Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Partenariat entre l’hôpital Sheba et le plus grand système intégré de santé des EAU

L'accord conclu avec PureHealth porte notamment sur la recherche conjointe, la formation, la collaboration technologique et le tourisme médical

De gauche à droite : le professeur Yitshak Kreiss, directeur-général de l'hôpital Sheba ;  Mohamed Al Khaja, l'ambassadeur émirati en Israël et   Rashid Al Qubaisi, chef des services généraux de PureHealth,  au mois de juin 2023. (Autorisation : Hôpital Sheba)
De gauche à droite : le professeur Yitshak Kreiss, directeur-général de l'hôpital Sheba ; Mohamed Al Khaja, l'ambassadeur émirati en Israël et Rashid Al Qubaisi, chef des services généraux de PureHealth, au mois de juin 2023. (Autorisation : Hôpital Sheba)

L’hôpital Sheba, dans le centre d’Israël, a annoncé la mise en place d’un partenariat stratégique à multiples facettes avec la plus importante plateforme de soins de santé intégrée du Moyen-Orient, PureHealth.

Un protocole d’accord a été signé dimanche à l’hôpital Sheba par les représentants des deux organisations, qui s’engagent ainsi à travailler étroitement sur des projets de recherche clinique conjoints, à promouvoir l’utilisation des technologies avancées dans les soins de santé, à élargir leurs initiatives dans le domaine de la recherche génétique, à collaborer sur la formation des personnels et à dynamiser le tourisme de la santé dans les deux pays.

« L’annonce officielle n’a été faite qu’il y a quelques jours mais la collaboration a déjà commencé il y a un mois », a commenté Yoel Har-Even, directeur de la division internationale et du développement des ressources auprès du Times of Israel.

Har-Even a noté que Sheba – c’est le plus grand hôpital au sein de l’État juif et l’une des meilleures institutions en matière de soins et de recherche médicale dans le monde entier – était très heureux de cette opportunité rendue possible par les Accords d’Abraham qui, en 2020, avaient normalisé les liens entre Jérusalem et Abou Dhabi.

Les Accords d’Abraham avaient permis à Israël de nouer des liens diplomatiques avec le EAU et Bahreïn, ouvrant la porte à une coopération ouverte et renforcée dans les secteurs économiques et autres. Le Soudan et le Maroc avaient, eux aussi, conclu des accords dans ce contexte à la fin de la même année – même si le Soudan n’a pas encore donné suite à cette normalisation dans un contexte de divisions intérieures.

L’ambassadeur émirati en Israël, Mohamed Al Khaja, a assisté à la signature de ce partenariat stratégique à l’hôpital Sheba.

« C’est formidable de voir des acteurs majeurs des secteurs de la santé de nos deux pays s’unir pour trouver les moyens de combiner leur expertise et de travailler ensemble pour améliorer les soins et la vie des populations de nos deux nations. Il est déterminant de se focaliser sur les réels bénéfices à tirer de la paix, qui améliore la vie des individus, leur santé et leur qualité de vie », a-t-il dit.

Le président américain de l’époque, Donald Trump, au centre, avec, de gauche à droite, le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, Khalid bin Ahmed Al Khalifa, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, Trump et le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Abdallah bin Zayed al-Nahyan, lors de la cérémonie de signature des accords d’Abraham sur la pelouse sud de la Maison Blanche, le 15 septembre 2020, à Washington. (Crédit : Alex Brandon/AP)

PureHealth est un système majeur de soins de santé, aux Émirats arabes unis, qui est constitué de plus de 25 hôpitaux, de plus de cent dispensaires, de multiples centres de diagnostic, de solutions d’assurance, de pharmacies, de firmes de technologie de la santé, d’achats de matériel, d’investissements et plus.

Dans le réseau des installations de PureHealth – à Abou Dhabi et dans le nord des Émirats – la SEHA (la compagnie des services de santé d’Abou Dhabi, un réseau d’hôpitaux et de dispensaires émiratis parmi les plus importants du pays) : la Daman (la compagnie nationale d’assurance santé qui est le tout premier assureur en soins de santé sur le marché émirati) ; la Rafed (la plus grande organisation d’achat en soins de santé des Émirats) ; et le Abu Dhabi Stem Cells Center (un centre spécialisé dans la thérapie cellulaire et dans la médecine régénérative).

