Rechercher

Opération de l’armée en Cisjordanie, dans la ville natale des terroristes d’Elad

La zone a été quadrillée par des dizaines de soldats, dont certains seraient intervenus au domicile de l'un des terroristes

Subhi Emad Subhi Abu Shqeir, à gauche, et As'ad Yousef As'ad al-Rifa'i, originaires d'une ville de Cisjordanie proche de Jenin, les auteurs palestiniens présumés de l'attentat terroriste au cours duquel trois Israéliens ont été tués et plusieurs autres grièvement blessés dans la ville d'Elad, le 5 mai 2022. (Crédit : Autorisation)
Subhi Emad Subhi Abu Shqeir, à gauche, et As'ad Yousef As'ad al-Rifa'i, originaires d'une ville de Cisjordanie proche de Jenin, les auteurs palestiniens présumés de l'attentat terroriste au cours duquel trois Israéliens ont été tués et plusieurs autres grièvement blessés dans la ville d'Elad, le 5 mai 2022. (Crédit : Autorisation)

L’armée israélienne a confirmé dimanche le déploiement de soldats à Rummanah, en Cisjordanie, ville natale des deux terroristes palestiniens qui ont tué trois personnes à Elad, jeudi dernier.

« La ville fourmille de jeeps et de dizaines de soldats. Toute la région est encerclée. L’atmosphère est tendue », a déclaré un habitant de Rummanah lors d’un entretien téléphonique.

Des médias palestiniens ont indiqué que les soldats menaient une opération au domicile de l’un des terroristes.

L’armée a en outre confirmé que les soldats avaient cartographié le domicile des suspects de l’attentat meurtrier à la hache, en vue d’une possible démolition.

Israël démolit par principe le domicile des Palestiniens accusés d’attentats terroristes meurtriers. L’efficacité de cette politique est controversée au sein-même des forces de l’ordre israéliennes, et les militants des droits de l’homme dénoncent ce qu’elles considèrent comme une punition collective injuste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...