Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Un Gazaoui qui travaillait en Israël meurt après le tir d’une roquette de Gaza

Alors que l'armée mène des frappes au 5e jour de l'opération, l'armée déclare que plus de 1 200 roquettes et mortiers ont été tirés sur Israël depuis le début des combats

Des roquettes lancées de la ville de Gaza vers Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Des roquettes lancées de la ville de Gaza vers Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Lancement de la « journée de perturbation » : Les manifestants bloquent les routes

Des manifestants contre la réforme du système judiciaire bloquant une route principale à l'entrée de Haïfa, le 11 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
Des manifestants contre la réforme du système judiciaire bloquant une route principale à l'entrée de Haïfa, le 11 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Des manifestants bloquent plusieurs routes alors qu’ils lancent une « journée de perturbation » contre le programme de réforme du système judiciaire du gouvernement, après que la coalition a renouvelé son effort législatif en avançant un projet de loi qui réduira le contrôle des juges sur les politiciens.

Les actions de protestation commencent avec des dizaines de manifestants qui installent des tentes à un carrefour à Herzliya, appelant cet avant-poste un « camp de la démocratie ».

Les tentes bloquent la circulation dans les deux sens sur la Route 20 dans le centre-ville, selon la police. Une vidéo de la scène montre des manifestants brûlant des pneus et chantant des chansons de protestation.

Au niveau de l’échangeur de Karkur, près de Hadera, les manifestants bloquent la Route 65 avec une immense banderole sur laquelle on peut lire « Pas d’entrée pour une dictature ».

Les manifestants bloquent également les entrées nord et sud de Haïfa sur la Route 2.

3 lance-roquettes souterrains du Jihad islamique palestinien ciblés par l’armée

L’armée israélienne déclare que ses avions ont frappé trois lance-roquettes souterrains du Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza lors du dernier tir de roquette.

Une seule roquette qui a déclenché plus tôt les alertes à la roquette à Rishon Lezion et à Holon a bien été interceptée par le Dôme de fer.

Les sirènes de roquettes entrantes continuent de retentir

Les sirènes de roquettes entrantes continuent de retentir dans les villes du sud d’Israël, quelques minutes avant le début d’un cessez-le-feu.

Les sirènes retentissent dans les villes de Sderot, Ashkelon et de nombreuses villes proches de la frontière avec la bande de Gaza.

Cessez-le-feu : Le Jihad islamique remercie l’Égypte

Un haut responsable du Jihad islamique à Gaza confirme qu’un cessez-le-feu a été conclu avec Israël.

Mohamad al-Hindi a déclaré à la chaîne Al Kahera Wal Nas que l’accord négocié par l’Égypte entrerait en vigueur à 22 heures.

« Maintenant, cet accord a été conclu grâce aux efforts continus de l’Égypte. Nous apprécions cet effort », dit-il.

L’armée mène de nouveaux raids aériens

L’armée israélienne a déclaré mener une nouvelle série de frappes aériennes dans la bande de Gaza après les tirs de roquettes sur le sud et le centre d’Israël.

L’armée dit qu’elle fournira plus de détails ultérieurement sur les cibles.

Les restrictions imposées aux villes à moins de 40 km de Gaza prolongées jusqu’à lundi soir

Tsahal a étendu les restrictions de mouvement et de rassemblement pour les résidents vivant jusqu’à 40 kilomètres de la Bande de Gaza jusqu’à lundi à 18h.

L’armée indique que l’extension des restrictions fait suite à une évaluation menée par des responsables militaires, après de nouveaux tirs de roquettes de Gaza sur Israël. Les règles étaient censées prendre fin à 20h aujourd’hui.

Les règles du Commandement du Front intérieur imposent la fermeture des écoles et des lieux de travail – à moins que les employés ne disposent d’un miklat – une pièce à l’abri des bombes qu’ils peuvent atteindre à temps – et limitent les rassemblements en plein air à un maximum de 10 personnes. Les rassemblements à l’intérieur sont limités à 100 personnes.

En outre, les écoles d’enseignement spécialisé sont autorisées à fonctionner, à condition qu’il existe une salle à l’abri des bombes que les écoliers et les enseignants peuvent atteindre à temps.

Israël acceptera un cessez-le-feu s’il n’est pas assorti de conditions – responsable égyptien

Un panache de fumée s’élèvant au-dessus d'un bâtiment après une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza le 13 mai 2023, au milieu des combats entre Israël et le Jihad islamique palestinien. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Un panache de fumée s’élèvant au-dessus d'un bâtiment après une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza le 13 mai 2023, au milieu des combats entre Israël et le Jihad islamique palestinien. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Israël ne signera pas d’accord de cessez-le-feu qui inclurait d’autres conditions que la limitation des tirs de Tsahal, a déclaré au Times of Israel un haut fonctionnaire égyptien au fait des négociations entre Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

Le Jihad islamique palestinien a fait pression pour qu’Israël libère le corps de son principal membre, Khader Adnan, qui est mort au début du mois après avoir fait une grève de la faim pour protester contre sa détention en Israël sans inculpation.