Yoel Har-Even, directeur de la Division internationale et du développement des ressources à l’hôpital Sheba. (Autorisation: Hôpital Sheba)

« C’est une grande ‘pieuvre’ qui assume une immense responsabilité dans la vie et dans les soins donnés aux Émiratis, ainsi qu’au niveau de leur assurance-santé. Elle fournit des soins aux Émiratis comme aux expatriés. C’est un acteur déterminant là-bas », a dit Har-Even.

Il a ajouté qu’il ne serait pas très pertinent de faire une comparaison directe entre les caisses d’assurance-santé israéliennes et PureHealth. La seule qui pourrait se rapprocher en envergure et en portée du géant émirati pourrait toutefois être la plus ancienne, la Clalit, qui exploite quatorze hôpitaux.

Au cœur du partenariat conclu entre l’hôpital Sheba et PureHealth, l’éducation et la formation des personnels médicaux qui aura lieu sur le terrain en Israël et aux EAU et qui aura aussi lieu en distanciel, sur internet.

« Nous allons envoyer nos médecins, nos infirmiers et nos techniciens pour de courtes périodes aux Émirats. Les Israéliens et les Émiratis travailleront et soigneront côte à côte les patients là-bas », a-t-il précisé.

« PureHealth enverra aussi ses professionnels de la santé à l’hôpital Sheba pour une éducation à court-terme et à long-terme placée sous les auspices de notre établissement. Une partie de cette éducation se fera par le biais de la télé-médecine mais en, majorité, elle se fera ici, sur le terrain. Il y aura des simulations médicales dans le cadre de cette formation, ce qui est un grand avantage », a-t-il continué.

Les médecins émiratis seront soutenus en permanence par leurs collègues israéliens et les patients des Émirats bénéficieront de soins médicaux continus et du contrôle médical des professionnels de Sheba, soit dans l’enceinte de l’établissement de Ramat Gan, soit par le biais de l’hôpital virtuel Beyond Sheba.

« Il n’y a que trois heures de vol entre Tel Aviv, Dubaï ou Abou Dhabi. Ce n’est qu’une question de préférence, il s’agit de savoir si les patients se sentiront plus à l’aise en venant ici ou en utilisant la technologie », a poursuivi Har-Even.

PureHealth et Sheba partageront leurs recherches et leurs connaissances sur des maladies communes comme le diabète, la cardiopathie ischémique et d’autres maladies chroniques.

Alors que PureHealth coopère actuellement avec le ministère émirati de la Santé et de la prévention en faveur de l’établissement d’un centre national de génomique qui permettra les dépistages génétiques de tous les citoyens, cette nouvelle initiative sera également une opportunité offerte à Sheba et à PureHealth de collaborer dans la recherche génétique.

« Ce sera enthousiasmant d’en savoir davantage sur les génomes aux EAU et de partager nos connaissances acquises lors de nos études et de notre traitement des maladies génétiques touchant des membres de la population bédouine en Israël », a noté Har-Even.

Le centre médical Sheba de Tel Hashomer, le 2 janvier 2014 (Crédit : Gideon Markowicz/FLASH90)

Lors de la cérémonie de signature, Rashid Al Qubaisi, directeur des services généraux au sein de PureHealth, a expliqué que son organisation était fière de travailler avec des partenaires qui partagent « sa vision du développement du secteur de la santé, avec un impact positif sur l’espérance de vie plus longue et en bonne santé et notre engagement à travailler sur la science de cette même longévité ».

« Nous continuerons à prendre nos initiatives qui visent à élever encore les paliers de l’excellence en matière de soins, permettant aux individus de vivre plus longtemps, en meilleur santé, avec plus de bonheur et de façon plus pleine. Cette collaboration est un tournant majeur dans nos efforts livrés en faveur de l’innovation dans notre secteur et en faveur des résultats obtenus pour nos patients », a-t-il poursuivi.

Har-Even a souligné que les relations entre les Israéliens et leurs homologues émiratis sont très chaleureuses – il a dit espérer que cette chaleur serait de bon augure pour cette nouvelle aventure conjointe.

« Rome ne s’est pas faite en un jour. Il faut du temps pour construire la confiance entre les nations et entre les peuples. Nous comprenons bien cela mais s’il y a quelque chose de susceptible de bâtir réellement des passerelles entre les peuples et les nations, c’est très précisément le genre de travail que nous sommes en train de faire », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.