Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Ofir Sofer veut relancer l’alyah des Juifs de France, en baisse de 40 %

Le ministre a expliqué que le coût de la vie en Israël avait participé à la baisse de l’immigration, et a défini les axes de son action pour la relancer

Ofir Sofer, ministre de l’Immigration et de l’Intégration, et le président de l'Agence juive, Almog Doron, au Salon de l’Alyah, à Paris, le 12 mars 2023. (Crédit : @HaSochnut / Twitter)
Ofir Sofer, ministre de l’Immigration et de l’Intégration, et le président de l'Agence juive, Almog Doron, au Salon de l’Alyah, à Paris, le 12 mars 2023. (Crédit : @HaSochnut / Twitter)

Lors de sa visite à Paris ces derniers jours, Ofir Sofer (HaTsionout HaDatit), ministre israélien de l’Intégration et de l’Alyah, a affirmé sa volonté de voir une augmentation du nombre de Juifs de France immigrant vers Israël, après une baisse importante ces derniers mois.

« Je vois que la communauté juive de France est très chaleureuse et très liée à Israël et à la tradition. Je sens qu’il y a ici, et les données le confirment, une communauté avec laquelle on peut travailler et que l’on peut encourager à l’alyah », a affirmé le ministre dans une interview pour i24 News.

« Nous avons observé une baisse de 40 % de l’alyah de France l’année dernière, ainsi qu’une baisse du nombre d’ouverture de dossier pour les candidats à l’alyah dans les années à venir, et c’est préoccupant. Nous déployons des efforts pour changer cette tendance. Plus l’intégration sera améliorée et sera de meilleure qualité, plus nous pourrons encourager à l’alyah », a-t-il ajouté.

Le ministre a expliqué que le coût de la vie en Israël avait participé à la baisse de l’immigration, et a défini les axes de son action pour relancer l’alyah.

« L’étude de l’hébreu est un paramètre important et j’ai l’intention d’insister dessus dans les prochains mois. La question de l’emploi est également importante et je peux dire que si nous œuvrons, en particulier auprès de la population jeune pour les encourager à faire leurs études en Israël, l’alyah et l’intégration peuvent être beaucoup plus faciles », a-t-il expliqué.

Dimanche dernier, il a participé au Salon de l’Alyah. Son discours a été perturbé par des manifestants opposés à la réforme judiciaire souhaitée par le gouvernement.

Lors de sa visite, il a aussi participé à une réunion avec une quarantaine de dirigeants communautaires.

Le responsable, membre du parti HaTzionout HaDatit, était déjà venu début février en France, pour son premier déplacement à l’étranger en tant que ministre.

« La communauté juive française est importante pour l’État d’Israël. Je viens apprendre, écouter et surtout mieux connaître la communauté et ses besoins », avait-il affirmé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.