Le Jihad islamique palestinien a également demandé à Israël de s’engager à mettre fin aux assassinats ciblés de ses dirigeants, a déclaré le responsable égyptien, ajoutant qu’Israël a refusé d’inclure l’une ou l’autre de ces demandes dans un accord de cessez-le-feu.

« Ils ne sont prêts à cesser le feu que si l’autre partie fait de même. Il n’y a pas de conditions à remplir », a déclaré le fonctionnaire.

Tsahal : 6 centres de commandement du Jihad islamique ont récemment été ciblés

Une capture d'écran de la vidéo publiée par l'armée israélienne montrant une frappe aérienne sur une position de lancement de mortier du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza, le 12 mai 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une capture d'écran de la vidéo publiée par l'armée israélienne montrant une frappe aérienne sur une position de lancement de mortier du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza, le 12 mai 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Tsahal affirme avoir mené des frappes aériennes contre six centres de commandement du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza au cours des dernières heures.

L’armée israélienne affirme que ces lieux sont utilisés comme des bases pour la planification de tirs de roquettes.

« L’un des postes de commandement visés était responsable de la production de roquettes… commandées par Ali Ghali et son adjoint, Ahmed Abu Deka, qui ont été tués lors des frappes israéliennes de cette semaine, précise Tsahal.

Plus tôt dans la journée, l’armée a frappé quatre de ces centres de commandement, qui sont situés dans des immeubles résidentiels.

L’armée a d’abord averti les occupants des immeubles de quitter les lieux avant de procéder à la frappe, précise Tsahal.

Tsahal abat accidentellement un de ses drones près de Gaza

Tsahal affirme avoir abattu un de ses drones près de la frontière avec la Bande de Gaza plus tôt dans la journée.

Le drone s’est écrasé en territoire israélien, ajoute l’armée.

Tsahal ne précise pas comment les forces ont abattu le drone « ami », mais indique avoir ouvert une enquête.

Le Jihad islamique dit avoir tiré un missile antichar sur des troupes de Tsahal

Le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien affirme avoir visé les troupes israéliennes à la frontière de la Bande de Gaza avec un missile guidé anti-char.

Dans un communiqué, le groupe terroriste affirme avoir lancé le missile à 19h30 en réponse aux récentes frappes israéliennes contre ses sites et ses membres.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat du côté israélien.

Sirènes d’alerte déclenchées à Ashkelon et dans les communautés voisines

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans la ville côtière d’Ashkelon et dans un certain nombre de communautés voisines.

Manifestations contre la refonte judiciaire sur fond de combats à Gaza

Des manifestants protestant contre le projet de refonte judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 6 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des manifestants protestant contre le projet de refonte judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 6 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Des manifestations ont lieu pour la 19e semaine consécutive contre les projets de réforme du système judiciaire du gouvernement, bien que la participation semble être beaucoup plus faible que d’habitude après que les organisateurs des manifestations ont officiellement annulé les rassemblements officiels dans le sud et le centre du pays en raison des combats en cours entre Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

À Tel Aviv, où le principal rassemblement attire généralement plus de 100 000 personnes à son apogée chaque semaine, des centaines de personnes défilent de la place Dizengoff à la rue Kaplan.

Une marche est également organisée à Haïfa et un millier de personnes se rassemblent à la jonction de Nahalal, dans le nord d’Israël.

Les sirènes retentissent à Ofakim ; la portée des tirs de roquettes s’étend

Un missile intercepteur du système de défense du Dôme de Fer lancé après que des roquettes ont été tirées depuis la Bande de Gaza vers Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Un missile intercepteur du système de défense du Dôme de Fer lancé après que des roquettes ont été tirées depuis la Bande de Gaza vers Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les sirènes d’alerte retentissent maintenant dans la ville d’Ofakim, dans le sud du pays, alors que les terroristes palestiniens de Gaza étendent la portée de leurs tirs de roquettes.

Les sirènes retentissent également à Netivot et dans un certain nombre de communautés encore plus proches de Gaza, indiquant qu’un barrage intensif est en cours.

Des sirènes retentissent à Sderot et dans les villes voisines de la Bande de Gaza

Des sirènes de roquettes sont entendues à Sderot et dans plusieurs autres villes du sud du pays proches de la Bande de Gaza.

L’ouvrier palestinien tué dans un tir de roquette du Jihad islamique avait 6 enfants

Un ouvrier gazaoui, Abdullah Abu Jaba, a succombé aux blessures causées par une attaque à la roquette du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien alors qu’il travaillait en Israël.

Abu Jaba, père de six enfants, était aux côtés de son frère, qui a été grièvement blessé dans l’attaque et subit actuellement une intervention chirurgicale à l’hôpital Soroka de Beer Sheva.

Un Israélien avec lequel ils se trouvaient lors de l’attaque a été modérément blessé.

Magen David Adom a soigné 71 personnes depuis le début de l’opération à Gaza

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) a déclaré avoir fourni des soins médicaux à 71 personnes depuis le début de l’Opération « Bouclier et Flèche » de l’armée israélienne, mardi.

Une Israélienne a été tuée à Rehovot jeudi, et un travailleur palestinien de la Bande de Gaza a été tué plus tôt dans la journée dans le sud d’Israël.

