Pérou : Un tribunal libère une Israélienne handicapée détenue depuis deux ans
Rechercher

Pérou : Un tribunal libère une Israélienne handicapée détenue depuis deux ans

Selon sa famille, Hodaya Monsonego, 24 ans, souffre d'une déficience intellectuelle et a été dupée par une amie ; elle sera autorisée à retourner en Israël sous peu

Hodaya Monsonego, 24 ans, a été emprisonnée à Lima, au Pérou, pour son implication présumée dans un trafic de drogue. (Crédit : capture d'écran/Douzième chaîne)
Hodaya Monsonego, 24 ans, a été emprisonnée à Lima, au Pérou, pour son implication présumée dans un trafic de drogue. (Crédit : capture d'écran/Douzième chaîne)

Un tribunal péruvien a ordonné la libération d’une Israélienne détenue dans le pays depuis deux ans en raison d’allégations de tentative de trafic de drogue, a annoncé mercredi le ministère des Affaires étrangères.

Hodaya Monsonego, 24 ans, résidente de Hof Ashkelon, a été arrêtée en 2019 à Lima pour son implication présumée dans une tentative de faire passer une grande quantité de cocaïne du Pérou vers Israël. Elle a été emprisonnée à Lima pendant un an avant d’être libérée en résidence surveillée en mai 2020, où elle est restée depuis.

La famille de Monsonego affirme qu’elle souffre de troubles cognitifs et qu’elle a probablement été exploitée par une amie et l’ancien beau-frère de l’amie, qui serait le cerveau présumé de l’opération, selon la Douzième chaîne.

Une lettre de libération officielle n’a pas encore été accordée, selon le site d’information Ynet, mais les documents devraient être approuvés dans les prochains jours et Monsonego pourra rentrer en Israël avant les fêtes de Rosh Hashanah le mois prochain.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et l’ancien président Reuven Rivlin se sont personnellement impliqués dans les efforts visant à obtenir la libération de Monsonego. Lapid a téléphoné à Monsonego mercredi soir pour lui annoncer la nouvelle.

« Dès ma première semaine au bureau, j’ai nommé une équipe spéciale pour s’occuper de la libération d’Hodaya et j’ai travaillé en étroite collaboration avec elle. Nous ne célébrerons pas avant de la voir débarquer dans le pays, mais cette nouvelle me permet déjà de me réjouir. Pour moi, protéger et prendre soin des jeunes ayant des besoins spéciaux fait partie de ma vie », a déclaré dans un communiqué M. Lapid, qui a une fille ayant des besoins spéciaux.

Hodaya Monsonego, 24 ans, est actuellement en détention à Lima, au Pérou, pour son implication présumée dans un trafic de drogue. (Crédit : capture d’écran/Douzième chaine)

Selon la famille, l’amie de Monsonego, identifiée comme étant Smadar Zohar, l’a invitée à un voyage à l’étranger et a payé son billet.

Ses frères et sœurs, interviewés sur la Douzième chaîne l’année dernière, ont déclaré que Monsonego était ravie de partir en voyage et qu’elle ne se doutait de rien. Ahiya, le frère de Monsonego, a déclaré à la chaîne de télévision qu’il avait parlé à Zohar avant le voyage. Zohar a expliqué qu’elle se rendait à Madrid avec sa sœur et ses neveux et a suggéré que Monsonego puisse aider avec les enfants, a-t-il dit.

Les frères et sœurs ont déclaré que Monsonego communiquait avec eux quotidiennement depuis Madrid et leur envoyait des photos de la ville.

Après une semaine et demie à Madrid, se souvint Tehila, la sœur de Monsonego, Hodaya lui a dit qu’ils prenaient l’avion pour le Montana. Tehila a demandé pourquoi elles se rendaient là-bas, mais n’a pas reçu de réponse claire. Au bout d’un jour environ, Monsonego était injoignable, a déclaré sa sœur.

Mme Monsonego n’a jamais voyagé aux États-Unis, même si elle pensait que c’était leur destination, selon la chaine. De Madrid, Monsonego, Zohar et ses neveux se sont envolés pour Lima, où ils ont séjourné dans une auberge de jeunesse pendant quelques jours avant de retourner à l’aéroport, apparemment pour rentrer en Israël.

Selon la chaine, les deux femmes et les deux enfants ont voulu voyager avec des bagages qui semblaient avoir été achetés récemment. Les policiers locaux, qui, selon la chaine, les suivaient depuis leur arrivée au Pérou, les ont arrêtés après avoir trouvé une grande quantité de cocaïne dans les valises.

Monsonego et Zohar ont été placés en détention et les enfants ont été renvoyés chez leurs parents en Israël. Il n’a pas été immédiatement précisé si les autorités israéliennes étaient également intervenues en faveur de Zohar et où elle était actuellement détenue.

Les frères et sœurs de Monsonego ont déclaré qu’elle était facilement impressionnable et qu’elle était souvent exploitée par les autres en raison de son handicap cognitif.

Selon la Douzième chaîne, la personne derrière l’opération de contrebande serait Yoni Mellul, l’ancien beau-frère de Zohar. Selon un acte d’accusation criminel déposé ultérieurement contre lui en Israël, Mellul a approché Zohar et lui a demandé de se rendre au Pérou pour ramener des valises. Il lui a suggéré d’emmener une amie et d’être accompagnée de ses enfants pour ne pas éveiller les soupçons.

Mellul aurait financé l’ensemble du voyage et dirigé l’opération depuis Israël.

Zohar devait rentrer en avion avec les valises, dans lesquelles étaient cachés quelque 20 kilogrammes de cocaïne.

Mellul a nié les accusations portées contre lui. Selon des documents consultés par la Douzième chaîne, Zohar s’est rendu plusieurs fois au Pérou ces dernières années, et a effectué un voyage avec Mellul.

La famille de Monsonego a lancé une campagne sur les réseaux sociaux en Israël pour sensibiliser le public à la situation de leur sœur, collecter des fonds et faire pression sur les autorités israéliennes pour obtenir sa libération.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...