Rechercher

NYPD : Les actes antisémites ont plus que doublé au cours des 2 dernières années

La ville de New York a recensé 263 attaques en 2022, soit en moyenne, 1 toutes les 33 heures ; 11 000 $ de prime pour toute information sur le suspect qui aurait crié "Kanye 2024"

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Illustration : Des véhicules de police et de sécurité communautaire lors d'un événement juif à Brooklyn, à New York, le 19 mai 2022. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
Illustration : Des véhicules de police et de sécurité communautaire lors d'un événement juif à Brooklyn, à New York, le 19 mai 2022. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

NEW YORK – Plus de 250 crimes antisémites ont été signalés aux autorités de la ville de New York l’année dernière, marquant une forte augmentation des incidents visant les Juifs au cours des deux dernières années, selon les données de la police de New York (NYPD).

Le Times of Israel a compté les chiffres pour toute l’année 2022 en rassemblant les rapports mensuels de la NYPD sur les crimes de haine dans la ville. Le département de police a publié les chiffres du mois de décembre jeudi, attestant de 11 incidents antisémites le mois dernier, un nombre relativement faible.

Cependant, tout au long de l’année 2022, 263 crimes à caractère haineux ont été signalés, soit une moyenne d’un incident antisémite dans la ville toutes les 33 heures, selon les données.

Le décompte souligne une forte augmentation des attaques anti-juives qui reflète les tendances nationales, plus que doublant les 121 crimes antisémites signalés en 2020 et dépassant de loin les 196 incidents signalés en 2021.

En 2019, la première année où la NYPD a commencé à organiser différemment les données sur les rapports de crimes à caractère haineux, il y a eu 242 incidents basés sur des préjugés antisémites.

Selon le rapport des crimes haineux de la police, qui comprend les données annuelles de 2022 jusqu’au mois de septembre, les Juifs ont été ciblés l’année dernière bien plus que tout autre communauté.

Les incidents de l’année dernière vont de l’agression violente au harcèlement verbal, en passant par les dégâts matériels et les graffitis antisémites.

Les groupes de sécurité juifs ont déclaré que de nombreuses attaques ne sont probablement pas signalées, bien que les observateurs notent qu’une partie de l’augmentation des crimes antisémites est due à des méthodes de signalement différentes et améliorées.

Dans l’ensemble, la criminalité a augmenté dans la ville de New York l’année dernière, bien que les meurtres et les fusillades aient diminué.

L’augmentation des crimes haineux à New York correspond aux tendances nationales. L’Anti-Defamation League (ADL) a enregistré 2 717 incidents antisémites à travers le pays en 2021, soit une augmentation de 34 % par rapport à l’année précédente, et le chiffre le plus élevé depuis qu’elle a commencé à suivre ces incidents en 1979.

Les autorités et les groupes juifs ont eu du mal à contenir les attaques antisémites dans la ville de New York, qui compte plus d’un million de Juifs.

La semaine dernière, la NYPD a informé qu’elle offrait une récompense de 3 500 dollars pour toute information sur un agresseur antisémite qui a blessé un homme juif à Central Park. L’ADL, pour sa part, a offert une récompense de 7 500 dollars pour toute information menant à l’arrestation de l’agresseur présumé.

La NYPD a identifié le suspect comme étant Perin Jacobchuk, 32 ans. Il aurait frappé un homme de 63 ans, lui causant une fracture de la main et une dent cassée, tout en faisant « de nombreuses déclarations anti-juives », a déclaré la police.

L’ADL a déclaré que la victime était juive et que l’agresseur avait crié « Kanye 2024 » pendant l’agression, en référence au rappeur antisémite Kanye West.

Jacobchuk est également recherché en relation avec une agression anti-asiatique qui a eu lieu l’année dernière, a déclaré l’unité des crimes haineux de la NYPD.

« Les attaques motivées par la haine ne peuvent être tolérées. Elles ont un effet particulièrement néfaste sur des communautés entières », a déclaré Scott Richman, directeur de l’ADL pour New York et le New Jersey.

« Les communautés juives et les AAPI continuent d’être ciblés, et ces attaques sont de plus en plus violentes », a déclaré Richman, en faisant référence aux Américains d’origine asiatique et des îles du Pacifique.

Dans un autre incident, un homme hassidique a été grièvement blessé dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn vendredi. L’agresseur présumé a pris la fuite.

Une vidéo montre le véhicule s’arrêter sur un passage piétons, avant d’accélérer sur le piéton et de s’éloigner à toute vitesse.

La voiture semble se diriger vers l’homme avant de le percuter. On peut entendre la victime crier après la collision tandis qu’une femme court dans la rue en criant pour appeler l’unité de services d’urgence du quartier, Hatzalah, et que deux hommes se précipitent pour venir en aide à la victime.

Une vidéo partagée par le groupe de surveillance du quartier Shmira a filmé la collision sous un autre angle. On y voit le véhicule s’arrêter à un feu rouge, puis effectuer un virage – clairement interdit – à gauche en franchissant le feu pour heurter la victime.

L’homme a subi plusieurs fractures à la jambe suite à la collision.

La NYPD a déclaré au Times of Israel que la victime était un homme de 55 ans qui avait été emmené au Cobble Hill Health Center de Brooklyn pour y être soigné, qu’aucune arrestation n’avait été effectuée et que l’unité des crimes haineux de la police avait été prévenue.

L’ADL a déclaré qu’elle était en contact avec les forces de l’ordre et les partenaires communautaires au sujet de l’incident.

La Procureure générale de l’État de New York, Letitia James, a qualifié le délit de fuite d’ « horrible » et a exhorté toute personne ayant des informations à contacter la police.

Crown Heights est le siège du mouvement hassidique Habad-Loubavitch.

Selon les dirigeants de la communauté, les attaques antisémites à Brooklyn ont souvent lieu le vendredi soir après le début du Shabbat, lorsque les Juifs pratiquants s’abstiennent de conduire ou d’utiliser leur téléphone portable, ce qui les expose au danger lorsqu’ils marchent dans la rue et ne peuvent pas appeler à l’aide.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.