27 personnes ont subi des blessures physiques, dont sept ont été blessées par des éclats d’obus et du verre brisé suite à l’impact des roquettes, l’une d’entre elles gravement et quatre modérément.

Selon MDA, 18 personnes ont été légèrement blessées alors qu’elles couraient s’abriter pendant le déclenchement d’une sirène d’alerte à la roquette.

Selon le service de secours, 44 autres personnes ont cherché à se faire soigner pour une anxiété aiguë causée par des impacts proches.

Tsahal frappe un agent du Jihad islamique palestinien qui tire des mortiers à Gaza

L’armée israélienne affirme avoir effectué une frappe de drone contre un membre du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza qui lançait des mortiers sur Israël.

Tsahal publie des images d’un mortier lancé depuis le site et de l’attaque aérienne qui a suivi.

Un ouvrier palestinien meurt à cause d’une attaque à la roquette depuis Gaza

Illustration : L'hôpital Soroka à Beer Sheva, le 23 décembre 2013. (Crédit : Flash90)
Illustration : L'hôpital Soroka à Beer Sheva, le 23 décembre 2013. (Crédit : Flash90)

L’un des hommes de Gaza blessés lors d’un tir de roquette du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien sur le sud d’Israël plus tôt aujourd’hui est décédé, selon des responsables médicaux.

Plus tôt, deux ouvriers palestiniens de Gaza et un bédouin israélien ont été blessés après qu’une roquette lancée depuis la Bande de Gaza a atterri près de la ville frontalière de Shokeda, dans le sud du pays.

Les deux Gazaouis ont été grièvement blessés, tandis que l’Israélien se trouve dans un état léger à modéré.

L’un des Gazaouis, âgé de 35 ans, a succombé à ses blessures à l’hôpital Soroka de Beer Sheva, selon l’hôpital.

Ce décès est le deuxième en Israël depuis le début des hostilités mardi.

Plus de 1 234 projectiles tirés sur Israël depuis le début de l’opération à Gaza

Des roquettes tirées depuis la Bande de Gaza vers Israël le 13 mai 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Des roquettes tirées depuis la Bande de Gaza vers Israël le 13 mai 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Tsahal déclare qu’à 16h, les terroristes palestiniens de la Bande de Gaza ont lancé 1 234 roquettes et mortiers sur Israël depuis le début de l’Opération « Bouclier et Flèche », mardi.

L’armée précise que 976 de ces projectiles ont franchi la frontière, tandis que 221 sont retombés dans la Bande de Gaza.

Les systèmes de défense aérienne ont intercepté 373 des roquettes. Plusieurs ont atterri à l’intérieur de villes, tuant une personne et en blessant plusieurs autres, tout en causant d’importants dégâts matériels.

Les autres ont atterri dans des zones ouvertes sans causer de dégâts, selon Tsahal.

L’armée affirme avoir mené des frappes contre 371 sites appartenant au groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

Halevi prêt à poursuivre les assassinats ciblés

Le chef d'état-major de l'armée israélienne Herzi Halevi rencontrant d'autres hauts Commandants, au milieu des combats contre le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien basé à Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne Herzi Halevi rencontrant d'autres hauts Commandants, au milieu des combats contre le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien basé à Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, a déclaré que la poursuite des tirs de roquettes du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien sur Israël permettait à Tsahal « d’accroître leurs résultats » dans l’opération en cours contre le groupe terroriste.

« Nous avons obtenu des résultats très importants au cours de cette opération ; dès le premier coup, les résultats s’intensifient et s’accumulent. La poursuite des tirs de roquettes du Jihad islamique palestinien nous permet d’accroître nos résultats », a déclaré Halevi à l’issue d’une évaluation avec les hauts gradés de l’armée israélienne et d’autres responsables de la Défense.

« Nous sommes prêts à poursuivre les assassinats ciblés et les frappes de manière précise et croissante, comme nous l’avons fait ces derniers jours », ajoute Halevi.

Jusqu’à présent, Israël a ciblé et tué six commandants de haut rang du Jihad islamique palestinien au cours de la dernière série d’hostilités qui a débuté mardi matin.

Un éclat d’obus tombe sur un parking de Netivot, des dégâts mais pas de blessés

Des éclats d'obus tombés sur un parking de la ville de Netivot, dans le sud du pays, après que des terroristes de la Bande de Gaza ont tiré un barrage de roquettes sur Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Twitter ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des éclats d'obus tombés sur un parking de la ville de Netivot, dans le sud du pays, après que des terroristes de la Bande de Gaza ont tiré un barrage de roquettes sur Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Twitter ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Lors de la dernière salve de roquettes lancée sur des villes proches de la frontière avec la Bande de Gaza, un gros éclat d’obus a atterri dans la ville de Netivot, dans le sud du pays.

Des images de la scène montrent ce qui semble être une partie d’une grosse roquette après qu’elle a été interceptée par le système de défense aérienne Dôme de fer.

Il n’y a pas de blessés, mais un parking a été endommagé à l’endroit où l’éclat est tombé.

