Netanyahu : Israël prêt à se défendre par « tous les moyens » face à l’Iran
Rechercher

Netanyahu : Israël prêt à se défendre par « tous les moyens » face à l’Iran

Cette déclaration intervient après que Tsahal a mené des frappes sur un village syrien afin d'empêcher une attaque de drone orchestrée par l'Iran depuis la Syrie

Alors qu’une série d’attaques contre des cibles iraniennes et des milices pro-iraniennes est imputées à Israël ces derniers jours, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a assuré lundi soir dans une courte vidéo, qu’Israël est prêt à se défendre « par tous les moyens nécessaires » face à l’Iran qui agit « sur plusieurs fronts.

« L’Iran agit sur plusieurs fronts pour commettre des attaques meurtrières contre l’Etat d’Israël », a déclaré M. Netanyahu dans une vidéo en hébreu diffusée par son bureau.

« Israël continuera de défendre sa sécurité par tous les moyens nécessaires. J’appelle la communauté internationale à agir immédiatement pour que l’Iran cesse ses attaques », a-t-il ajouté, alors que les dirigeants du G7 se réunissaient à Biarritz, dans le sud de la France.

Cette déclaration intervient après que l’armée israélienne a mené samedi des frappes sur le village syrien d’Aqraba afin d’empêcher, selon elle, une attaque de drones orchestrée par l’Iran depuis la Syrie. Elle intervient également au lendemain d’une attaque de drone sur le fief du Hezbollah à Beyrouth, imputée à Israël par le Liban.

Les partisans du Hezbollah regardent un discours télévisé prononcé par Hassan Nasrallah, leader du groupe terroriste libanais du Hezbollah, à Al-Ain, dans la vallée de Bekaa, au Liban, le 25 août 2019 (Crédit : AFP)

Le chef du groupe terroriste chiite libanais pro-iranien, Hassan Nasrallah, a présenté cette attaque présumée comme « le premier acte d’agression » d’Israël au Liban depuis la guerre qui a opposé les deux camps en 2006 et le président libanais Michel Aoun a renchéri en la qualifiant de « déclaration de guerre ».

Israël a assuré au Liban que toute attaque du Hezbollah contre Israël déclencherait une riposte contre le Liban en tant que pays, a fait savoir la Treizième chaîne.

Selon le reportage, Netanyahu a demandé au secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo de faire passer un message de sa part au Premier ministre libanais Saad Hariri.

Ce message stipulait que si le Hezbollah riposte à des frappes contre l’Iran et des cibles pro-Iran au Liban, en Syrie et en Irak, Israël « réagira avec sévérité contre le Liban en tant que pays. Il ne fera aucune distinction entre le Liban et le Hezbollah », a fait savoir la Treizième chaîne.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon a déclaré, peut-être pour tenter d’apaiser les tensions régionales, que certaines des frappes imputées à Israël « ne sont pas les nôtres ».

« Nous avons traversé 72 heures tendues et critiques », a-t-il déclaré lors d’un évènement à Kiryat Bialik.

« Il est important pour moi de souligner deux choses : premièrement, toutes les actions de l’armée israélienne sont destinées à empêcher des attaques contre Israël. Nous continuerons à agir conformément aux décisions du cabinet de sécurité. Nous n’arrêterons pas – ni le Premier ministre, ni le cabinet, ni l’armée, ni les forces de sécurité, qui méritent toutes nos félicitations » pour leurs efforts.

« Deuxièmement, le Premier ministre a fait une fois remarquer que chaque explosion au Moyen Orient est attribuée à Israël. Je veux vous dire qu’il y a des choses qui nous sommes attribuées et qui ne sont pas les nôtres. Etant donné que je ne peux pas vous dire ce qui l’est et ce qui ne l’est pas, je vous dit qu’il y a des choses qui nous sont attribuées et qui ne sont pas les nôtres », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...