Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Netanyahu et Barkat divergent sur la décision d’autoriser l’entrée d’ouvriers étrangers

Le Premier ministre et le ministre de l'Économie se sont renvoyés la balle sur la question des travailleurs étrangers pour remplacer les Palestiniens à la veille du vote du budget amendé

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite), et le ministre de l'Économie Nir Barkat, à la Knesset, à Jérusalem, le 22 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite), et le ministre de l'Économie Nir Barkat, à la Knesset, à Jérusalem, le 22 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de l’Économie Nir Barkat, membre influent du parti au pouvoir, le Likud, se sont publiquement affrontés mardi sur la question des travailleurs étrangers, à la veille du vote du projet de budget amendé du gouvernement pour 2024.

Au cours d’une conférence de presse à Tel Aviv, Barkat, pressenti comme un éventuel candidat pour remplacer Netanyahu à la tête du Likud, a accusé le Premier ministre de retarder une décision du cabinet visant à « autoriser l’arrivée de travailleurs étrangers en provenance de pays pacifiques » pour remplacer les Palestiniens interdits de séjour en Israël à la suite de l’assaut du 7 octobre.

« Monsieur le Premier ministre, le retour des travailleurs palestiniens en Israël est une grave erreur, tant sur le plan de la sécurité que sur celui de l’économie », a-t-il déclaré, affirmant qu’il avait été bloqué dans ses « tentatives répétées d’avancer l’arrivée de dizaines de milliers de travailleurs en provenance de pays pacifiques ».

« Malheureusement, le Premier ministre n’a pas soumis sa décision concernant l’entrée de travailleurs étrangers en provenance de pays pacifiques à la réunion du cabinet. Je crains que certains ne retardent la décision pour permettre aux travailleurs palestiniens de revenir travailler en Israël. »

« Jusqu’à présent, le gouvernement a approuvé l’entrée de quelques milliers de travailleurs étrangers », a-t-il poursuivi. « Le préjudice causé à l’économie israélienne se chiffre en dizaines de milliards de shekels. »

Israël a fortement restreint l’entrée des Palestiniens en Israël après les attaques du Hamas du 7 octobre, au cours desquelles des milliers de terroristes gazaouis se sont déchaînés sur le sud d’Israël, massacrant près de 1 200 personnes et enlevant 253 otages.

Des dizaines de ressortissants étrangers, la plupart originaires de Thaïlande, ont été tués ou enlevés au cours de l’assaut, et certains sont toujours retenus en otage à Gaza.

Des milliers d’ouvriers agricoles étrangers du sud d’Israël ont quitté le pays à la suite des attaques.

La pénurie de main-d’œuvre a également été exacerbée par le fait que des centaines de milliers d’Israéliens physiquement aptes ont été mobilisés pour la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.