Selon les instructions du Commandement du Front intérieur, les civils doivent rester dans les abris anti-atomiques pendant 10 minutes après le retentissement de la sirène d’une roquette, en raison des éclats d’obus qui tombent après les interceptions.

Source israélienne : Les combats actuels à Gaza montrent la « faiblesse » du Hamas

Des terroristes du Hamas dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)
Des terroristes du Hamas dans la ville de Gaza, le 10 décembre 2022. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)

Une source diplomatique de haut rang affirme que les combats actuels entre Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien montrent « la faiblesse » du Hamas, dans un effort apparent pour inciter les dirigeants de Gaza à maîtriser le groupe terroriste soutenu par l’Iran.

La source indique que le groupe terroriste palestinien du Hamas a longtemps empêché d’autres factions de « dicter des politiques » à Gaza, mais que le Jihad islamique palestinien « a pris le contrôle de l’ordre du jour ».

« Plus que tout, cela montre la faiblesse du Hamas, qui est entraîné par le Jihad islamique palestinien dans un cycle inutile [de combats] », déclare la source. « Si le Hamas ne fixe pas une ligne rouge pour le Jihad islamique palestinien et ne le force pas à cesser les tirs de roquettes, ce sera la preuve d’un changement dans l’équilibre des forces dans la Bande de Gaza. »

Un Palestinien neutralisé après avoir tenté de poignarder des agents à un checkpoint en Cisjordanie – police

Le couteau qu'un Palestinien aurait tenté d'utiliser pour poignarder des agents de la police des frontières près de l'implantation de Shaked, dans le nord de la Cisjordanie, le 13 mai 2023. (Crédit : Police israélienne)
Le couteau qu'un Palestinien aurait tenté d'utiliser pour poignarder des agents de la police des frontières près de l'implantation de Shaked, dans le nord de la Cisjordanie, le 13 mai 2023. (Crédit : Police israélienne)

Un Palestinien qui aurait tenté de poignarder des agents de la police des frontières à un poste de contrôle dans le nord de la Cisjordanie a été neutralisé, selon des responsables.

Un porte-parole de la police des frontières a déclaré que le suspect s’était précipité vers le poste de contrôle situé près de l’implantation de Shaked, connu sous le nom de « point de contrôle 300 », en brandissant un couteau.

« Les troupes de la police des frontières opérant au point de passage ont tiré sur le terroriste et l’ont neutralisé », a déclaré le porte-parole.

L’état de santé du terroriste n’est pas encore clair.

Aucun soldat ou officier n’a été blessé.

Des sirènes retentissent à Netivot et dans les villes frontalières de Gaza

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans la ville de Netivot et dans un certain nombre de localités proches de la Bande de Gaza.

Le ministère de la Défense étend le programme « Coup de vent » jusqu’à mardi

Le ministère de la Défense annonce la prolongation du programme « Coup de vent » dans le cadre duquel il transporte en bus les habitants de la région de Gaza vers d’autres régions d’Israël et paie leur séjour dans des hôtels, des auberges et des maisons d’hôtes.

Le programme restera en vigueur jusqu’à mardi.

Hanegbi : Israël n’est pas engagé dans des négociations de cessez-le-feu, mais c’est aussi notre intérêt

Le conseiller à la Sécurité nationale Tzachi Hanegbi arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 7 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le conseiller à la Sécurité nationale Tzachi Hanegbi arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 7 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le conseiller à la Sécurité nationale, Tzahi Hanegbi, a déclaré qu’Israël n’était pas actuellement engagé dans des négociations sur un cessez-le-feu, l’objectif actuel étant de frapper le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien basé à Gaza.

Hanegbi souligne l’opération « sans précédent » menée à Gaza au cours des derniers jours, ainsi que l’assassinat de nombreux membres importants du Jihad islamique palestinien.

« Les Égyptiens essaient », déclare-t-il lors d’un événement culturel à Mevasseret Zion, en faisant référence aux efforts du Caire pour mettre fin aux combats. « Ils veulent mettre fin à la violence et empêcher une escalade. C’est aussi notre intérêt. »

Il affirme également qu’Israël a atteint ses objectifs « dès les premières secondes » de l’opération, en référence à l’assassinat initial de trois hauts responsables du Jihad islamique palestinien.

« Tout ce qui s’est passé depuis nous oblige à agir parce qu’ils nous tirent dessus », ajoute-t-il.

Les 2 blessés graves sont des bergers gazaouis, le 3e est un Bédouin israélien

Les deux bergers grièvement blessés dans l’attaque à la roquette près de Shokeda sont des Palestiniens de la Bande de Gaza, tandis que le troisième, qui est modérément blessé, est un Bédouin israélien, selon des sources de la Défense.

Sirènes d’alerte activées dans les kibboutzim de la région de Gaza

Des sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans les kibboutzim de Kissufim et Ein Hashlosha, tous deux situés près de la frontière avec Gaza.

Tsahal frappe 3 positions de lancement de mortiers du Jihad islamique à Gaza

Tsahal déclare avoir pris pour cible trois positions de lancement de mortiers du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza il y a peu de temps.

Elle ajoute qu’elle a également touché un poste militaire du Jihad islamique palestinien lors de l’une des récentes frappes.

