Netanyahu annonce les grandes lignes du budget 2017-2018
Rechercher

Netanyahu annonce les grandes lignes du budget 2017-2018

Le gouvernement souhaite réduire le coût de la vie en réduisant les impôts et en favorisant les investissements

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une session plénière de la Knesset, le 1er août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une session plénière de la Knesset, le 1er août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a, jeudi matin, évoqué l’économie israélienne ainsi que le vote du budget au début de la réunion du Cabinet. Il a annoncé que la croissance économique était l’objectif principal du budget 2017-2018.

« Aujourd’hui, le gouvernement examinera le budget 2017-2018 de l’Etat. Le budget encouragera les investissements, accroîtra la concurrence et réduira le coût de la vie. Je voudrais le répéter : la croissance est le fondement le plus important de la gestion de la politique économique et sociale de l’État d’Israël. Il n’y a pas de politique sociale sans une politique économique qui favorise la croissance et qui crée des ressources. Tout le reste n’est qu’allocation et la récolte des fruits de l’arbre. Nous devons constamment veiller à ce que les fruits abondent, à cultiver l’arbre. Ainsi, grâce à la croissance de notre arbre économique, les recettes fiscales arrivent qui permettent à l’Etat de financer tous ses besoins – les services sociaux dans l’éducation, la protection sociale, la santé, la sécurité et tous les autres champs. Par conséquent, le budget comprend plusieurs étapes essentielles pour augmenter la croissance ».

Netanyahu a ensuite tracé les grandes lignes de la politique économique pour favoriser la croissance et les investissements.

« Tout d’abord, il y a des réductions des taux d’imposition. L’abaissement des taux d’imposition pousse les gens à investir, les entrepreneurs investissent, les employés travailleront, les gens vont prendre des risques afin de créer de la valeur. Ils ne le feront pas si les impôts sont élevés. Ils le font lorsque les impôts sont bas et le résultat sera augmenté grâce aux recettes fiscales, c’est la première étape. La deuxième chose est d’affaiblir la réglementation. Les règles étranglent l’économie. Nous, nous ouvrons l’économie. Troisièmement, nous encourageons les entreprises technologiques internationales à venir investir en Israël. Nous sommes dans l’économie mondiale. Nous sommes en concurrence pour le capital, les connaissances et les initiatives et nous encourageons les initiatives et les grandes entreprises spécialisées dans la technologie de pointe du monde entier à venir investir en Israël. Quatrièmement, il y a des investissements importants dans les infrastructures de transport en commun. Vous vous déplacez tous sur les routes du pays et vous voyez un grand changement ; nous allons continuer ».

« Je voudrais vous remercier, le ministre des Finances, et les personnes de votre ministère, pour la préparation du budget. Je tiens à remercier les ministres qui ont travaillé avec vous et je souhaite que l’Etat d’Israël, les citoyens d’Israël, l’économie israélienne et la société connaissent un très grand succès ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...