Netanyahu: l’accord sur le nucléaire a renforcé les liens avec le monde arabe
Rechercher

Netanyahu: l’accord sur le nucléaire a renforcé les liens avec le monde arabe

Dans son allocution aux diplomates au Ministère des Affaires étrangères, le Premier Ministre a salué "la prospérité diplomatique" d’Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au ministère des Affaires étrangères le 3 septembre 2018. (Crédit :Amos Ben-Gershom / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au ministère des Affaires étrangères le 3 septembre 2018. (Crédit :Amos Ben-Gershom / GPO)

Dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les liens renforcés entre Israël et le monde arabe étaient le côté positif du « mauvais » accord sur le nucléaire iranien.

Le pacte de 2015 était « un mauvais accord dans tous ses aspects sauf un – il nous a rapprochés du monde arabe à un niveau jamais connu jusqu’alors, et l’un de nos objectifs est que cela continue », a-t-il déclaré.

« Bien sûr, il est tout aussi important pour nous d’observer une normalisation graduelle avec les pays leaders dans le monde arabe », a poursuivi Netanyahu.

Le Premier ministre, qui occupe également le poste de ministre des Affaires étrangères, s’adressait aux diplomates au Ministère des Affaires étrangères lors d’un événement marquant le nouvel an juif.

Il a également déclaré que l’image d’Israël dans le monde s’améliorait, un processus qui pourrait conduire à la paix, selon lui.

« Nous sommes en pleine prospérité diplomatique », a-t-il déclaré. « Nous luttons pour la justice et la vérité, et je pense que nous allons vers une normalisation progressive qui, au final, annonce une ouverture sincère vers la paix ».

En mai, le président américain Donald Trump s’est retiré de l’accord sur le nucléaire iranien, qui avait été signé par son prédécesseur Barack Obama et d’autres puissances mondiales, et a restauré les sanctions américaines. La décision a entraîné une crise financière en Iran qui a vu sa devise s’effondrer.

Netanyahu a affirmé, à des nombreuses reprises, qu’il voit un chemin vers la paix avec les Palestiniens grâce à la « normalisation » des relations avec les Etats arabes qui, comme Israël, s’opposent à l’Iran.

« De nombreux pays arabes voient maintenant Israël non pas comme leur ennemi, mais comme leur allié indispensable pour repousser l’agression iranienne », avait déclaré Netanyahu à LRT, chaîne publique de Lituanie.

« Cela a créé une normalisation qui pourrait bien conduire à la paix. Je crois que si nous sommes en paix avec le monde arabe, cela nous aidera à construire la paix avec les Palestiniens », avait-il ajouté dans l’entretien, qui avait été enregistré lors de sa visite dans l’état balte.

Aussi bien Israël que l’Arabie Saoudite se sont opposés à l’accord sur le nucléaire iranien et ont préconisé des actions plus fermes contre l’influence grandissante de l’Iran au Moyen-Orient.

Israël a des traités de paix avec seulement deux pays arabes, l’Egypte et la Jordanie. Les autres demandent un accord avec les Palestiniens comme pré-requis qui pourrait ouvrir la voix à des relations officielles.

Israël et l’Arabie Saoudite n’ont pas de relations officielles et le royaume ne reconnaît pas l’état juif. Pourtant, Israël a fait allusion à des liens secrets avec l’Arabie Saoudite au cours de dernières années, soulignant que les deux pays partagent un intérêt commun pour contrer la menace de l’Iran.

Les rumeurs de relations secrètes ont été niées par les responsables saoudiens. Pourtant, un général saoudien a visité Jérusalem en 2016 et a rencontré des élus israéliens. Des responsables saoudiens ont rencontré des homologues israéliens à plusieurs reprises en public. L’Arabie Saoudite a récemment autorisé la compagnie aérienne Air India à utiliser de son espace aérien pour des vols vers et depuis Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...