Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

NYC : Arrestation d’un manifestant anti-Israël qui appelait à expulser les « sionistes » du métro

Des images ont montré un homme correspondant à la description de Anas Saleh, 24 ans, inculpé de tentative de coercition, criant "Levez la main si vous êtes sioniste" dans un wagon bondé

Une rame de métro de New York bondée de manifestants pro-palestiniens, le 10 juin 2024. (Crédit : Capture d’écran X)
Une rame de métro de New York bondée de manifestants pro-palestiniens, le 10 juin 2024. (Crédit : Capture d’écran X)

NEW YORK  – Un Américain qui avait exigé que des « sionistes » s’identifient dans une rame de métro bondée de New York lors d’une manifestation contre la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, puis leur avait suggéré de sortir, a été inculpé mercredi de tentative de coercition, un délit mineur, a indiqué la police locale.

Selon le New York Jewish Week, la police de New York (NYPD) a donné le nom d’Anas Saleh, 24 ans, à l’homme en question.

Une vidéo le montrant en train de diriger des manifestants scandant « Levez la main si vous êtes sioniste » dans un wagon de métro bondé le 10 juin a suscité une condamnation générale de la part des autorités publiques et a incité la gouverneure de New York, Kathy Hochul, à proposer d’interdire les masques dans le métro.

Elle et d’autres ont déclaré que le slogan était antisémite et destiné à effrayer les Juifs. Au moins une personne qui se trouvait à bord du train s’est plainte à la police, selon les autorités.

Le New York Post a rapporté que Saleh s’est rendu après que la NYPD a publié une photo de lui portant un keffieh – le foulard arabe censé protéger du soleil et du sable qui est devenu un symbole du nationalisme palestinien -, les couleurs du drapeau palestinien et des lunettes de soleil, et qu’elle a demandé au public de fournir des informations.

Un porte-parole de la police a déclaré avoir reçu une convocation à comparaître devant le tribunal à une date ultérieure. Un message téléphonique laissé au numéro indiqué pour le suspect n’a pas été retourné. Il n’a pas été précisé s’il avait un avocat.

Un porte-parole du procureur de Manhattan, Alvin Bragg, a déclaré que cette affaire faisait toujours l’objet d’une enquête et que toute personne disposant d’informations devait contacter les autorités.

L’incident à bord du train s’est produit alors qu’un groupe important de manifestants anti-Israël quittait un rassemblement à Union Square, à Manhattan, pour se rendre à une autre manifestation devant une exposition commémorant les victimes du massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre au Festival Supernova, dans le sud d’Israël. Ce massacre a fait 364 morts et plus de 40 personnes ont été prises en otage.

Des centaines de manifestants sont descendus dans la station de métro, certains tapant sur des tambours et scandant « Nous libérerons la Palestine ! »

L’afflux soudain de passagers a créé un embouteillage temporaire sur le quai. La police a retardé certains trains. Les manifestants ont tagué des graffitis sur certains wagons du métro.

Un manifestant anti-Israël portant un portrait du chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, lors d’un rassemblement au Hunter College, à New York, le 23 juin 2024. (Crédit : Capture d’écran X ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Dans l’un des wagons retardés, un homme – qui ne portait pas de masque – a utilisé le système de chant « mic check » popularisé lors des manifestations d’Occupy Wall Street en 2011 pour transmettre des messages à d’autres manifestants.

« Mic check. Il y a un bébé à bord », a-t-il dit, selon la vidéo de l’incident.
Puis l’homme dit : « Mic check. Répétez après moi. Levez la main si vous êtes sioniste. » Il ajoute ensuite : « C’est l’occasion de sortir ».

D’autres manifestants, dont certains se couvrent le visage, répètent l’appel aux sionistes à lever la main. Personne à bord de la voiture bondée ne semble lever la main. « OK, pas de sionistes. C’est bon », dit l’homme en souriant.

Des élus ont souligné que cet incident était un exemple d’antisémitisme lors des manifestations anti-Israël liées à la guerre de Gaza, déclenchée par l’irruption de milliers de terroristes du Hamas à la frontière israélienne le 7 octobre, qui ont tué près de 1 200 personnes et pris 251 otages, pour la plupart des civils, souvent au prix d’actes de brutalité et d’agressions sexuelles.

« Ce sont de répréhensibles et ignobles propos », a déclaré le maire démocrate de New York, Eric Adams, au moment des faits. « Moi et tous les New-Yorkais qui défendent la paix sommes unis contre eux. »

Hochul, également démocrate, a semblé faire référence à l’incident lors d’une conférence de presse tenue le 13 juin, au cours de laquelle elle a proposé d’interdire le port de masques dans le métro, sauf pour des raisons de santé ou de religion.

« Nous ne tolérerons pas que des individus utilisent des masques pour échapper à leurs responsabilités en cas de comportement criminel ou menaçant », a-t-elle déclaré. L’homme qui a entonné le chant ne portait pas de masque, mais certaines personnes qui l’ont répété en portaient un.

Ni Hochul ni les législateurs de l’État n’ont pris de mesures publiques pour interdire le port du masque dans les transports publics depuis que Hochul l’a suggéré.

Le port du masque a été rendu obligatoire dans le métro pendant la majeure partie des années 2021 et 2022 afin de prévenir la propagation du COVID-19, et de nombreux usagers continuent de le porter pour se protéger et protéger les autres de l’infection.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.