Rechercher

Netanyahu: des armes israéliennes ont été utilisées par l’Iran contre Tsahal en Syrie

L'ancien Premier ministre a déclaré à la télé américaine que des armes israéliennes exportées sont tombées entre "les mains des Iraniens" et ont été utilisées pour cibler Israël

Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu lors d'une interview avec la chaîne de télévision américaine MSNBC, le 19 octobre 2022. (Crédit : Twitter)
Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu lors d'une interview avec la chaîne de télévision américaine MSNBC, le 19 octobre 2022. (Crédit : Twitter)

Le chef de l’opposition, Benjamin Netanyahu, a reconnu que des armes israéliennes fournies à des gouvernements étrangers ont été utilisées contre Tsahal sur le champ de bataille lors d’une interview accordée à la télévision américaine mercredi.

Bien qu’Israël soit connu pour être un important exportateur d’armes vers différents gouvernements étrangers, les responsables israéliens sont généralement réticents à fournir des détails sur les exportations d’armes et leur destination finale.

Interrogé sur les demandes ukrainiennes de systèmes de défense aérienne israéliens, Netanyahu a déclaré à MSNBC que « des armes que nous avons fournies sur des champs de bataille ont fini entre les mains des Iraniens et ont été utilisées contre nous ».

« Cela s’est produit à maintes reprises », a ajouté Netanyahu.

L’ancien Premier ministre a cité un incident sur le côté syrien du plateau du Golan au cours duquel Tsahal a « rencontré des armes de fabrication israélienne » dans un endroit « où nous essayons d’empêcher l’Iran d’ouvrir un deuxième front libanais, un deuxième front terroriste contre nous ».

Netanyahu faisait sans doute allusion à un incident de 2016, au cours duquel une technologie de drone initialement vendue à la Russie a ensuite été vendue à l’armée iranienne, qui a déployé le drone de fabrication russe contre Israël.

Ironiquement, l’armée de l’air israélienne n’aurait pas réussi à abattre le drone avec deux missiles patriotes, faisant plutôt appel aux capacités de l’armée de l’air russe pour abattre le véhicule aérien.

Dans l’interview télévisée, Netanyahu a apporté son soutien à la politique « pragmatique » du gouvernement de Yair Lapid concernant l’Ukraine. Israël a toujours rejeté les demandes de livraison d’armes, acceptant plutôt de fournir à l’Ukraine des équipements défensifs et une aide humanitaire.

Mercredi, le ministre de la défense Gantz a réaffirmé qu’Israël ne fournira pas d’armes à l’Ukraine, bien qu’il ait proposé d’aider l’Ukraine à construire un système d’alerte précoce.

Israël hésite à se mettre la Russie à dos, qui maintient une importante présence militaire en Syrie.

Les exportations d’armes d’Israël constituent une part importante de son commerce extérieur. En 2021, Israël avait exporté pour 11,3 milliards de dollars d’armes, soit 8 % des exportations de cette année-là, biens et services compris.

Il y a quelques mois, le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré au site jumeau du Times of IsraelZman Israel, que la valeur des exportations de défense en 2022 dépassera de loin celles de 2021.

Des responsables militaires étrangers au salon israélien de la défense, des HLS et du cyber-espace (ISDEF), à Tel Aviv, le 21 mars 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Dès juin 2022, les données du ministère de la Défense ont montré un grand saut dans les exportations suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, ce qui a conduit à une augmentation des achats effectués par les pays occidentaux.

Israël considère que les exportations de défense sont essentielles pour renforcer les liens avec les pays du monde entier, mais il fait l’objet d’un examen minutieux en raison de la vente d’armes, de drones et de technologies de cyber-espionnage à des régimes accusés d’avoir des antécédents plus que douteux en matière de droits de l’homme.

Tal Schneider a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...