Tshal déclare que jusqu’à présent, elle a touché 13 lance-roquettes souterrains et qu’elle continue de frapper des cibles à cette heure.

Les sirènes de roquettes retentissent à Kerem Shalom

Les sirènes de roquettes retentissent dans la localité frontalière de Kerem Shalom, signalant des tirs en provenance de Gaza.

Aucun blessé ni dégât n’est signalé dans l’immédiat.

Israël : le Jihad islamique a tiré des obus de mortier sur les postes-frontières de Gaza

Des Palestiniens en train de traverser au point de passage d'Erez avec Israël près de Beit Hanun dans le nord de la Bande de Gaza, le 27 août 2018. (Crédit : AFP Photo/Mahmud Hams)
Des Palestiniens en train de traverser au point de passage d'Erez avec Israël près de Beit Hanun dans le nord de la Bande de Gaza, le 27 août 2018. (Crédit : AFP Photo/Mahmud Hams)

Le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a lancé des dizaines de mortiers sur les postes-frontières avec la Bande de Gaza d’Erez et de Kerem Shalom, selon les autorités.

Dans une déclaration commune, le ministère de la Défense et le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) affirment que ces attaques empêcheront l’ouverture des points de passage.

Les points de passage sont fermés depuis mardi.

« Les tirs de roquettes sur les points de passage, ainsi que les tirs de roquettes ratés, nuisent aux habitants de la Bande de Gaza », indique le communiqué.

Des victimes dans une frappe israélienne près de Khan Younis – média

Les médias palestiniens font état de victimes dans une frappe aérienne israélienne près de la ville de Khan Younis, dans le sud de la Bande de Gaza.

Il n’y a pas d’autres détails sur la frappe, et l’armée israélienne n’a pas encore fait de commentaire.

3 blessés par le tir de roquette sur Shokeda ; les hommes seraient originaires de Gaza

La police a déclaré que deux des hommes blessés lors d’un tir de roquette près de Shokeda sont dans un état grave, et qu’une personne est modérément blessée.

Les secouristes avaient initialement déclaré qu’une personne était gravement blessée.

Selon certaines informations, au moins deux des trois hommes blessés par le tir de roquette étaient originaires de Gaza.

Il s’agirait de bergers autorisés à travailler sur les terres agricoles près de la frontière de Gaza.

Les sirènes de roquettes retentissent à Ashdod et dans la région de Shfela

Des roquettes tirées depuis la ville de Gaza vers Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Mohamed Abed/AFP)
Des roquettes tirées depuis la ville de Gaza vers Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Mohamed Abed/AFP)

Les sirènes des roquettes en approche retentissent dans la ville côtière d’Ashdod et dans les villes de la région de Shfela.

Le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a promis de poursuivre ses attaques à la roquette contre Israël à la suite des frappes israéliennes contre le groupe terroriste dans la Bande de Gaza.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé dans l’immédiat à la suite de ce dernier tir.

Tsahal : Réduction de 50 % des tentatives de lancement de mortiers sur Israël

Un Israélien se mettant à l'abri pendant le déclenchement d'une sirène de raid aérien avertissant de l'arrivée de roquettes tirées depuis la Bande de Gaza, à Sderot, en Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : AP/Tsafrir Abayov)
Un Israélien se mettant à l'abri pendant le déclenchement d'une sirène de raid aérien avertissant de l'arrivée de roquettes tirées depuis la Bande de Gaza, à Sderot, en Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : AP/Tsafrir Abayov)

Tsahal affirme avoir constaté une diminution spectaculaire des tentatives des terroristes du Jihad islamique palestinien de lancer des mortiers sur les communautés du sud du pays, près de la frontière avec la Bande de Gaza.

« Nous avons détecté une réduction de 50 % des tentatives de lancement de mortiers sur le territoire israélien, par rapport aux séries précédentes contre le Jihad islamique », déclare le commandant du « centre de tir » de la division de Gaza de Tsahal, qui coordonne les opérations offensives de l’unité.

L’officier, qui ne peut être nommé, explique que l’unité a jusqu’à présent déjoué huit tentatives de cellules ou d’individus du Jihad islamique palestinien de mener des attaques de missiles guidés antichars à la frontière au cours de l’escalade actuelle.

Il explique que les efforts fructueux contre le Jihad islamique palestinien sont dus à l’isolement de la zone proche de la frontière – en fermant certaines routes exposées aux tirs d’ATGM – à la rapidité de réaction face aux cellules qui préparent des attaques et à la coopération avec l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, le renseignement militaire et l’armée de l’Air.

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à Nirim et Ein HaShlosha

Des sirènes retentissent dans deux localités proches de la frontière avec la Bande de Gaza, signalant des tirs imminents.

Les sirènes d’alerte retentissent à Nirim et Ein HaShlosha.

Aucun blessé ou dégât n’est signalé dans l’immédiat.

1 blessé grave par des tirs de roquettes près de Shokeda

Trois bergers ont été blessés, dont un grièvement, par un tir de roquette près de la ville de Shokeda, à la frontière sud de la Bande de Gaza.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) a déclaré qu’il transportait les trois hommes d’une quarantaine d’années à l’hôpital Soroka de Beer Sheva pour les soigner.

