NBA : Yam Madar sélectionné par les Boston Celtics, deuxième Israélien en 2020
Rechercher

NBA : Yam Madar sélectionné par les Boston Celtics, deuxième Israélien en 2020

Le meneur de jeu de l'Hapoel Tel Aviv, 19 ans, n'a pas encore de contrat garanti, il devra faire ses preuves un an de plus, contrairement à Deni Avdija

Yam Madar lors d'un match contre l'Argentine en Allemagne, le 2 avril 2018. (Crédit : CC BY-SA Sven Mandel/Wikipedia)
Yam Madar lors d'un match contre l'Argentine en Allemagne, le 2 avril 2018. (Crédit : CC BY-SA Sven Mandel/Wikipedia)

Le meneur de jeu israélien Yam Madar, 19 ans, a été sélectionné mercredi soir par les Celtics de Boston au deuxième tour de la draft de la NBA, réalisant ainsi une performance sans précédent pour le basket-ball israélien après que Deni Avdija est devenu le tout premier Israélien sélectionné dans le top 10.

C’est la deuxième fois que deux Israéliens sont sélectionnés dans le même groupe, après Lior Eliyahu et Yotam Halperin, qui avaient été sélectionnés en 2006, respectivement aux 44e et 56e places. Aucun des deux n’a fini par jouer dans le championnat américain.

Après que Deni Avdija a été choisi en 9e place par les Washington Wizards, Yam Madar est devenu le 47e choix au classement général, mieux que prévu après que des projections l’avaient placé aux 55e et 60e places.

« Quand on commence à jouer au basket, on rêve de tels moments », a commenté le jeune joueur de 19 ans. « Atteindre un endroit comme Boston est indescriptible. Je veux dire merci à ma famille et à tous ceux qui m’ont aidé à parvenir ce moment ».

Cependant, ayant fait deux choix de repêchage avant lui – en prenant Aaron Nesmith et Payton Pritchard – les Celtics ont précisé que Madar ne jouerait pas encore en NBA.

« Le projet sera probablement de le garder à l’étranger pendant au moins une autre année et de le surveiller là-bas », a déclaré le président des opérations basket du club, Danny Ainge.

Le jeune meneur de jeu, originaire de Beit Dagan, une ville du centre d’Israël, joue actuellement pour l’Hapoel Tel-Aviv, où il est en contrat pour deux autres saisons. Il n’a pas de clause de libération de la NBA, et Hapoel devrait exiger des centaines de milliers de dollars pour lui si les Celtics le veulent pendant cette période.

Madar a joué pour le Maccabi Beit Dagan, une petite équipe, jusqu’à ce qu’il signe pour l’Hapoel Tel Aviv à l’âge de 15 ans. Depuis, il est devenu un joueur de premier plan et, l’année dernière, il a fait partie de l’équipe israélienne des moins de 20 ans qui a remporté le championnat d’Europe, aux côtés d’Avdija.

Cet été, le joueur de 1,80 mètre s’est rendu à Las Vegas pour montrer ses talents aux professionnels de la NBA.

Les Celtics sont à égalité avec les Lakers de Los Angeles dans le nombre de titres NBA, avec 17 championnats remportés.

Contrairement à Madar, Avdija a un contrat garanti avec la NBA et sera le troisième Israélien à jouer dans la ligue américaine, suivant les traces d’Omri Casspi et de Gal Mekel.

Avec Avdija, les Wizards disposeront d’un attaquant polyvalent, avec un jeu encore en développement, qui pourrait aider l’équipe à renverser la situation après avoir manqué les play-offs les deux dernières saisons.

Avdija, qui a aidé Israël à remporter les championnats d’Europe des moins de 20 ans en 2018 et 2019, est un bon dribbleur et passeur de ballon, mais son adresse au tir pose encore question.

Il est devenu le plus jeune joueur à intégrer le Maccabi Tel Aviv lorsqu’il a commencé sa carrière professionnelle en 2017.

Le président Reuven Rivlin a félicité Avdija et Madar sur Twitter, évoquant « une nuit de fierté israélienne ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...