Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Netanyahu salue la performance de Tsahal et du Shin Bet dans l’opération de Gaza

Dans ses premiers commentaires depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu samedi soir, le Premier ministre affirme qu'Israël a réalisé de réels progrès en éliminant des chefs terroristes

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu arrivant à une réunion du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 14 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu arrivant à une réunion du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 14 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a salué dimanche la performance des forces de sécurité israéliennes lors du récent conflit avec un groupe terroriste dans la Bande de Gaza, affirmant qu’elles avaient suivi ses directives de prendre l’initiative et de surprendre les ennemis d’Israël.

« Les instructions que j’ai données conjointement avec le ministre de la Défense à Tsahal et au [service de sécurité intérieure du] Shin Bet peuvent se résumer en deux mots : ‘Initiative’ et ‘surprise' », a déclaré Netanyahu lors d’une réunion du cabinet à Jérusalem, dans ses premiers commentaires publics depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu la nuit précédente.

« Hier, j’ai félicité le chef d’état-major de Tsahal et le chef du Shin Bet et j’ai prononcé les deux mots suivants : Well done [Bien joué] », a-t-il déclaré, en passant à l’anglais pour ses mots d’éloge.

Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien ont conclu un accord de cessez-le-feu dans la nuit de samedi à dimanche, après près de cinq jours de combats au cours desquels Tsahal a éliminé une grande partie des dirigeants du Jihad islamique lors d’une série de frappes aériennes.

« La performance a été parfaite. Avec une surprise totale et une initiative continue, nous avons éliminé tous les hauts responsables du Jihad islamique à Gaza, détruit 17 centres de commandement du Jihad islamique, éliminé des dizaines de terroristes, frappé des sites de stockage de missiles, éliminé des escadrons antichars et bien d’autres choses encore », a déclaré Netanyahu.

« Depuis la mise en place du gouvernement il y a [quatre mois et demi], je n’ai cessé de répéter : ‘Quiconque nous fait du mal, qu’il réussisse ou non, le paiera de sa vie' », a déclaré le Premier ministre. « Aujourd’hui, les ennemis d’Israël – à Gaza et ailleurs – savent que même s’ils essaient de se cacher, nous pouvons et voulons les atteindre à tout moment. »

« Cette reconnaissance a été renforcée de manière significative lors de l’Opération ‘Bouclier et Flèche’. Nous avons inversé le scénario », a déclaré Netanyahu.

De la fumée et du feu s’échappant d’un immeuble qui appartenait à un responsable du Jihad islamique palestinien suite à une explosion causée par une frappe aérienne israélienne visant le bâtiment, à Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : AP Photo/Ashraf Amra)

Le Premier ministre a ensuite remercié les citoyens d’Israël, en particulier ceux qui vivent près de la frontière de Gaza, pour leur « soutien et leur résilience qui nous ont permis de mener à bien cette importante opération ».

Plus tôt dans la journée de dimanche, le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, a déclaré qu’Israël n’avait fait aucune concession au Jihad islamique palestinien dans le cadre de l’accord de cessez-le-feu.

« Nous n’avons rien promis », a déclaré Cohen à la radio de l’armée, confirmant le récit d’un haut fonctionnaire égyptien qui avait déclaré samedi au Times of Israel qu’Israël ne signerait pas un accord de cessez-le-feu qui impliquerait d’autres conditions que la retenue des tirs par Tsahal.

Le Jihad islamique palestinien a fait pression pour qu’Israël restitue la dépouille de son principal membre, Khader Adnan, décédé au début du mois après avoir fait une grève de la faim dans une prison israélienne à la suite d’une inculpation pour terrorisme. Le Jihad islamique palestinien a également demandé à Israël de s’engager à mettre fin aux assassinats ciblés de ses dirigeants, avait déclaré le responsable égyptien, ajoutant qu’Israël avait refusé d’inclure l’une ou l’autre de ces demandes dans l’accord de cessez-le-feu.

« Ils ne sont prêts à cesser le feu que si l’autre partie fait de même. Il n’y a pas de conditions à remplir », avait déclaré le responsable égyptien samedi.

La chaîne publique israélienne Kan a rapporté que le texte du cessez-le-feu stipule que les parties ont accepté de « cesser de cibler les civils, de cesser de détruire les maisons et de cesser de cibler les gens ». La formulation est suffisamment vague pour permettre à Israël d’assurer qu’il n’a pas accepté de cesser les assassinats ciblés des dirigeants du Jihad islamique palestinien, alors que le groupe terroriste peut prétendre qu’il l’a fait, a déclaré Kan.

Des Palestiniens endeuillées portant le corps d’Iyad al-Hassani, un commandant du Jihad islamique palestinien, drapé dans le drapeau du groupe terroriste, lors de ses funérailles dans la ville de Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)

Un cessez-le-feu tendu entre Israël et le Jihad islamique à Gaza semble tenir ce dimanche, malgré de brefs tirs de roquettes depuis la Bande de Gaza tard dans la nuit et des frappes aériennes de Tsahal en représailles après l’entrée en vigueur de la trêve à 22h.

Le cessez-le-feu conclu sous l’égide de l’Égypte a mis fin à cinq jours de combats intenses au cours desquels plus de 1 200 roquettes ont été tirées sur Israël.

Israël a tué 18 membres du Jihad islamique palestinien ainsi qu’au moins 10 civils palestiniens, a déclaré samedi un responsable de Tsahal. Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas, a établi le bilan des cinq jours de bataille à 33 morts, mais le responsable de Tsahal a fait remarquer que certains civils de Gaza avaient probablement été tués par des roquettes du Jihad islamique palestinien retombées à l’intérieur de la Bande de Gaza. Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), 151 autres Palestiniens de Gaza ont été blessés.

Deux civils israéliens ont été tués par des roquettes du Jihad islamique palestinien depuis le lancement de l’opération par l’armée : une Israélienne à Rehovot et un Palestinien de Gaza qui travaillait dans une serre près de la communauté agricole de Shokeda, dans le sud du pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.