Les deux autres hommes sont dans un état modéré, selon MDA.

Deux victimes ont été soignées sur place, tandis que le troisième s’est rendu à l’entrée de Netivot, où les secouristes l’ont trouvé.

2 blessés légers par des éclats d’obus à Shokeda

Selon les premières informations, deux personnes sont légèrement blessées par des éclats d’obus près de la communauté frontalière de Shokeda, au sud de Gaza.

Il s’agirait de deux hommes âgés de la quarantaine.

L’armée cible 3 lance-roquettes souterrains du Jihad islamique

L’armée israélienne a mené des frappes aériennes contre trois lance-roquettes souterrains du Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza.

L’armée publie des images des frappes, ainsi que celles d’une frappe contre deux centres de commandement du Jihad islamique plus tôt.

Tsahal dit qu’il continue de viser les sites du Jihad islamique à travers Gaza à cette heure, suite à de nouveaux tirs de roquettes sur Israël.

Des sirènes retentissent dans des communautés proches de Gaza

Des sirènes retentissent dans un certain nombre de communautés proches de la frontière avec la bande de Gaza, signalant l’arrivée de tirs.

Les alertes retentissent à Nirim, Alumim, Shokda, Be’eri et Nahal Oz.

Il n’y a pas d’informations faisant état de blessés ou de dégâts.

Les sirènes retentissent à Sderot, Netivot et à proximité de la frontière de Gaza

Des alertes à la roquette retentissent dans les villes de Sderot et de Netivot, ainsi que dans un certain nombre de localités environnantes.

Il n’y a pas de blessés ni de dégâts matériels signalés dans l’immédiat.

Pluie de roquettes sur Ashdod et les communautés frontalières de Gaza

Des salves de roquettes sont tirés sur la ville côtière d’Ashdod et les communautés frontalières de Gaza après que le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a promis de renouveler ses tirs de roquettes.

Des sirènes d’alerte retentissent dans un certain nombre de localités.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat.

Les habitants rapportent avoir entendu le système de défense aérienne Dôme de fer intercepter un certain nombre de projectiles.

Tsahal frappe les centres de commandement du Jihad Islamique dans la Bande de Gaza

Tsahal déclare avoir mené des frappes aériennes contre deux autres centres de commandement du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza.

Auparavant, l’armée avait frappé deux centres de commandement similaires, situés dans des immeubles résidentiels. Hier, quatre centres de commandement de ce type ont été frappés.

Tsahal a d’abord averti les occupants des immeubles de quitter les lieux avant de procéder à la frappe, indique l’armée. Ces bâtiments sont utilisés comme des bases pour la planification de tirs de roquettes.

Des roquettes tirées en direction d’Ashdod et des communautés frontalières de Gaza

Des roquettes lancées de la ville de Gaza vers Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Des roquettes lancées de la ville de Gaza vers Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Les sirènes de tirs de roquettes ont retenti dans la ville côtière d’Ashdod et dans d’autres villes voisines.

Il s’agit de la première attaque à la roquette de longue portée aujourd’hui, le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien ayant jusqu’à présent concentré ses tirs sur des villes proches de la frontière avec la Bande de Gaza.

Les sirènes retentissent également dans les villes proches de la frontière de Gaza. Aucun blessé ou dégât n’a été signalé dans l’immédiat à la suite de ces attaques.

Magen David Adom a soigné 65 personnes depuis le début des combats

Un secouriste israélien se met à l'abri alors que retentit une sirène avertissant de l'arrivée de roquettes tirées depuis la Bande de Gaza, dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
Un secouriste israélien se met à l'abri alors que retentit une sirène avertissant de l'arrivée de roquettes tirées depuis la Bande de Gaza, dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) déclare avoir soigné 65 personnes depuis le début de l’Opération « Bouclier et Flèche » lancée par l’armée israélienne mardi.

Une octogénaire a été tuée à Rehovot.

22 personnes ont subi des blessures physiques, dont cinq ont été blessées par des éclats d’obus et des bris de verre, trois d’entre elles modérément.

En outre, 16 personnes ont été légèrement blessées alors qu’elles couraient s’abriter pendant la sirène d’alerte à la roquette.

D’autres ont cherché à se faire soigner pour une anxiété aiguë due à des impacts proches, selon MDA.

Tsahal mène une nouvelle série de frappes sur des cibles du Jihad islamique à Gaza

Des personnes marchant au milieu des débris d'un bâtiment touché par une frappe aérienne israélienne après un tir de roquette, dans la ville de Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Des personnes marchant au milieu des débris d'un bâtiment touché par une frappe aérienne israélienne après un tir de roquette, dans la ville de Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Tsahal a annoncé une nouvelle vague de frappes aériennes contre des cibles du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza.

L’armée précise qu’elle fournira ultérieurement de plus amples détails sur les cibles.

Des roquettes tirées vers Ashkelon et la frontière avec la Bande de Gaza

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à Ashkelon ainsi que dans un certain nombre de communautés proches de la Bande de Gaza.

Ces tirs de roquettes interviennent après environ deux heures de calme.

