Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Otages et trêve : les négociations « proches de l’impasse » – Qatar

Tous les États et toutes les organisations devraient être "tenus pour responsables du meurtre de civils," a par ailleurs déclaré Doha

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar, Majed al-Ansari, s'adresse au forum de Doha le 6 décembre 2018. (Capture d'écran/YouTube)
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar, Majed al-Ansari, s'adresse au forum de Doha le 6 décembre 2018. (Capture d'écran/YouTube)

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar, Majed Al-Ansari, a déclaré mardi que le cessez-le-feu à Gaza et les négociations sur la libération des otages entre Israël et le Hamas restent « proches de l’impasse ».

Interrogé sur la décision du procureur de la Cour pénale internationale de demander des mandats d’arrêt contre certains dirigeants d’Israël et du Hamas, Al-Ansari déclare qu’il est trop tôt pour que le Qatar fasse des commentaires directs à ce sujet, tout en précisant que tous les États et toutes les organisations devraient être « tenus pour responsables du meurtre de civils ».

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, s’était exprimé en ce sens lundi.

« Je ne peux malheureusement pas vous dire que nous sommes plus près du but qu’il y a une semaine ou deux. Mais cela ne signifie pas que nous allons cesser de travailler sur le sujet », a déclaré Kirby lors d’une conférence de presse.

On estime que 124 des 252 otages qui avaient été capturés par le Hamas, le 7 octobre, à Gaza – tous ne seraient plus en vie – après la libération de 105 civils des geôles du groupe terroriste pendant une trêve d’une semaine, fin novembre. Quatre captives avaient été remises en liberté précédemment. Trois otages vivants ont été secourus par les soldats et les dépouilles de 16 otages ont été récupérées, notamment celles de trois Israéliens qui avaient été tués accidentellement par l’armée.

Tsahal a confirmé la mort de 37 otages du Hamas, sur la base de nouveaux de nouvelles informations et renseignements obtenus par les soldats sur le terrain, à Gaza.

Une personne est encore portée-disparue depuis le 7 octobre. Son sort reste indéterminé.

Le Hamas détient également les corps sans vie de deux soldats tombés au combat, Oron Shaul et Hadar Goldin, depuis 2014, ainsi que deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui seraient encore en vie après être entrés dans la bande de leur propre gré en 2014 et en 2015 respectivement.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.