dans le nord d’Israël, le 14 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Les deux incidents ont entraîné des dégâts mais pas de blessés.

Il y a eu une recrudescence des violences dans la communauté arabe, ces dernières années.

Un grand nombre d’Arabes israéliens en attribuent la responsabilité à la police qui, selon eux, est incapable de réprimer les puissantes mafias et qui détourne largement le regard face à ces violences – querelles familiales, guerre des gangs et violences faites aux femmes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.