Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Pays-Bas : Une expo sur l’histoire d’œuvres dérobées ou spoliées à des Juifs

Parmi les œuvres exposées se trouvent un auto-portrait de Rembrandt et des pièces en argent spoliés à des Juifs pendant la Shoah

Un hochet faisant partie d'une collection appelée "Argent juif", composée d'objets volés à la communauté juive, et d'une exposition d'objets pillés, au Musée Mauritshuis à La Haye, Pays-Bas, le 12 septembre 2023. (Crédit : Peter Dejong/AP)
Un hochet faisant partie d'une collection appelée "Argent juif", composée d'objets volés à la communauté juive, et d'une exposition d'objets pillés, au Musée Mauritshuis à La Haye, Pays-Bas, le 12 septembre 2023. (Crédit : Peter Dejong/AP)

Un auto-portrait de Rembrandt et des pièces d’argent spoliés à des Juifs par des nazis ou encore une dague indonésienne emmenée par des militaires néerlandais figurent parmi les pièces exposées dans une nouvelle exposition qui ouvre ce jeudi à La Haye.

Organisée à l’initiative du Musée Mauritshuis en collaboration avec des institutions allemandes, l’exposition « Loot – 10 Stories » (« Pillage, dix récits ») raconte les histoires d’œuvres dont les propriétaires ont été spoliés, notamment à l’aide de courtes vidéos et d’expériences de réalité virtuelle (RV).

La démarche correspond selon ce musée de La Haye à une « transition » aux Pays-Bas, qui ont commencé ces dernières années à regarder en face l’héritage de leur histoire coloniale et entrepris des démarches pour chercher l’origine d’oeuvres pillées par les nazis.

Les Néerlandais ont également remis le mois dernier au Sri Lanka les titres de propriété de six trésors de l’époque coloniale, faisant suite aux recommandations d’une commission constituée par le gouvernement et chargée d’enquêter sur les acquisitions illégales néerlandaises pendant la colonisation.

« Nous sommes dans une transition parce que nous réalisons par exemple qu’en ce qui concerne l’art volé par les nazis, nous arrivons bien trop tard », explique la directrice du Mauritshuis, Martine Gosselink.

« Et donc nous apprenons du passé, nous apprenons de nos erreurs précédentes, donc oui, nous voulons rattraper l’injustice », ajoute-t-elle auprès de l’AFP.

Parmi les œuvres montrées, issues des collections du Mauritshuis, de trois musées berlinois et du Musée des beaux-arts de Rennes en Bretagne se trouvent un auto-portrait de Rembrandt et des pièces en argent spoliés à des Juifs.

On y observe également peintures dérobées aux Pays-Bas par des troupes françaises au XVIIIe siècle, des objets en bronze béninois et une dague indonésienne récupérée dans le cadre des campagnes militaires néerlandaises à Bali au milieu du XIXe siècle.

Les musées partenaires « ont mis à notre disposition certaines de leurs histoires embarrassantes », a salué Eline Jongsma, la curatrice de l’exposition.

« Je pense qu’un message dans le contexte de cette exposition est que la visibilité des objets dans les dépôts est très importante dans le débat sur la restitution », a-t-elle poursuivi.

« Dans l’état actuel des choses, il y a d’énormes collections dans ces immenses dépôts en Europe et aux États-Unis qui ne sont pas accessibles », a-t-elle ajouté.

L’exposition au Mauritshuis durera jusqu’au 7 janvier 2024 et ouvrira ses portes à l’Humboldt Forum à Berlin au printemps 2024.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.