La Treizième chaîne indique qu’au moins quatre projectiles ont été tirés et que le système de défense aérienne Dôme de fer a été activé.

Le Jihad islamique promet de nouveaux tirs de roquettes après les raids de Tsahal

Des roquettes lancées depuis le sud de la Bande de Gaza en direction d'Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Des roquettes lancées depuis le sud de la Bande de Gaza en direction d'Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

La branche armée du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien promet de renouveler le bombardement des villes israéliennes avec des roquettes après de nouvelles frappes aériennes israéliennes sur la Bande de Gaza.

« Face à la poursuite des assassinats et des bombardements d’appartements et de maisons sécurisées, la résistance palestinienne renouvellera ses bombardements de missiles sur les villes occupées », déclarent les Brigades Al-Qods dans un communiqué.

Elles ajoutent que « la résistance s’est préparée à des mois de confrontation » avec Israël.

Jihad islamique : « L’opération se poursuit, nos prochaines attaques sont en route »

Des roquettes lancées depuis le sud de la Bande de Gaza en direction d'Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Des roquettes lancées depuis le sud de la Bande de Gaza en direction d'Israël, le 12 mai 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Un responsable anonyme du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien met en garde Israël contre de nouvelles attaques à venir, sans fournir plus de détails.

« L’opération se poursuit, nos prochaines attaques sont en route », a déclaré le responsable à la chaîne libanaise Al-Mayadeen, selon le site d’information Ynet.

Le responsable a également évoqué les pourparlers en vue d’un éventuel cessez-le-feu, sous la médiation du Caire.

« L’Égypte fait des efforts à long-terme et nous l’apprécions. Nous discutons avec eux dans un esprit positif », a déclaré le responsable.

Tsahal a frappé des immeubles résidentiels dans le nord de Gaza – médias palestiniens

Les médias palestiniens rapportent que l’armée de l’air israélienne a bombardé un certain nombre de bâtiments résidentiels dans le nord de la Bande de Gaza.

Tsahal n’a pas encore commenté les dernières frappes, mais a déclaré qu’elle visait des sites utilisés par le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, y compris des centres de commandement situés dans des immeubles résidentiels.

L’armée prévient les habitants de ces immeubles qu’ils doivent d’abord évacuer la zone avant de procéder à la frappe.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat.

Les médias palestiniens publient des images de certaines des frappes.

Tsahal : Les jets et les drones poursuivent leurs frappes sur le Jihad Islamique

Des personnes rassemblées devant un bâtiment touché par une frappe aérienne israélienne en réponse à un tir de roquette, dans la ville de Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Des personnes rassemblées devant un bâtiment touché par une frappe aérienne israélienne en réponse à un tir de roquette, dans la ville de Gaza, le 13 mai 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Tsahal déclare que des avions de combat et des drones ont mené une série de frappes contre des sites du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza au cours des dernières heures.

Ces sites comprennent six positions de lancement de roquettes et de mortiers, un poste militaire et un complexe utilisé par le groupe terroriste pour mener éventuellement une attaque de missiles guidés anti-char à la frontière.

Selon l’armée, deux des sites de lancement de roquettes du Jihad islamique palestinien sont situés dans le quartier Zaytun de la ville de Gaza, « à proximité de l’école Al-Emam Al Shafaa ».

Ces sites de lancement de roquettes ont également été utilisés pour tirer des roquettes depuis la Bande de Gaza en direction d’Israël lors de l’Opération « Gardien des murs » en mai 2021 et de l’Opération « Aube » en août 2022″, ajoute Tsahal.

L’armée publie également des images montrant les frappes contre les sites de lancement de roquettes.

Ashkelon confirme qu’il n’y a eu ni dégât ni blessé lors du tir de roquette matinal

La municipalité d’Ashkelon confirme qu’aucun projectile n’est tombé dans la ville lors du tir de barrage de roquettes effectué aux premières heures de la matinée.

Dans un communiqué, la municipalité indique que six roquettes ont été tirées en direction de la ville côtière.

Depuis le début de l’Opération « Bouclier et Flèche » de Tsahal mardi, 96 roquettes ont été tirées sur Ashkelon en 23 barrages.

Une maison a été directement touchée.

2 Palestiniens tués dans des affrontements avec l’armée à Naplouse – secouristes

De jeunes Palestiniens jettant des pierres sur des véhicules militaires pendant une opération de l'armée israélienne, venus arrêter des individus recherchés du camp de Balata, à Naplouse, en Cisjordanie, le 17 août 2022. (Crédit :  Jaafar Ashtiyeh/AFP)
De jeunes Palestiniens jettant des pierres sur des véhicules militaires pendant une opération de l'armée israélienne, venus arrêter des individus recherchés du camp de Balata, à Naplouse, en Cisjordanie, le 17 août 2022. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Le Croissant Rouge palestinien (PRCS) affirme que deux Palestiniens ont été tués lors d’affrontements avec les troupes israéliennes dans le camp de réfugiés de Balata, dans la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie.

Dans un communiqué repris par les médias palestiniens, le service ajoute que sept autres personnes sont blessées.

Dans les vidéos publiées par les médias palestiniens, on peut entendre des coups de feu dans tout le camp.

Aucun blessé israélien n’a été signalé dans l’immédiat.

Les troupes israéliennes procèdent fréquemment à des arrestations dans les villes palestiniennes et sont souvent la cible de tirs de la part d’hommes armés locaux.

Plus de 1 000 roquettes tirées sur Israël, 325 sites du Jihad islamique touchés

Police et secouristes sur les lieux où une roquette tirée depuis Gaza a touché et endommagé un bâtiment à Rehovot, le 11 mai 2023. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Police et secouristes sur les lieux où une roquette tirée depuis Gaza a touché et endommagé un bâtiment à Rehovot, le 11 mai 2023. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Tsahal déclare qu’à 8h du matin, les terroristes palestiniens de la Bande de Gaza ont lancé 1 099 roquettes et mortiers sur Israël depuis le début de l’Opération Bouclier et Flèche, mardi.

L’armée précise que 865 de ces projectiles ont franchi la frontière, tandis que 202 – environ un sur quatre – sont retombés dans la Bande de Gaza.

Les systèmes de défense aérienne ont intercepté 340 des roquettes. Plusieurs ont atterri à l’intérieur de villes, tuant une personne et en blessant plusieurs autres, tout en causant d’importants dégâts matériels.

Les autres ont atterri dans des zones ouvertes sans causer de dégâts, selon Tsahal.

L’armée affirme avoir mené des frappes contre 325 sites appartenant au Jihad islamique palestinien.

Jihad islamique : Il n’y a pas d’accord sur le cessez-le-feu ; poursuite des pourparlers

De la fumée s’élèvant au-dessus des bâtiments de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, après une frappe israélienne, le 12 mai 2023. (Crédit : Said Khatib/AFP)
De la fumée s’élèvant au-dessus des bâtiments de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, après une frappe israélienne, le 12 mai 2023. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Un porte-parole du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a déclaré qu’il n’avait pas accepté la nouvelle proposition de cessez-le-feu soumise par l’Égypte et que les discussions à ce sujet se poursuivaient.

« Nous ne sommes pas parvenus à un accord concernant un cessez-le-feu temporaire proposé par l’Égypte, les discussions se poursuivent », a déclaré le porte-parole à la chaîne d’information Al-Araby, selon le site d’information Ynet.

« Israël veut le calme en échange du calme, sans s’engager à mettre fin aux assassinats ciblés », ajoute le porte-parole.

Mardi, Israël a tué trois membres importants du groupe du Jihad islamique palestinien, et les frappes qui ont suivi ont tué au moins trois autres personnalités, dont une vendredi après-midi.

Tsahal frappe des centres de commandement du Jihad islamique et des positions de lancement de roquettes

L’armée israélienne déclare que des avions de l’armée de l’Air ont frappé deux centres de commandement appartenant au groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la Bande de Gaza aux premières heures de samedi matin, ainsi qu’un certain nombre de lanceurs de roquettes et de positions de lancement de mortiers.

Tsahal indique que l’un des centres de commandement était utilisé pour planifier et superviser les opérations terroristes contre Israël et servait de quartier général au frère du principal commandant du Jihad islamique palestinien, Baha Abu al-Ata, qui a été assassiné par Israël en 2019.

Muhammad Abu al-Ata est un membre important de l’opération de l’unité de roquettes du Jihad islamique palestinien, indique l’armée, ajoutant qu’en cas d’urgence, il « abandonne généralement son quartier général et s’installe à l’hôpital Shifa » dans la ville de Gaza « pour se cacher parmi la population civile, tout en continuant à agir et à tenter de diriger des opérations terroristes contre Israël ».

L’armée de l’Air israélienne a également attaqué un autre centre de commandement, dirigé par un membre important du Jihad islamique palestinien, Khaled Azzam, également membre de l’unité des roquettes à Gaza.

L’armée affirme que ce centre est utilisé pour diriger les tirs de roquettes sur Israël.

Washington souligne « l’urgence de parvenir à un cessez-le-feu »

Les États-Unis ont demandé que des mesures soient prises pour s’assurer que la violence diminue, alors que les violences entre Israël et le groupe terroriste de Gaza entrent dans leur cinquième jour.

Lors d’un appel avec le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, un proche allié du Premier ministre Benjamin Netanyahu, la secrétaire d’État adjointe américaine Wendy Sherman a souligné « l’urgence de parvenir à un accord de cessez-le-feu afin d’éviter toute nouvelle perte de vies civiles », a déclaré le porte-parole du Département d’État Matthew Miller dans un communiqué de presse.

Au cours de l’appel, Sherman a répété « l’engagement durable des États-Unis en faveur de la sécurité d’Israël » et a présenté ses condoléances au citoyen israélien tué lors des attaques à la roquette d’hier », a déclaré Miller.

Elle a également « fermement condamné le lancement aveugle de roquettes sur Israël par des groupes terroristes basés à Gaza, qui met en danger le bien-être des Israéliens et des Palestiniens », et a souligné que « les Israéliens et les Palestiniens méritent de vivre en sécurité », exprimant « son profond regret pour les victimes civiles palestiniennes et israéliennes ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.